Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt an après parvis Sant-Agricò | Page d'accueil | Atmousfèro d'avans 1900 : plaço dóu Reloge »

08/11/2016

Trento-quatr'an après balouard Raspail

Trente-quatre ans après boulevard Raspail
Thirty-four years after Raspail boulevard

3263733704.jpg 513408927.jpg

Photo A. Melissinos-S.Lippenholtz, 1982.

Commentaires

extérieurement la cafétéria avait plus de charme

Écrit par : brigetoun | 08/11/2016

Quand cet établissement a-t-il ouvert ses portes ? En 1982 j'avais déjà quitté Avignon depuis quatre ans et aujourd'hui je découvre avec étonnement l'existence de cette ancienne cafeteria du boulevard Raspail. D'après le site de la chaîne elle n'est plus en service, mais j'ignore depuis combien de temps...

Pour avoir occasionnellement déjeuné il y a peu dans celle de Plaisir, je confirme ce que disent les avis sur la toile : une mangeoire dans laquelle les portions des assiettes toutes prêtes diminuent de jour en jours (contrairement aux prix !). Seul avantage : frites et autres garnitures à volonté.

Écrit par : Tilia | 08/11/2016

Le flunch des années 80 était sympa et convivial ; dans les années 2000, c'était inintéressant. Il est fermé depuis 5 ans environ.

Écrit par : Lucien | 08/11/2016

Je fréquentais ce Flunch car mon Médecin était à côte . J'aimais le cadre et les assiettes étaient correctes ainsi que le prix .(Lou et Guima il n'y avait pas de brousses du Rove en dessert mais un bon vieux Président en 1/8 )
Par contre ce boulevard a un charme que je ne sais expliquer

Écrit par : Michel Bourgue | 08/11/2016

Il s'agit de l'ancien Garage Central. Il avait une unique pompe à essence (servant de l'"ordinaire") bien utile intra-muros mais qui ferma avant la cessation d'activité du garage. Passé un effet de mode Flunch connut une baisse de fréquentation notable dans les années 2000. Ce vaste îlot jouxte Saint-Louis et a probablement suscité des appétits. Mais rien ne s'y fait. On avait parlé à une époque de l'installation d'un Décathlon avec salle de gym au-dessus. Chapuis-Maurette avait son cabinet juste à côté.

Écrit par : Lou Ravi | 08/11/2016

Je me souviens très bien du garage, mais aucun souvenir de ce Flunch.

Écrit par : guima | 08/11/2016

je fréquentais un peu la fac d'Avignon, boulevard Raspail à cette époque, du temps du flunch.

Écrit par : wilfrid | 08/11/2016

vous voulez un scoop ? en voilà un, pour le festival 2017 ce lieu a servi de théâtre avec une salle au rez de chaussée "le Gilgamesh" , courant 2018 ce lieu, après travaux, deviendra un futur théâtre permanent, le permis de construire a été déposé, les travaux débuteront au printemps et tout sera prêt pour le festival, il devrait y avoir deux ou trois salles et un restaurant au rez de chaussée, des pourparler sont en cour pour un l'installation d'un nouveau concept de restauration sur Avignon. Des événements pourront être organisés dans l'une de salle de 600m² mise à disposition en location ponctuellement, spectacles, soirée dancing etc.....

Écrit par : jean | 08/11/2016

pour un scoop c'est un scoop car annoncer en 2016 ce qui c'est passé au cours du festival 2017....

Écrit par : guima | 08/11/2016

Que cela ait servi de théâtre n'est effectivement pas un scoop puisque chacun a pu voir que le Gilgamesh s'est installé là en 2016 après l'affaire des deux G (Jean comprendra que je fait allusion au Girasole). Ce qui m'inquiète c'est la pérennisation de cet immeuble sous la forme d'un lieu essentiellement voué au Off (je ne crois pas trop à toutes les annonces de bonne volonté affichées à chaque création d'un "nouveau théâtre" à Avignon). Les restos ou cafés qui se font du beurre en louant leur salle ou arrière salle pendant le Off (autour de 5 000 € par tranche horaire) ne sont pas ma tasse de thé. Mais l'idée d'une salle polyvalente (resto-dancing-animations etc.) est peut-être bonne. Wait and see.

Écrit par : Lou Ravi | 08/11/2016

J'oubliais de signaler que le tarif de location indiqué concernait bien sûr des salles à jauge maxi de 49 pour éviter au-dessus de ce seuil les contraintes ERP.

Écrit par : Lou Ravi | 08/11/2016

Écrire un commentaire