Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Li nouvello Alo | Page d'accueil | Revenisse dessuito »

24/04/2017

Jour de marcat davant-guerro

Jour de marché avant-guerre
Before-war market day

2338375576.jpg

234140982.jpg

Commentaires

avec de beaux canotiers, des casquettes et des femmes en chapeau ou bonnet
des carrioles aussi
et des drapeaux

Écrit par : brigetoun | 24/04/2017

Après quelle guerre? La première sans doute.

Écrit par : wilfrid | 24/04/2017

Pourquoi après-guerre ? Les canotiers et bien des vêtements, l'absence de véhicule à moteur plaident plutôt pour une datation avant le conflit.

Les drapeaux sur les piliers d'entrée ne sont probablement que la manifestation du patriotisme exacerbé qui régnait alors, et pas encore celle de l'éphémère "victoire"....

Écrit par : Alain Breton | 24/04/2017

Je pense qu' Alain Breton a raison: le panneau KUB (installé entre 1900 et 1910) est toujours en place sur la façade de l'hôtel Saint Yves (ces publicités furent rapidement détruites dès le début du conflit). Les drapeaux apparaissent déjà sur des CPA postées en 1909. Sans qu'il faille pour autant y voir, je pense, une exacerbation du patriotisme. En Suisse, nation pacifiste, nombre de bâtiments civils et de maisons de particuliers arborent le drapeau de la confédération simplement par fierté et respect pour le pays. Foule grouillante, petits vendeurs, encombrement , les halles poumon populaire de la ville...

Écrit par : Lou Ravi | 24/04/2017

Pour la décoration des portes par des drapeaux .Beaucoup de gens l'ignorent mais les halles sont la propriété de la ville et les commerçants ne sont que locataires avec un bail d'une année renouvelable ;si celui ci fait une entorse au règlement (faute grave = vol ) il peut être expulse sans aucun recours.
Quand au marche sous la marquise il a dure jusqu'aux années 1974 mais le charrois entre Porte Thiers et Place Pie était du à la présence du marche des maraîchers aux remparts
Autres causses il n'y avait pas de grandes surfaces

Écrit par : Michel Bourgue | 24/04/2017

chaque jour est une celebration de la liberte
comme moi je celebre parceque je suis liiiiiiiiiiiiiiiiiiiibre.clin d'oeil
je t'embrasse♥

Écrit par : madeleine | 24/04/2017

Il s'agit évidemment du lendemain de la première guerre mondiale.
En ce qui concerne les pub métalliques du bouillon KUB il existe une rumeur selon la quelle, au cours de la seconde guerre mondiale, au dos de ces panneaux se trouvait le plan détaillé du quartier, que l'occupant prenait soin de prendre connaissance.

"...on est persuadé que les panneaux réclames vantant les mérites du Bouillon Kub signalent en fait des points stratégiques et notamment des ponts. Au point que le ministère de l'intérieur envoie un télégramme le 4 août aux préfets : "Prière de faire détruire complètement affiche du Bouillon Kub placées long des voies ferrées et particulièrement aux abords des ouvrages d'art important, viaducs, bifurcations, etc..."

Alors rumeur infondée ou réalité?

Écrit par : guima | 24/04/2017

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12101/040814.jpg

cela semble confirmer ces rumeurs.

Écrit par : guima | 24/04/2017

Je n'arrive que maintenant et je crois devoir me ranger à vos déductions.
Les manifestations tricolores m'auraient-elle enduit d'erreur ?
Je vous fais confiance et vous remercie donc !
Je vais changer le titre de la note...
P.S. Les pubs Kub : supprimées en 14 ou en 40 ???

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 24/04/2017

http://galerie.photo.gerard.free.fr/Aix/Reclames/images/Bouillon%20KUB.jpg

Les bouillons KUB étaient fabriqués, par la maison MAGGI, qui au début du conflit a été accusée d'être un repère d'espions allemands.
On a ainsi accusé MAGGI de mettre du poison dans le lait pour tuer les nourrissons français et de cacher des objets interdit derrière leur plaques émaillées.
Pour les affiches KUB, on peut supposer que cela servait à surveiller les voies de communications.

Les laiteries Maggi-Kub firent l'objet d'attaque par l'Action Française dès 1911 (Affaire d'Agadir) par l'intermédiaire de Léon Daudet. Ce dernier lançant des appels au boycottage.


cela remonte à la première guerre, puis repris à la seconde avec la "cinquième colonne"

Écrit par : guima | 24/04/2017

Dans Avignon XXe Vincent Flauraud illustre les fêtes estivales 1900 des Carmes et de la place Pie avec la CPA du bas. On a sorti les drapeaux pour l'occasion. Des publicités pour le bouillon KUB ont bien été enlevées au début du conflit, ou juste avant. Mais rien ne dit que ce soit forcément le cas de celle-ci, placée en hauteur. Il faut plutôt se fier aux costumes, aux autres publicités, à l'absence de véhicules à moteur (hors le tram)...

Écrit par : Lou Ravi | 24/04/2017

Écrire un commentaire