Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« La bugadiero | Page d'accueil | Li pescadou »

15/12/2017

Avignoun au XVIIe siècle

Avignon au XVIIe siècle
Avignon in the 17th century

1481692308.jpg

Merci à Albine Souteyrand !

Commentaires

au temps des belles gravures

Écrit par : brigetoun | 15/12/2017

L’impression qu’il y a des murs et des ponts partout...

Écrit par : Lucien | 15/12/2017

Cette gravure semble très proche de deux autres d’origine parisienne, publiées par S. Gagnière et J. Granier dans « Images du vieil Avignon », dont la première par Aveline. Toutes les trois présentent la particularité de transformer une aile du Palais des Papes en une sorte de temple à colonnade et à dôme, dont la déformation s’accentue d’une copie de copie à l’autre !

Egalement, toutes les trois présentent une légende hautement fantaisiste. Ici on pourrait rectifier :
1) Petit Palais : OK
2) St Anne : n’est pas loin, mais à cet endroit on devrait retrouver le lanternon de la Métropole…
3) Notre Dame : non, c’est une aile du Palais (dont il est question ci-dessus)
4) Le grand palais : OK
5) Porte St Lazare : de cet emplacement, impossible de voir cette porte ainsi que les deux suivants. Il s’agit sans doute de la porte Limbert
6) Grands Carmes : non, ce sont plutôt les cordeliers
7) Grands Augustins : pas plus, c’est le clocher de St Pierre
8) Maison de ville : OK
9) St Pierre : c’est le clocher du couvent de St Laurent ou celui de la Madeleine
10) Collège du Roure : OK
11) Collège de Sénanque : OK
12) Les Jacobins ou frères prêcheurs : plutôt St Didier
13) Les cordeliers : non, c’est St Martial
14) Noviciat des Jésuites : OK
15) Les récollets : non, ce sont les Dominicains (ou prêcheurs, ou jacobins…)
16) Les capucins : OK
17) N-D des 7 douleurs : A cet endroit, il y a les minimes….

On notera aussi les remparts côté levant (au-delà du rocher des Doms), qui sont présentés comme une enceinte bastionnée à la Vauban, avec échauguettes…

A la base, il y a un incontestable dessin fait « in situ », avec un certain souci du détail – voir sur les remparts, au niveau de ce qui est aujourd’hui la porte St Dominique, la représentation exacte d’une petite tour ronde accolée à une grand tour carrée - , mais on ne peut pas déterminer si la gravure s’inspire directement de ce dessin, ou bien qu’il y a d’autres gravures interposées et recopiées, avec chaque fois une perte croissante d’exactitude… Comme pour la gravure allemande, ici, le graveur a visiblement comblé les lacunes de sa documentation par de la fantaisie, telle la partie gauche au-dessus du pont !

Écrit par : Alain Breton | 15/12/2017

Merci Alain pour cette légende beaucoup plus fiable !

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 15/12/2017

Bonjour,

J'ai une gravure d'Avignon qui est pour moi du XVIIe, de la même vue, en plus petit, qui semble être du même graveur, les détails sont les mêmes. J'en ai fait une photo disponible à l'adresse suivante : https://www.facebook.com/groups/450584088414145/permalink/1076190515853496/
Si vous avez d'autres détails cela m'intéresse.

Cordialement,
Axel

Écrit par : Axel | 21/04/2018

Bonjour Axel et bienvenue ici !
Oui, elle est manifestement de la même époque.
Quant au graveur, cela ne veut rien dire.
Il y a un dessinateur ou un peintre à l'origine. Et puis un premier graveur. Et souvent un second graveur qui copie la gravure précédente, etc.
Quant à reconnaître le graveur à son travail de gravure, c'est un peu trop pointu pour moi !
En tout cas, pour un seul modèle, il peut y avoir nombre de gravures de différents graveurs.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 21/04/2018

Les commentaires sont fermés.