Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« La fresco galo-roumano (suito) | Page d'accueil | Sièis-cènt-nounant'an eisatamen »

05/04/2017

À prepaus de l'oustau de Verclos

À propos de l'hôtel de Verclos
About Verclos hotel

2604030311.jpg

Avignon adresses 1935 :
Adresses d'Avignon - M.
  Michel (Antoine), md de chasubles, 4, place Principale
Ornements d'églises.
  Michel (Antoine), 4, place Principale.

Cicerone d'Avignon et du Vaucluse 1924 :
Ornements d'églises et doreurs
  Michel, 4, place Principale.

Annuaire de Vaucluse 1899-1900 :
Principale, place.
  4   Michel G., marchand de chasubles.
Liste des habitants - M.
  Michel Guillaume, marchand de chasubles, place Principale, 4.
Ornements d'églises.
  Michel Guillaume, place Principale, 4.

Guide Fanot 1868 :
Doreurs et argentiers. 
  Bent Michel, doreur, marchand d'ornements d'Église place Principale, 4.
Principale, place. 
  4   Bent Michel, marchand d'ornements d'églises.
Fleurs artificielles. 
  Bent-Michel, place Principale, 4.
(Il s'agira, dans ce guide, de deux noms de famille : Bent et Michel.)

Commentaires

faisaient peut-être des affaires avec mon grand-père, son fils ou son petit-fils lyonnais quand existait encore l'entreprise de brocards et passementeries pour chasubles ou accessoires cléricaux

Écrit par : brigetoun | 05/04/2017

Brigetoun, je crois bien qu'une partie de cette famille était installée à Lyon, justement !
Et plusieurs furent des pères jésuites.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 05/04/2017

Au 4, place de la Principale, le fronton de l'entrée de l'hôtel de Joannis de Verclos porte encore l'inscription gravée "ornements d'église".

Des clichés anciens montrent aussi des statues religieuses disposées en façade....

Écrit par : Alain Breton | 05/04/2017

Ouf ouf, pas vu que le post du jour renvoyait à d'autres avec photos de la façade...

Puisque l'on parle de la famille, étaient-ils parents avec le Michel photographe ?

Écrit par : Alain Breton | 05/04/2017

Aucun rapport à priori, Alain, avec le photographe MICHEL.
Mon arrière-grand mère Marie (1855-1919) est une MICHEL fille de François, doreur à Avignon. Ce doit être lui le MICHEL du Guide Fanot (il avait épousé une toulousaine : Marie-Danièle BENT).
Si le photographe avait été de la famille, j'en aurais eu vent.
Marie MICHEL — d'une fratrie de 18 enfants ! (qui fournit des pères jésuites) — épousa en 1888 François DUMAS, dont on parlera ici très bientôt...

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 05/04/2017

Bent et Michel étaient rue Bonneterie jusque vers 1860. Quelques années plus tard on les retrouve place de la Principale comme on peut le lire dans le Fanot dès 1864. 20 ans plus tard il n'y a plus que Michel. Commence alors une longue série de Michel (François, Guillaume, Antoine...) qui maintiendront l'activité jusque dans les années 60.

Écrit par : Lou Ravi | 05/04/2017

Cela corrobore ce que je pensais.
François Michel étant mon arrière-arrière-grand-père, Guillaume Michel, mon arrière-grand-oncle, fut un des frères de mon arrière-grand-mère Marie... (ouf). Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu parler d'Antoine. Mon plus lointain souvenir personnel voit les meubles Samain dans les lieux.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 05/04/2017

Antoine Michel (Ornementiste) est signalé au moins jusqu'en 1956. Bent était me semble-t-il à l'angle Bonneterie-Bernheim-Lyon.

Écrit par : Lou Ravi | 05/04/2017

Écrire un commentaire