Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Lou mistèri dóu blasoun de la carriero de Pontmartin | Page d'accueil | Lou mistèri dóu blasoun de la carriero de la Grando-Mounedo »

06/10/2017

Lou Cafè d'Éuropo

Le Café d'Europe
The Cafe of Europe

3179930227.jpg
1931785751.jpg
Photo attribuée à Henri Févrot, 1897. AMA 67Fi808.

Commentaires

comme l'hôtel il était sous le signe de la jeune fille et non du continent, mais lui il a moins bien tenu que l'hôtel

Écrit par : brigetoun | 06/10/2017

Belle photo, une idée de ce que sont ces bannes, banderoles, tentes en haut à gauche?

Écrit par : wilfrid | 06/10/2017

je parviens pas à situer où se trouvait cet hôtel à la porte de l'Oulle et encore moins l'époque.

Écrit par : guima | 06/10/2017

Quand on est sur la place Crillon et que l'on regarde la porte de l'Oulle (enfin la brèche maintenant !), ce bar était à droite de la porte, contre le rempart, là où se trouve actuellement une sanisette.
Quant à l'époque, j'ai oublié de noter les références de la photo aux archives municipales. Il suffit d'aller rue Saluces, c'est un immense panorama d'Avignon qui est exposé sur le mur, il doit y avoir une légende.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 06/10/2017

Oui c'est moi qui le situer à l'extérieur des remparts, je ne l'aurai jamais vu bien sur!

Écrit par : guima | 06/10/2017

Question à cent sous, d''où est prise cette très intéresssante photo ?


J'ai une petite idée, mais j'aimerais voir ce qu'en pensent nos amis ?

Écrit par : Alain Breton | 06/10/2017

Même réponse qu'à Guima : ce doit être écrit sur la légende du panneau rue Saluces !
On doit être en haut du clocher d'une église, car les différentes photos ajustées donnent un panorama à 360°.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 06/10/2017

Légende partielle du panneau :

Vue panoramique d'Avignon depuis le beffroi de l'hôtel de ville. 1897
Photographies : plaques de verre - Attribué à Henri Févrot

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 06/10/2017

C'est bien ce que je pensais ! Une raison de plus pour aller voir l'expo...

A noter qu'à cette date, la porte de l'Oulle n'a plus guère à vivre...

Écrit par : Alain Breton | 06/10/2017

Michel, j'espère que le panneau des archives contient également la partie autour de la chapelle de l'Oratoire jusqu'au rempart de l'Oulle et que tu vas la publier...

Depuis le temps que je cherche une vue de cet endroit, (cher à mon souvenir mais dont une partie à disparu pour permettre la construction de la résidence "Les jardins de l'Oratoire") une photo avec une aussi bonne résolution que celle ci-dessus serait un grand bonheur pour moi !

Écrit par : Tilia | 06/10/2017

Tilia, je n'avais pas envisagé de publier l'entier panorama, très mal adapté au web compte tenu de sa grandeur, l'intérêt résidant dans les détails.
Par contre, à l'instar du Bar d'Europe, je peux très bien faire le même travail. Espérons que la vue sera dégagée sur ce coin de quartier. On devrait bien voir au moins un... tilleul !

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 06/10/2017

En fait, ce qui m'intéresse au plus haut point, c'est de retrouver une vue du vieil immeuble qui portait le n°5 dans l'impasse de l'Oratoire, car je n'en ai malheureusement aucune photographie, ni mes parents ni moi n'ayant pensé à en prendre une.

Il était accolé à la maison voisine (n° 3, toujours debout et entièrement remaniée à l'intérieur par ses nouveaux propriétaires en 1990-91) et il s'imbriquait dans le creux situé au flanc de la maison.

https://www.google.fr/maps/@43.9491623,4.8023314,3a,75y,158.67h,96.79t/data=!3m6!1e1!3m4!1sMeERcs9EgWIGsikPkYWeLA!2e0!7i13312!8i6656

Creux qui (comme on peut le voir dans la vue en lien ci-dessus) demeure à nu depuis la démolition de ce vieil immeuble de trois à quatre étages dans lequel mes parents habitaient lors de ma naissance, immeuble qu'ils ont quitté pour la maison voisine lors de ma quatrième année au début des années cinquante.

Alors d'avance, un grand merci ! Michel.

Écrit par : Tilia | 06/10/2017

Écrire un commentaire