Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/10/2017

Li berigoulo de pèiro

Les champignons de pierre
The stone mushrooms

2518590102.jpg

23/10/2017

L'HistoPad

Trailer HistoPad du Palais des Papes d'Avignon from HISTOVERY on Vimeo.

22/10/2017

La toumbo de Fanot

La tombre de Fanot
The tomb of Fanot

856090000.jpg 2645799879.jpg
1002748019.jpg

La tombe de Clément Fanot se signale par une grosse cloche : le sonneur de Saint-Didier qui reprit l’harmonie du carillon, perdue depuis la Révolution et à qui Roumanille donna la notoriété en faisant de lui le héros de sa "Campano mountado". Beaucoup vinrent l’écouter.
« Nous n'avons pas inventé le héros de notre poëme : voir la France musicale du 5 juin 1853 (n°23), qui a révélé à Paris et au monde, urbi et orbi, l'existence, en chair et en os, de l'incomparable original que nous avons vainement tenté de copier. Clément Fanot n'est pas seulement un immortel carillonneur, il est encore auteur de quatre Annuaires indicateurs d'Avignon et de Vaucluse, aujourd'hui épuisés : 1847, 1848, 1850 et 1854. Quand il affirme qu'il est homme d'adresses, Clément peut être cru sur parole ! »
Joseph Roumanille "Lis oubreto en vers" 1864.
 
Voici le Guide Fanot 1868 :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5726531c
875715913.jpg

Selon l'arrière arrière-petit-fils du poète, Pierre Hugo, Joseph Roumanille rencontra plusieurs fois Victor Hugo et ils visitèrent ensemble l'église St-Didier. Dans cette église avignonnaise, Hugo put discuter avec le sonneur de cloches Clément Fanot, un homme difforme et romanesque..."tout jeune encore et déjà fort épris de l'amour des cloches"... et qui fut à l'origine du personnage de Quasimodo.
Clément Fanot est né à Cairanne le 23 décembre 1809.

Merci à Maurice Guibaud qui m'a inspiré ce sujet !
Lire aussi :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2013/05/15/lou-campa...

13/10/2017

Revenisse lèu

Je reviens vite
I come back soon

12/10/2017

Lou blasoun dóu 50 carriero de la Bounetarié

Le blason du 50 rue de la Bonneterie
The blazon of La Bonneterie street, 50

1086034806.jpg 684371772.png
D'argent à une vache passante de gueules
surmontée entre les cornes d'une étoile d'or.
Les Puget de Barbentane furent anoblis par le roi René en 1443.
Henri de Puget de Barbentane (1836-1893) fut confirmé
marquis héréditaire par décret impérial du 15/3/1862.
2139877711.jpg 962893618.jpg

Aux numéros 50 et 52 de la rue Bonneterie se trouve l'hôtel particulier de Puget de Barbentane (et de Bras). Son propriétaire, Jean-Louis de Puget, seigneur de Maillane, selon les plans de Jean Péru, fit édifier l'escalier en 1695, puis une galerie et un pavillon en 1699. La transformation du rez-de-chaussée en commerces a totalement défiguré l'œuvre de l'architecte avignonnais.

Sources :
http://jean.gallian.free.fr/comm2/p/puget.html
http://avignon-etats-lieux.blogspot.fr/2010/06/un-etrange...

11/10/2017

1880 : li licean d'Avignoun

1880 : les lycéens d'Avignon
1880 : the high school students of Avignon

3668066343.jpg

1845719115.jpg

Photos J. B. Michel, 1880-1881.

10/10/2017

Quand Ceccano èro lou licèu d'Avignoun

Quand Ceccano était le lycée d'Avignon
When Ceccano was the high school of Avignon

1056833817.jpg
La cour 15Fi166
1076277592.jpg
La cour 15Fi167
2742757460.jpg
Le dortoir 15Fi168
3718486037.jpg
Les cuisines 15Fi169
3276759451.jpg
Les professeurs 15Fi164
1221986652.jpg
Les petits 15Fi187

Photos H. & J. Tourte, 1905-1906.