Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« La revengudo de Catarino Pierron | Page d'accueil | Dins la tourpour dóu festenau »

16/07/2017

Istòri d'un hiàtus : à-n-Avignoun

Histoire d'un hiatus : à Avignon
Story of a hiatus : in Avignon

3427547928.jpg

Merci à Mireille Lambert. Source Raph Hiessler.

00:00 | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : inscription, gare, sncf |  Facebook | | | | Pin it! | |

Commentaires

un grand bravo à l'intervenant

Écrit par : brigetoun | 16/07/2017

Vive Mireille Lambert !

Écrit par : Brigitte | 16/07/2017

les pédanteries ont la vie longue...

Écrit par : wilfrid | 16/07/2017

Tout est dit.
L'auteur de cette couillonade peut retourner "en" Paris...

Écrit par : Lucien | 16/07/2017

"A Avignon" ou "EN Avignon"?
un problème loin d'être tranché!
https://www.projet-voltaire.fr/culture-generale/en-avignon-a-avignon/

Écrit par : guima | 16/07/2017

Merci pour ton lien, Guima, j'en ai modifié mon titre !

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 16/07/2017

@ Lucien

Je ne suis pas comme vous expert en la matière mais je crois qu'il faut 2 N à "couillonnade".

Écrit par : Un Parisien | 16/07/2017

il faut beaucoup de N, en effet ;-)

Écrit par : Lucien | 17/07/2017

Qu'est-ce que la capitale vient faire là-dedans?
Les Avignonnais ne sont-ils pas capables de parler de travers tout seuls?
Mireille Mathieu, par exemple, ne craignit pas de chanter: "il était un prince EN Avignon (...)".

Écrit par : un pédant | 17/07/2017

sacrés parisiens qui nous parle du Lubéron en insistant bien sur le "é"

Écrit par : guima | 17/07/2017

entendu l'autre matin sur France Bleue une journaliste, probablement une "estrangère du nord" nous signalait un bouchon à Novéss en parlant de Noves!!

Écrit par : guima | 17/07/2017

il semblerait que ce fut un régionalisme, mais maintenant plus personne ne l'utilise par ici, en tous cas ça fait réagir les gens, c'est bien pour les habitués des commentaires de voir qu'on n'est pas tout seul! Quant à Mireille toute gentille qu'elle soit, je crois qu'elle chantait ce que Johnny Stark lui indiquait :-)

Écrit par : wilfrid | 18/07/2017

il y a une époque pas si lointaine où dans nos campagnes on disait "en Avignon" pour montrer la différence entre l'intra muros et la banlieue lorsque on avait un achat important à faire.

j'ai souvent entendu ma grand le dire ( elle le disait en Provençal, moi j'en suis bien incapable!)

Écrit par : guima | 18/07/2017

D'accord avec guima. "En Avignoun" s'employait couramment. On entendait par là le territoire papal avignonnais, voisin du Comtat. N'oublions pas qu'il s'étendait jusqu'au plateau de Gadagne ou encore jusqu' à ce qui est aujourd'hui le golf du Grand Avignon (Morières et Le Pontet sont des communes récentes). Il y avait aussi une histoire d'euphonie qui, par exemple pour Aix faisait que l'on disait que l'on allait à "Z-Aïs". Quant à la chanson (chantée par Fabienne Thibault et bien d'autres) elle est justement et poétiquement écrite avec "en". Bien sûr dans le langage courant on dira aujourd'hui que l'on va "à Avignon".

Écrit par : Lou Ravi | 18/07/2017

En France tout finit par des chansons. En Avignon tout finit par une leçon.

Écrit par : Johnny | 18/07/2017

Comme je l'ai repris dans le titre de cette publication, Guima, si votre grand-mère le disait en Provençal, elle devait dire "à-n-Avignoun" et non "en Avignoun"... donc "à" entendu "en" à cause de la liaison évitant le hiatus.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 18/07/2017

Oui mais dans Le Trésor Mistral dit bien "En Avignoun", "En Arles" (dans le pays d'Arles).

Écrit par : Lou Ravi | 19/07/2017

Mais Michel, vous savez bien que le dernier mot doit revenir à Mistral et à son apôtre.
Dernière leçon?

Écrit par : Trésor | 19/07/2017

Il ne faut pas oublier, cher Trésor, que le dictionnaire se fait de l'usage.
Il me plaît de ré-envisager l'usage de cet "à-n-Avignoun" qui répond à la fois au "à" et au "en".
Il ne faut pas oublier non plus que les dictionnaires vieillissent...
:D

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 19/07/2017

Effectivement "En Avignon" est bien désuet aujourd'hui. Le peintre au pochoir devait être un passéiste...

Écrit par : Lou Ravi | 19/07/2017

Pédant, couillon, Parisien, estranger du nord et maintenant: passéiste...
Le peintre au pochoir en prend pour son grade.
L'essentiel étant qu'après avoir invoqué Dieu (Mistral), L.R. puisse dire amen.

Écrit par : Trésor | 20/07/2017

Dès mon entrée en 6eme (début des années 50) , en classe de français-latin, notre professeur nous expliqua cette particularité en ou à .
En Avignon , expression qui répond à la question quo, le lieu où l'on va (Quo vadis?)
"Je vais en Avignon."
A Avignon , répond à la question qui, le lieu où l'on est." Ce spectacle se joue à Avignon", à la gare il aurait fallu écrire "Vous arrivez à Avignon"!

Sans pédantisme , mais savoir jouer de nos particularités!! idem pour la ville d'Arles.

Écrit par : Rainette | 22/07/2017

Judicieux exemple, Rainette.
Mais il sera difficile de parler comme le font toujours les anglo-saxons, je pense.
To and in or at.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 22/07/2017

Cet exemple, Rainette, justifie complètement le correcteur à la craie rouge !

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 22/07/2017

Écrire un commentaire