Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« En passant pèr lou vergié | Page d'accueil | Cènt sieissant'an après carriero Sant-Toumas-d'Aquin »

04/03/2018

Memòri dóu couvènt di Douminican

Mémoire du couvent des Dominicains
Memory of the convent of the Dominicans

617917367.jpg 356299050.jpg 3008084638.jpg

Couvent des Dominicains — Frères Prêcheurs.
Dessins au crayon de Montigny vers 1839-1840. Clichés Bartésago.

Le plus grand ensemble de la ville. S'y trouvaient la chapelle des Pénitents Blancs et le collège Notre-Dame-de-Pitié. Il fut choisi comme résidence par le premier pape avignonnais Clément V. Ici Benoît XII et Clément VI se firent couronner. C'était l'un des plus vastes et les plus ornés d'Europe. L'église comportait trois grandes nefs.
Dépouillé à la Révolution, l'ensemble subit de grands dommages par l'installation des Fonderies de Vaucluse au début du XIXe, ainsi que par la percée de la rue Victor-Hugo.
On coula des canons dans cette nef qui abritait de vastes fourneaux !
L'ensemble fut entièrement détruit sous le Second Empire.

▼ Au bas de l'image ci-dessous, la rue d'Annanelle. ▼

1209413695.jpg    3325119046.jpg
Avenio vulgo - Atlas van Loon - 1649

Commentaires

Il s’agit de crayons réalisés par Montigny vers 1839 – 1840. Visiblement, à cette époque la fonderie a déjà fermé et il ne reste que de lieux dévastés.

Calvet vantait le grand baldaquin qui s’élevait juste devant le chœur. De Brosses le trouvait exhaussé « outre nature », c’était une œuvre de Jean Péru qui avait aussi réalisé la statuaire…

Ces dessins (qui étaient alors au Musée Calvet) ont été publiés par Gagnière et Granier dans « Images du Vieil Avignon » en 1973.

Écrit par : Alain Breton | 04/03/2018

Alain, je viens de remettre la main sur le livre " Images du Vieil Avignon" de Sylvain Gagnière et Jacky Granier qui était discrètement resté dans son emboitage en carton... Mais il est du premier trimestre 1972. o.O

N'y figurent pas ces dessins, mais une vue générale prise du nord issue de l'album de Laincel.
Par contre, il y est dit que le couvent des Dominicains a été entièrement détruit au cours de la première moitié du XIXe siècle. Je vais donc corriger ma publication. Il y a eu sans doute confusion avec d'autres bâtiments des fonderies pour ce qui est de la date de 1946 !

Quelle est ta source pour les "crayons réalisés par Montigny vers 1839 – 1840" ?

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 04/03/2018

I am sauce au riz, mais je me suis peut-être emmêlé les pinceaux avec l’ouvrage suivant de Gagnière/Granier, « Images du passé vauclusien » (qui doit bien dater de 1973 ! ). Malgré son titre, il y a dans ce nouvel opus d’autres images de notre ville.

Comme je n’ai pas ma bibliothèque à portée de mains, pas moyen de vérifier pour l’heure.

Par contre, j’ai bel et bien eu les originaux sous les yeux à la Bibliothèque municipale, il y a quelques… lustres. Il me semble qu’il existe aussi une autre vue qui présente la nef dans l’autre sens (de l’abside vers la dernière travée).

Et du couvent des Dominicains, on a aussi un extraordinaire daguerréotype qui date des années 1840/50, on y voit une partie des bâtiments en cours de démolition. Il me semble que c’est la collection Dominique Roman à la médiathèque d’Arles… Détail captivant, au passage, sur la charpente de cette partie. Merci nos démolisseurs…

Écrit par : Alain Breton | 04/03/2018

J'attribue donc les dessins à ce Montigny.

Je crois bien avoir trouvé la photo dont tu parles. Elle est dans un album qui regroupe le fonds de quatre personnes dont Dominique Roman. Mais la photo en question, qui n'est pas un daguerréotype, mais un calotype ciré, provient de la collection Achille Gautier-Descottes.
La voici :
http://avignon.midiblogs.com/images/Avignon_calotype-cir%C3%A9-17x18%2C5cm_CollAchille-Gautier-Descottes_XIXe_TMP.jpg
Les bâtiments de gauche semblent bien être les bâtiments conventuels nord des Dominicains.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 04/03/2018

Yessss !
C’est bien à ce vieux cliché que je pensais. Un calotype, donc !

Le bâtiment de gauche est clairement un vestige du couvent des Dominicains, avec une grande aile longée par une galerie de cloître – le tout traversé pile par la rue St Thomas d’Aquin.

Michel, tu pourrais presque nous faire un « Rue St Thomas d’Aquin 150 ans après »(ou plus…) qui serait composé uniquement de photos.

Pour 1946, c'est bien clairement erroné. Sans doute une coquille pour 1846.
.

Écrit par : Alain Breton | 04/03/2018

Passionnant ! merci à vous deux

Écrit par : Tilia | 05/03/2018

À l'emplacement des bâtiments nord de cet ancien couvent, au 6 de la rue Victor-Hugo, se trouve aujourd'hui un gros hôtel particulier qui est le siège du groupe Pradier. Je ne sais rien d'autre à propos de cet hôtel, mais je me disais qu'il doit sans doute avoir de sacrées caves ! Sauf s'il se trouve pile au milieu de l'ancien cloître...

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 05/03/2018

Je ne sais pas ce que peuvent contenir les caves, si elles existent, de cet hôtel (ancien Cours Pigier ?).

Par contre, il y a bien dans les sous-sols de l'entreprise Girard juste à côté des vestiges d'arcades du cloître.

Le calotype que tu publies aujourd'hui montre également que le sol a sérieusement remonté. Normal, en cette époque de transports non mécanisés, le tout-venant de démolition était souvent répandu à faible distance et participait ainsi à l'exhaussement général... et les "sous-sols" actuels étaient les niveaux nomraux des siècles précédents...

Écrit par : Alain Breton | 05/03/2018

Oui, l'hôtel particulier occupé par le Groupe Pradier abrita autrefois le Cours Pigier.
Il y a une amusante similitude entre les deux raisons sociales.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 05/03/2018

Rentré chez moi, je confirme que ces crayons ont été publiés par Gagnière et Granier "Image du Passé vauclusien", Rullière 1973.

Les auteurs indiquent qu'il existe 5 dessins et en publient 2 (les 1er et 2ème de ce post). Tu en publies un de plus, et je pense que les 2 autres doivent être une vue de la nef de l'église en sens inverse et un dessin du cloître, dont les arcades étaient fermées de remplages....

Écrit par : Alain Breton | 06/03/2018

Y a-t-il les photos des cinq dessins dans la boite de Bartésago ?
Le site des Archives municipales est inaccessible depuis hier...

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 06/03/2018

Je ne sais pas ce qu'il y a dans la boite de Bartesago. Les dessins, je les ai vus dans le fonds des estampes de la Bibliothèque municipale (ex-Calvet).

Écrit par : Alain Breton | 06/03/2018

Les archives municipales ne montrent de Bartésago que les 3 dessins que je publie.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 07/03/2018

Le fonds des Archives départementales de Vaucluse :
http://ad84-v2.anaphore.org/archives/show/FRAD084_egf_de-70

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 10/03/2018

Écrire un commentaire