Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/11/2017

Enri Bouvet

Henri Bouvet

671291142.png

Henri Bouvet, poète et félibre d'Avignon, est né en 1850 et décédé probablement avant 1907, date de parution du livre posthume "Moun viei Avignoun".

À lire : "Le Café Bouvet".
Le café Bouvet était 18 place de l'Horloge, à l'emplacement actuel de la Brasserie de l'Hôtel de Ville.

16/04/2017

À Francés Dumas

2059764826.jpg
 
1686693265.jpg
François Dumas. Photo Provost.  Encadrement (clic) E. Lescure, Avignon.

3462254503.jpg
Édition originale "Tira à 300 eisemplàri, rèn que per lis ami" 1885.
Exemplaire "Empremi pèr Francés Dumas".

À FRANCÉS DUMAS

De si ple ridicule estranglant touto gràci,
L'orre viésti bourgés èro pas fa pèr tu ;
Ta caro gravo e fino a l'enòdi e lou làssi
Dóu laid universau ounte nous an coundu

Li sartre. Au founs dóu cor pèr la bèuta mourdu,
Tis iue revassejant se negon dins l'espàci.
Vai ! sabe mounte vas en ti pantai perdu :
— Te passant douçamen si det blanc sus la fàci,

Peresouso uno enfant, que ni viho ni dor,
Te sourris... Enterin, mut, dins ta raube d'or,
Em'uno esclavo negro, emé la blanco fiho

Agrouvado à ti pèd sus li flour dóu tapis,
Regardes, à travès li arcèu de lapis,
La luno se leva dins lou cèu de l'Asìo.

Teoudor Aubanel "Li fiho d'Avignoun" 1885
À FRANÇOIS DUMAS

De ses plis ridicules étranglant toute grâce,
L'horrible vêtement bourgeois n'était pas fait pour toi ;
Ton visage grave et fin a l'ennui et la lassitude
Du laid universel où nous ont conduit

Les tailleurs. Au fond du cœur mordu par la beauté
Tes yeux rêvassant se noient dans l'espace.
Va ! je sais où tu vas perdu en tes songes :
— Te passant doucement ses doigts blancs sur la face,

Nonchalante une enfant, qui ne veille ni ne dort,
Te sourit... Cependant, muet, dans ta robe d'or,
Avec une esclave noire, avec la blanche fille

Accroupie à tes pieds sur les fleurs du tapis,
Tu regardes, au travers des arceaux de lapis
La lune se lever dans le ciel de l'Asie.

Théodore Aubanel "Les filles d'Avignon" 1885

François Dumas (1845-1918)
Épouse en 1888 Marie Michel (1855-1919), fille du doreur François Michel.
Sera à l'origine du baptême de la rue et place Théodore-Aubanel.

Guide Fanot 1868 :
Carreterie, rue. 
  104   Dumas François, employé à la préfecture.
           Dumas Alexis, propriétaire. [Son père]

Annuaire de Vaucluse 1899-1900 :
Administration préfectorale - Première division.
  Dumas François, [palmes], [légion], chef de division, rue Laboureur, 9.

Puis, avec son épouse et leur deux filles, habitera 23, place des Carmes.

13/07/2016

André Benedetto

118795672.jpg

08/09/2014

Frederi Mistrau de Franceline Chabrier de Lafongt

Frédéric Mistral par Franceline Chabrier de Lafongt
Frédéric Mistral by Franceline Chabrier de Lafongt

2207803856.jpg

31/08/2014

Pèire Seghers à Avignoun

Pierre Seghers à Avignon
Pierre Seghers in Avignon

1440457869.jpg

30 rue Joseph-Vernet.

08/08/2014

Jóusè Roumaniho de Franceline Chabrier de Lafongt

Joseph Roumanille par Franceline Chabrier de Lafongt
Joseph Roumanille by Franceline Chabrier de Lafongt

2417816339.jpg

28/06/2014

Savié de Fourviero de Franceline Chabrier de Lafongt

Xavier de Fourvière par Franceline Chabrier de Lafongt
Xavier de Fourvière by Franceline Chabrier de Lafongt

3388172970.jpg

25/03/2014

L'oustalado de Frederi Mistrau à Maiano

La maisonnée de Frédéric Mistral à Maillane
The household of Frédéric Mistral in Maillane

1202314221.jpg

L'oustau de Frederi Mistral à Maiano foutougrafia pèr Madamo Chabrier de Lafongt, 21 carriero Vitour Hugo en Avignoun.
Maillane - Maison de Frédéric Mistral vers 1892-1893. De gauche à droite : Marie-Thérèse de Baroncelli, Mme Mistral, Frédéric Mistral, Louis Roumieux, le chien Pan-Perdu, M. Lager d'Arles, Marguerite Mistral (nièce du poète), Jeanne de Baroncelli, Jeanne Chabrier de Lafongt, Folco de Baroncelli.

13/06/2013

Lou Marquès

Le Marquis
The Marquis

748155679.jpg 2586072781.jpg

04/06/2013

Louïs Le Cardonnel en 1895

Louis Le Cardonnel en 1895

4113234795.jpg

Photo Héraud - Aix 1895.

04/05/2013

Jan-Enri Fabre à 50 an

Jean-Henri Fabre
Jean-Henri Fabre

172919724.jpg

21/04/2013

Jóusè Roumaniho en 1864

Joseph Roumanille
Joseph Roumanille

1046865537.jpg

20/04/2013

Pau Giera en 1854

Paul Giéra

276929835.jpg

19/04/2013

Jan Brunet en 1854

Jean Brunet en 1854
John Brunet in 1854

1287881553.jpg 967226880.jpg

29/03/2013

Micoulau Saboly

Nicolas Saboly

2526332266.jpg

Nicolas Saboly par Didier et P. Maurou d'après un buste en bronze d'Amy (1879).

06/02/2013

Fèlis Gras de Franço fot.

Félix Gras par France phot.
Félix Gras by France phot.

237061000.jpg
France 5 rue Géline Avignon

17/01/2013

Teoudor Aubanel d'Estève Carjat

Théodore Aubanel par Étienne Carjat
Théodore Aubanel by Étienne Carjat

1435445107.png

06/03/2012

À prepaus de pouësio

À propos de poésie
About poetry

1734538256.jpg

06/04/2011

À primo aubo primo dono

6h46
2723617112.jpg

7h13
2957862264.jpg

634724523.jpg À l'aurore du 6 avril 1327, sortant de l’église du couvent de Sainte-Claire à Avignon, Laure fut aperçue par Pétrarque. Dès lors, Laure devint la chaste muse du poète. Elle lui inspira "Il Canzoniere", ouvrage fondateur de la littérature européenne qui allait faire pendant des siècles le tour de l’Europe entière.
At the dawn of April 6, 1327, when she left the convent church of St. Claire at Avignon, Laura was seen by Petrarch. Therefore, Laura became the chaste muse of the poet. She inspired him
"Il Canzoniere", seminal work of European literature which will go around in all Europe during centuries.

Le chansonnier
François Pétrarque

Nulle paix je ne trouve et n'ai pas guerre à faire
Je crains, j'espère, je brûle et je suis de glace
Je vole au plus haut des cieux et je gis à terre
N'étreins nulle chose, le monde entier embrasse

Tel une prison qui ne m'ouvre ni m'enferre
Ni ne me tient pour sien, ni ne défait mes liens
Amour ne me tue pas et n'ôte pas mes fers
Ne me veut pas vivant, ne m'apporte soutien

Je vois et n'ai point d'yeux et sans langue je crie
Je désire périr et demande un appui
Pour moi je n'ai que haine et pour autrui qu'amour

Repus de ma douleur tout en pleurant je ris
Tout autant m'insupportent la mort et la vie
En cet état me trouve, Madame, pour vous.

I find no peace and yet I have no war to make
And I fear and I hope and I burn and I'm ice
And I fly above the sky and I fall to earth
And I clutch at nothing and I embrace the world

One imprisons me who neither frees nor jails me
Nor keeps me to herself nor slips off the nooses
And love does not destroy me and does not loose me
Wishes me not to live but doesn't rescues me

I see I have no eyes, I have no tongue but cry
And so long to perish, yet I beg for an aid
And hold myself in hate and hold others in love

Sated of my pain when I'm laughing I'm weeping
And the death and the life displease me equally
And I am in this state, Lady, because of you.

3633789608.jpg

D'autres manières de raconter cette rencontre éblouissante :

Chez Fardoise.

Chez Brigetoun.

25/02/2009

Les bien armés / Gag on icon



En février de nombreuses manifestations furent consacrées au grand poète Stéphane Mallarmé à l'occasion du 140e anniversaire de son œuvre écrite à Avignon : Igitvr et des 30 ans du festival de danse Les Hivernales.

On february several events were dedicated to the great poet Stephane Mallarmé in some time of the 140th anniversary of his work wrote in Avignon : Igitvr and the 30 years old of Les Hivernales dance festival.