Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Lou sagèu d'Avignoun au siècle tregen | Page d'accueil | Repourtage dins li Alo »

26/03/2018

Lou sagèu d'Avignoun au siècle tregen suito

Le sceau d'Avignon au XIIIème siècle suite
The seal of Avignon in the 13th century following

3436733464.png
Sigillum Comunis Avinionensis
Sceau de la Commune d'Avignon (Sceau de 1226)
Avers
Le Rhône, le pont, les remparts et les deux fortes tours
d'Avignon : Quiquenparle et Quiquengrogne.
3952642378.png
Aquila
Aigle
Revers

Merci à Tilia !

Commentaires

En dessous des remparts, il y a le pont d'Avignon.
La tour centrale, il doit s'agir de la cathédrale Notre Dame des Doms ?
Les deux tours sur les côtés, s'agit-il de ces "forts" ou de la maison communale fortifiée que l'on voit sur la gravure d'Avignon (gravure sur St Benezet).

Écrit par : Inconnu | 26/03/2018

l'aigle est nettement plu beau, plus pur comme tracés que le gerfaut du 16ème

Écrit par : brigetoun | 26/03/2018

comme pour le 16ème je pense que les deux tours sont là pour l'équilibre du dessin

Écrit par : brigetoun | 26/03/2018

16e ? Il n'y a pas de sceau du 16e ici... (Au 16e siècle ce sont les 3 clefs.)
Celui d'hier est sur un document de 1238 et je n'en ai publié qu'un dessin moderne.
Celui d'aujourd'hui est de 1226 et ce n'est qu'un moulage qui se trouve dans une bibliothèque canadienne.

Oui, bien sûr, Inconnu, le pont que j'ai oublié de mentionner dans ma légende...
Je corrige.
Quant aux tour, je suis assez d'accord avec vous... Il est écrit que ce sont les tours Quiquenparle et Quiquengrogne qui y figurent.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 26/03/2018

Bien entendu, tout ceci est stylisé, mais si l’on retient l’hypothèse très vraisembable du clocher de ND des Doms au centre, les deux constructions de part et d’autre peuvent bien être les tours dont il est question.

En fait, il s’agit des 3 points culminants (à l’époque) sur la pente occidentale du Rocher. En dessous, les remparts, tout en bas le pont. Très exactement ce qu’apercevait un voyageur remontant le cours du fleuve.

Je m’interroge par contre sur la date de ces sceaux…. Pour 1226, année du siège, passe encore, mais à la décennie
suivante le pont, le rempart et les maisons fortes de notre orgueilleuse cité étaient réputés abattus… Il est vrai que la commune durera encore un peu, peut-être qu’une mise à jour de sa « signature » n’était pas apparue indispensable.

Écrit par : Alain Breton | 26/03/2018

Écrire un commentaire