Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Quau soun ? | Page d'accueil | L'aigo passa pas bèn dins lou canau de Vaucluso »

16/06/2018

Estùdi coumparativo

Étude comparative
Comparative analysis

Hôtel Galléans des Issarts ex-de Forbin-Janson, rue du Four
446674868.jpg
Photo Henri Févrot.
Château de Courtine
3268125607.jpg
Photo Charles Bartesago (détail).

Commentaires

même principe général sauf quelques détails, la terrasse de l'hôtel, sa porte cintrée et ses colonnes ioniques, son perron plus étroite et surtout une différence un peu excessive dans les proportions étage noble/étage supérieur

Écrit par : brigetoun | 16/06/2018

2 rue du Four à Avignon :

https://goo.gl/maps/Bh2CXEFuuDw



Disparu, l'hôtel de Forbin-Janson ?!...

De quand date la photo ?

Écrit par : Tilia | 16/06/2018

Meuh non ! Il est encore bien debout...

Et c'est l'hôtel Galléans des Issarts.

L'hôtel de Forbin est l'actuelle Préfecture (résidence du Préfet), tout aussi debout...

Ceci étant, le rapprochement me parait des plus hasardeux, en dehors de l'idée du fronton sur la porte principale et du perron avec escalier en fer à cheval (bien différents d'un bâtiment à l'autre), le reste est radicalement différent : élévations, ouvertures, proportions...

L'une est et reste une "bastide", l'autre est un vrai hôtel particulier, i.e. un bel objet architectural dû à un grand talent, celui de Jean Péru.

Écrit par : Alain Breton | 16/06/2018

@ Alain Breton
Le jardin de l'hôtel Galléans des Issarts a une entrée au fond d'une très courte impasse donnant sur la rue Banasterie :

https://goo.gl/maps/pLzsPr1LJPA2


Fardoise et Michel en parlaient dans les commentaires de ce billet :

http://avignon-etats-lieux.blogspot.com/2012/09/la-porte-de-lancienne-orangerie.html


Une demeure bien énigmatique....

Écrit par : Tilia | 16/06/2018

Oui bien sûr, il y a l'orangerie et jardin dont la porte donne dans la rue Banasterie.

Mais la photo de Michel présente l'hôtel qui est rue du Four.

Rien de bien énigmatique si l'on sait que l'orangerie et l'hôtel étaient reliés par un "soustet" enjambant la rue Bertrand qui est entre les deux. Soustet bien entendu disparu....

L'orangerie aussi, avec ses belles arcades à refends, est dûe au talent de Jean Péru, on en a une élévation autographe.

Écrit par : Alain Breton | 16/06/2018

L'hôtel Galléans des Issarts dont j'avais lu qu'il était situé au n°2 de la rue du Four, est en fait au numéro 3.
Et pour être plus précis aux numéros :
2-21 rue Bertrand
3 rue du Four
38-38ter rue Banasterie
19 rue de la Forêt
(Le dernier ferme la porte !)

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 16/06/2018

Détail supplémentaire quant à la datation de la photo de gauche :
la porte du rez-de-chaussée est d'époque Art nouveau.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 16/06/2018

Compris !

Sur maps on distingue à la fois la façade de l'Hôtel Galléan des Issarts rue du Four, et son "orangerie" le gros bouquet d'arbres entourés de maisons entre les rues, de la Forêt, Bertrand, et Banasterie :

https://www.google.fr/maps/@43.9504994,4.8097787,138a,35y,6.12h,39.52t/data=!3m1!1e3

Pour moi, d'après les vues de maps, il semblerait qu'actuellement l'entrée principale soit plutôt le 5 rue du Four, dont le portail donne pile en face de la porte centrale de la façade de l'Hôtel Galléan des Issarts.

Portail au n° 5 :

https://goo.gl/maps/6bQtuVSkR862


Vu du ciel, l'alignement du portail avec le centre de la façade :


https://www.google.fr/maps/@43.9516653,4.8098617,57a,35y,180h,39.58t/data=!3m1!1e3

Écrit par : Tilia | 16/06/2018

Tilia, les propriétaires passent par la rue du Four et les locataires par la rue Bertrand !

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 16/06/2018

Écrire un commentaire