Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Atmousfèro Segound Empèri 6/7 | Page d'accueil | Souvenènço dóu pont penja »

29/04/2018

Atmousfèro Segound Empèri 7/7

Atmosphère Second Empire 7/7
Second Empire atmosphere 7/7

4032151170.jpg

Avignon calotype ciré.
Collection Achille-Gautier Descottes, médiathèque d'Arles.

Commentaires

et en admirant la qualité comme pour les précédents, là on pense "dommage.."

Écrit par : brigetoun | 29/04/2018

Est-ce un militaire a gauche? Un bourgeois de la Garde Nationale? Que garderait-il? Et ce petit bonhomme, enfant? Des fantômes du passé, pardon pour le cliché…

Écrit par : wilfrid | 29/04/2018

Patrick De Michèle sur Facebook :
« Nous avions fouillé un des vestiges des dominicains avec Dominique à l'intérieur d'un garage et surtout nous avions trouvé la salle où s'était déroulé le procès de la canonisation du Maître (18 juillet 1323) avec en plus une inscription resté sur place "Processus inquisitionis factae super vita, conversatione el miraculis recol. mem. Fr. Thomae de Aquino, Ordinis fratrum Praedicatorum , Sacrae" ... De plus dans la rue Victor-Hugo nous avions également découvert un gros fragment d'une statue peut-être à son effigie comme quoi désormais nous devrions plus communiquer... »

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 29/04/2018

si c'est le couvent des dominicains,serait-ce la rue st andré? voire la rue st thomas d'aquin? pourtant la tour n'est pas tres ressemblante a celles d'aujourd'hui.

Écrit par : florent | 29/04/2018

Rue St Thomas d'Aquin.

L'état de la tour a déjà été commenté récemment, ne pas oublier que le clihé est antérieur aux restaurations du second empire. Et le rempart n'a pas encore reçu le contre-mur qui modifie radicalement son aspect côté ville !

Écrit par : Alain Breton | 30/04/2018

L'existence "in situ" d'une incription rappelant la canonisation de St Thomas d'Aquin était signalée, il me semble, par Joseph Girard.

Écrit par : Alain Breton | 30/04/2018

Écrire un commentaire