Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Quand li fenèstro menterello s'esfaçon... | Page d'accueil | Mai que cènt an après plaço Sant-Deidié »

24/06/2017

Cinquant'an après balouard Sant-Ro

Cinquante ans après boulevard St-Roch
Fifty years after St. Roch boulevard

1446188531.jpg 3899757942.jpg

Photo Grégory Sanjullian‎ vers 1967.

Commentaires

un peu de modernité et un peu de décor (moins les voitures) ma foi pas plus mal... manquent juste les platanes

Écrit par : brigetoun | 24/06/2017

Quel contraste ! entre le bâtiment moderne sans âme et le rempart chargé d'histoires...

Écrit par : Tilia | 24/06/2017

dommage surtout que ce ne soit devenu un désert commercial!!

Écrit par : guima | 24/06/2017

je me souviens du temp où à l'emplacement de ces arbres, on enjambait la sorgue sur un petit pont pour accéder au tri postal
par une petite route pavée en haut d'une petite butte.

https://www.google.fr/maps/place/Boulevard+Saint-Roch,+84000+Avignon/@43.9424368,4.8066651,3a,75y,187.88h,96.41t/data=!3m6!1e1!3m4!1sjx-9q-1NBkzOXOKb-JtDyQ!2e0!7i13312!8i6656!4m5!3m4!1s0x12b5eb8c20344b8f:0x7bfb0996d81c45b5!8m2!3d43.9426447!4d4.8045848?hl=fr

Écrit par : guima | 24/06/2017

Le tri postal n'était pas encore chemin du Blanchissage, à cette époque ? Quelle époque ?

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 24/06/2017

pas encore je vous parle de la fin des années 40 début 50

Écrit par : guima | 24/06/2017

c'est vrai que le tri postal du chemin du blanchissage est un immeuble de béton moderne, années 60? on en apprend donc tous les jours, à cette époque il fallait rester près de la gare les wagons postaux étant ajoutés aux express! PLM en 8h. J'y ai traîné mes guêtres dans ma jeunesse, à l'époque où on y travaillait.

Écrit par : Wilfrid | 25/06/2017

le tri à cette époque en fait n'était qu'un lieu de collecte du courrier ,le tri se faisait dans les wagons postaux.

http://compain2.free.fr/page_7/ConvL_15.jpg

Écrit par : guima | 25/06/2017

Le tri postal était donc à l'Est de la gare ?

Écrit par : Lou Ravi | 25/06/2017

d'après mes souvenirs qui sont encore bons , la réponse est oui.
j'ai dit que le tri était construit sur une butte, en fait une butte artificielle pour mettre le tri à l'abris des inondations.
cette butte a été arasée par la suite.

Écrit par : guima | 25/06/2017

Aaaah l'horreur du bâtiment de la gare routière. ... son architecte devrait avoir honte

Écrit par : Marie | 27/06/2017

Presque tous les architectes essaient avec plus ou moins de réussite de dessiner un bâtiment rappelant les remparts, résultat : un rare mélange disharmonieux qui pourrait servir de contre-exemple dans les écoles d'urbanistes/architectes.

Écrit par : wilfrid | 27/06/2017

À mon avis, le seul architecte ayant réussi l'intégration esthétique d'une construction moderne aux remparts du XIVe est celui du San Miguel rue Ninon Vallin, entre 1968 et 1978.
http://avignon-etats-lieux.blogspot.fr/2010/06/residence-le-san-miguel-une-realisation.html

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 27/06/2017

à la place de la gare routière il y avait le bar des sports qui faisait face au chalet puis Novi le coiffeur, Guptafel l'horloger « l’horlogerie de Genève » l’armurerie Larrivée,une société de fourniture de pièces détachées pour automobiles.
c'était un quartier vivant!!

Pour le San Miguel permettez moi de ne pas partager votre admiration.( surement une allergie à Bourgoin et sa femme , archi. d'intérieur)

Écrit par : guima | 27/06/2017

Oh, je n'ai pas d'admiration pour l'architecte Bourgoin que je ne connais pas. Je constate seulement la pérennité de ce travail et la manière dont il se fond dans le décor tout en restant original (et en vieillissant plutôt bien).

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 27/06/2017

Écrire un commentaire