Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Revenisse dessuito | Page d'accueil | Souvenènço d'Antounieto »

05/06/2017

C.Q.F.D.

667277579.jpg

Découvert par hasard hier après-midi...

Commentaires

et encore moins si l'oubli se gonfle d'un s

Écrit par : brigetoun | 05/06/2017

D'une personne revêche, on disait "aimable comme un porte de prison".

Dorénavant, d'un taiseux on pourra dire "bavard comme un porte de prison".

Écrit par : Tilia | 05/06/2017

Lire : une porte de prison (œuf corse !)

Écrit par : Tilia | 05/06/2017

Les lourdes portes de l'oubli se referment mais des lambeaux de souvenirs s'agrippent aux battants.

Eurydice (1971) de Jacques Lamarche

Écrit par : guima | 05/06/2017

Écrire un commentaire