Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Atmousfèro 1907 : à l'espousicioun | Page d'accueil | Atmousfèro 1900 : demoulicioun plaço Carnot »

19/05/2017

Acò èro l'ouspice Isnard

C'était l'hospice Isnard
It was the Isnard hospice

2439310584.jpg

Commentaires

et c'est en gros même architecture que Sainte Marthe.. c'est où ?

Écrit par : brigetoun | 19/05/2017

mais le paysage est tellement beau.
je t'embrasse cher michel.

Écrit par : madeleine | 19/05/2017

il reste encore le buste au milieu des immeubles qui l'ont remplacé.

" Après la Seconde Guerre mondiale, Avignon ayant beaucoup souffert des bombardements, la reconstruction s'est déroulée sans maîtrise suffisante, si bien que le paysage urbain extra-muros est irrémédiablement saccagé, par une juxtaposition anarchique de pavillons individuels et d'immeubles collectifs. On s'est contenté, bien souvent, de goudronner les anciens chemins ruraux, d'arracher les platanes, ou de couvrir les innombrables canaux ou filioles qui drainaient et arrosaient, de manière si utile et si agréable, la plaine maraîchère d'Avignon. On détruira sans coup férir l'hospice Sixte Isnard, pour élever à la place les trois grands immeubles qui dominent de manière inattendue tout le quartier de la Trillade. De la même manière, on rasera en 1962 le " cottage de Montloisir " où vécut John Stuart Mill, comme on détruira sans états d'âme des dizaines de belles demeures dans la campagne d'Avignon et de Montfavet."

Écrit par : guima | 19/05/2017

son buste est visible là:
https://www.google.fr/maps/@43.9406725,4.817014,3a,75y,1.12h,90.44t/data=!3m6!1e1!3m4!1sgwmCAVGK0hF6faOUGaBOIQ!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1?hl=fr

Écrit par : guima | 19/05/2017

http://e-archives.vaucluse.fr/ead.html?id=FRAD084_ND0000824&c=FRAD084_ND0000824_e0000017#!{"content":["FRAD084_ND0000824_e0000017",true,""]}

Écrit par : guima | 19/05/2017

Une partie des éléments, en pierre ou en métal, se retrouva, réinstallée, chez des avignonnais. Je ne sais s'ils se servirent directement ou s'ils achetèrent à quelque démolisseur-récupérateur chargé du chantier..

Écrit par : Lou Ravi | 19/05/2017

je ne sais pas si le buste de Sixte Isnard a été conservé.

à notre époque il serait traité de "patron paternaliste"!


http://www.easygooddeal.com/fr/images/photos/import/ubiflow/immobilier/58342731-1.jpg

Écrit par : guima | 19/05/2017

Maintenant les oiseaux lui chient dessus...
http://avignon.midiblogs.com/archive/2008/05/26/la-nature-se-moque-des-philantropes.html

Merci Guima pour tes liens (d'hier et d'aujourd'hui).

Je t'embrasse aussi, Madeleine !

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 19/05/2017

Les cartes postales nous montrent un beau bâtiment en pierre de taille, et l'on voit sur les clichés aériens qu'il était doté d'ailes en retour à l'arrière, avec une chapelle pointant vers le chemin de la Trillade.

Le tout faisait penser, non pas à Ste Marthe, mais à la Charité de Tarascon, en partie détruite par les bombardements de 1944, et impitoyablement rasée dans les années 50.

Bref, une construction de fière allure... peut-être (qui le sait ?) en mauvais état d'entretien à l'intérieur, car ce genre d'institution n'a pas son pareil pour dégrader des locaux et s'y comporter en squatter indigent !

Écrit par : Alain Breton | 19/05/2017

pour info:
http://www.infos-patrimoinespaca.org/imprimer_actu.php?num_article=508&nomLettre=Janvier%202017

http://i.ebayimg.com/images/a/(KGrHqF,!jkE+8DtVnKFBQG7zv2)TQ~~/s-l1600.jpg

Écrit par : guima | 19/05/2017

Cela me revient, le buste est de Lucien Vernet dont nous avons déjà parlé ici à propos de la réglisserie Florent.

Écrit par : Lou Ravi | 19/05/2017

Les commentaires sont fermés.