Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/07/2013

Avignoun en 1943 (o quasimen...)

Avignon en 1943 (ou presque...)
Avignon in 1943 (or nearly...)

« Une curiosité vient de me tomber sous les yeux (par forum aéronautique interposé), c'est un film anglais consacré au soutien de la RAF à la Résistance française... Il serait sorti en France en 1947 sous le titre "Maintenant on peut le dire".
Visible sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=PFcFZuvZiIk
Le début du film fait allusion au "D Day", le tournage, manifestement hivernal, est donc postérieur à 1944... Maintes scènes urbaines françaises sont tournées à Avignon (à partir de 20"), on reconnaît la place de l'Horloge, celle des Châtaignes, le "Café du Vieux Théatre" (superbe panneau "Hôtel d'Europe" dans le coin...) et même le Petit Palais et le calvaire de la Cathédrale ! Quand les Allemands localisent le poste de radio clandestin, ils le situent "place Carnot" - que l'on a aperçue un peu avant. Plus loin, j'ai cru reconnaître le carrefour des rues Joseph-Vernet et Victor-Hugo, ainsi que la rue de l'Hôpital à Villeneuve... Çà et là, on lit des choses sympathiques sur les grilles ou devantures, comme "Cours Pigier" ou "Cycles Souvet"...
En marge de l'aspect "local" de ce film, on peut aussi noter que les acteurs sont en fait de vrais héros de guerre, à commencer par l'actrice principale au charme un peu glacial, Jacqueline Nearne, qui fut un des "courriers" pour différents réseaux du Centre de la France en 1943. »

Alain Breton

(À mon avis on voit aussi la rue Guillaume-Puy...)