Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Espàci publi...citàri | Page d'accueil | Quarant'an après l'armié Gond »

01/02/2018

Mai que cènt an après carriero di Tenchurié

Plus de cent ans après rue des Teinturiers
More than hundred years after Teinturiers street

3557510836.jpg 1245943838.jpg

Commentaires

on a perdu une roue, remplacé un platane et la calade, ajputé des bancs en pierre sculptée récupéré et mes gens ont changé d'aspect

Écrit par : brigetoun | 01/02/2018

Le charme d'antan. Nettement plus beau que l'espace publicitaire.

Écrit par : Claude | 01/02/2018

Brigetoun, il y a (avait) deux roues.

Claude, j'ai appris hier que ces supports étaient destinés à une exposition commémorant les 40 ans des Hivernales d'Avignon. Point de publicité en vue... :D

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 01/02/2018

Les pierres n'avaient pas été récupérées mais sculptées sur place. Blouse ou tablier, on travaille.

Écrit par : Lou Ravi | 02/02/2018

Passé ce samedi sur le petit pont, histoire de m'apercevoir que les plaques règlementaires de la porte du transfo ("secours aux électrisés"...) ont été peintes en gris comme le reste... Ledit transfo serait-il désaffecté ?

En tout cas, sa plaque d'identification est toujours bien lisible : elle porte la dénomination "Jésuites", confirmant qu'il y a bien en arrière le jardinet de St Joseph. Je pense que le jardin des Pénitents Gris dont parle Tillia dans un autre post est plutôt celui qui est après l'entrée de la chapelle...

Autre détail, si les deux roues et leur structure ont bel et bien disparu, par contre la berge de la Sorgue côté rue montre encore, en face du logement de leurs axes, deux belles roues d'engrenage. Et leur niveau témoigne indubitablement de la présence d'un arbre d'entraînement passant sous les pavés de la voirie.

Donc mon hypothèse d'une machine élévatoire pour la "piscine" de St Joseph... tombe à l'eau.

Écrit par : Alain Breton | 04/02/2018

Écrire un commentaire