Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Atmousfèro 1900 : sus lou pont penja | Page d'accueil | Cènt-sieissanto an après dins lou quartié Sant-Doumengo »

02/05/2018

La carriero d'Annanello à la fin du XVIIen siècle

La rue d'Annanelle à la fin du XVIIe siècle
Annanelle street at the end of the XVIIth century

2447670467.jpg

Merci à Alain Breton qui me communique ce document. Il s'agit d'un plan dessiné par Pierre II Mignard (Bibliothèque municipale d'Avignon, manuscrit 2830, n°94).
Alain me fournit des éléments de datation : « Pierre II Mignard revient dans sa ville natale en 1679, il y cesse toute activité en 1715 (hémiplégie suite à une "attaque", lire AVC) et meurt 10 ans plus tard. Donc période 1679 - 1715, sans plus... On notera simplement que le plus fort de sa collaboration avec la Ville se place entre 1680 et 1700, et qu'une autre de ses expertises de rue (dans le quartier des Corps-saints) est datée de 1683. »

Commentaires

pauvre membre d'une grande famille

Écrit par : brigetoun | 02/05/2018

Donc la rue du Rempart Saint-Dominique (et sans doute son prolongement en rempart de l'Oulle) s’appelait le Jeu de Mail.
Ce qui cadre bien avec l'actuelle rue du Mail qui mène à celle du rempart de l'Oulle.


Et cette photo :

http://avignon.midiblogs.com/media/01/00/1612722870.jpg

semble avoir été prise du "Lavoir relevant de la ronde Chambre"...

Écrit par : Tilia | 02/05/2018

Pas sûr que cette photo, Tilia, ait été prise du lavoir que j'aurais nommé "de la révérende chambre". Le lavoir existe-t-il encore en 1860 ? Elle est prise depuis un emplacement assez élevé : son toit ? Par ailleurs, si l'on considère qu'à l'époque les optiques n'avaient pas un très grand angle, le lavoir me semble bien près...
Si l'on compare ce plan avec celui-ci :
http://imagizer.imageshack.us/a/img923/8036/gdTZUu.jpg
On constate que sur ce dernier, il y a deux coudes. Celui de la photo est le premier dans le sens du courant, à la limite des maisons de la rive droite. Le plan de Mignard est beaucoup moins précis... o.O

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 02/05/2018

"appartement de l'inquisition" brrrr ca fait froid dans le dos ca!

Écrit par : florent | 02/05/2018

A l'est du plan de Mignard, on retrouve bien l'abreuvoir dont la pente est visible sur le dessin d'Antoine Chantron :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2018/03/06/li-douminican-au-debut-dou-xixen-siecle-878667.html#comments

Mais je n'arrive ni à déchiffrer ni à deviner le nom que porte l'endroit où la sorgue retrouve l'air libre (où est entreposée une charrette) : "moutch" ?
Qui peut contacter le paléographe de garde ?

Écrit par : Frédéric Viallon | 02/05/2018

En tout cas, une rue bien calme sous l'Ancien Régime : dominicains d'un côté, carmélites, dames de Saint-André et capucins de l'autre !

D'autre part, je n'arrive pas à retrouver lequel de nos contributeurs/farfouilleurs d'info sur internet nous avait trouvé un dessin de 1885 de Jean-Baptiste Brunel titré "rue d'Annanelle. Avignon qui s'en va", ni dans quel post le lien avait été proposé.
Après avoir suivi les discussions sur la série Atmosphère Second Empire, on peut penser que Brunel s'était placé légèrement plus en recul vers le rempart mais quasi au même endroit que sur le cliché 6/7 que vient de rappeler Tilia.

Écrit par : Frédéric Viallon | 02/05/2018

Effectivement, sur l'aquarelle début XIXe, les deux animaux sont bien à l'abreuvoir !
Frédéric, en ce qui concerne "Moutch", je verrais bien "Moulin"...
Quant au Brunel, je l'ai trouvé à l'hôtel des ventes d'Avignon :
http://www.avignon-encheres.com/fichiersImport/zip/images/699_94064_712_8.jpg

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 02/05/2018

Voici le dessin de Brunel :
http://avignon.midiblogs.com/images/JB-Brunel_1885_Rue-d%27Annanelle-Avignon-qui-s%27en-va_.jpg
(J'ai fait ce que j'ai pu pour réveiller l'image de l'hôtel des ventes.)

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 02/05/2018

Le dessin de Brunel est en effet réalisé d’un point de vue presque identique à celui du cliché à la calèche, simplement situé un tout petit peu plus loin dans la rue – ou plus près du rempart.

Document précieux par la réponse qu’il apporte à la question du lavoir du plan de Mignard : 150 ans plus tard, ce lavoir avait bel et bien disparu et à la place on trouvait une maison à étage permettant la prise de vue surélevée du cliché à la calèche !

Deux autres éléments sur le plan de Mignard, tout d’abord l’abreuvoir tout à droite, dont la survivance jusqu’au milieu du XIXème est attestée par l’attitude des bœufs (ou veaux…) de l’aquarelle de Chantron. Et juste avant, il faut bien lire « moulin », le point sur le i est bien visible, même si une partie des lettres est polluée par une tache du papier. Mais ce moulin avait visiblement déjà disparu à l’époque de Chantron.

Écrit par : Alain Breton | 03/05/2018

Écrire un commentaire