Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Lou couvènt di Douminican visto dóu pont au XVIIen | Page d'accueil | Li Douminican au debut dóu XIXen siècle »

07/03/2018

Li Douminican : lou plan de 1837

Les Dominicains : le plan de 1837
The Dominicans : the 1837 plan

3219463433.jpg

Les Archives municipales possèdent sous la référence 53Fi469 ce plan intéressant de 1837 qui présente le projet de création des rues Saint-André et St-Dominique (actuelle rue Victor-Hugo). On peut en voir sur leur site une reproduction en haute résolution. Malheureusement, le visualiseur des archives ne permet pas le téléchargement de l'image. Je me suis donc contenté d'une copie d'écran... Ce plan permet également de situer les anciennes Fonderies de Vaucluse ainsi que la sorgue non-couverte de la rue d'Annannelle.

Commentaires

Les plus observateurs auront noté que la chapelle des Pénitents Blancs, visible sur ce plan, existe toujours...

Non, ce n'est pas de l'ancienne église paroissiale de Notre-Dame de la Principale qu'il s'agit, mais de la construction tout en longueur qui est au haut du dessin.

Écrit par : Alain Breton | 07/03/2018

Intéressant, Alain. On ne voit rien quand on ne le sait pas :
https://www.google.fr/maps/place/1+Rue+Saint-Thomas+d'Aquin,+84000+Avignon/@43.9470978,4.8020359,136a,35y,39.52t/data=!3m1!1e3!4m5!3m4!1s0x12b5eb857cdc1d5d:0x24c44b26bbc715f3!8m2!3d43.948207!4d4.8019839
Mais on devine bien ce long corps dans l'alignement des toitures.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 07/03/2018

J’ai publié une étude sur cette chapelle et son décor disparu (sauf le maître-autel qui est à l’Oratoire) dans le dernier numéro de l’Annuaire de la Société des Amis du Palais des Papes…

Écrit par : Alain Breton | 07/03/2018

J'apprends ainsi beaucoup de choses sur ce quartier. Si j'ai bien compris entre la création de la fonderie et le percement de nouvelles rues l'on a complètement saccagé tout un pan de la ville.

Écrit par : Lou Ravi | 07/03/2018

Je suis allé sur place. Le bâtiment est manifestement une reconstruction. J'ai rencontré fort opportunément Michel Silvestre qui me l'a confirmé : la chapelle a été entièrement détruite. Quant à savoir s'il reste des caves, voire une crypte, c'est impossible selon lui, la chapelle se trouvant en zone inondable.
Je reste malgré tout interpellé par l'extrémité nord du bâtiment, en "four" :
http://avignon.midiblogs.com/images/IMG_5585_.jpg
Toujours selon M. Silvestre, cette partie, avec la forme courbe de sa toiture, est une "erreur de construction"...

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 07/03/2018

Dans une intéressante étude dont Frédéric Viallon me fait parvenir le Pdf, on peut lire :
« L’histoire de la chapelle des Pénitents Blancs dans laquelle s’inscrit l’appartement est mal connue. Le chevet du XVIIe est en place parcelle DI 591. L’orientation de la chapelle par
rapport à celle de l’église des Dominicains permet de penser que la chapelle est antérieure à l’église XIVe s. Comme le reste du couvent, la chapelle sera réaménagée pour les activités de la Fonderie au début du XIXe s. »
"Le chevet du XVIIe est en place" ?

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 07/03/2018

Michel, je vais être obligé de contredire un peu l’ami Michel Silvestre, mais le chœur de la chapelle est très clairement encore debout, et c’est bel et bien l’hémicycle que l’on voit sur le panorama aérien Gogol.

A l’intérieur de cet hémicycle, on retrouve les colonnes portant un riche entablement, entre lesquelles trouvent placées des niches, conformément aux prix-faits….

Et à l’extérieur, on voit tout aussi clairement que les fenêtres percées dans ces vieilles maçonneries sont dépourvues de plates-bandes, signé évident de leur percement « sauvage » dans le mur aveugle de l’abside.

Abside qui n’était pas du XVIIème, mais du XVIème comme je le rappelle dans l’article que j’ai cité plus haut (à ce propos, je serais très intéressé de pourvoir disposer de l’article pdf transmis par Frédéric Viallon.

Michel, regarde aussi tes mails…

Écrit par : Alain Breton | 07/03/2018

Écrire un commentaire