Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« PUB ! | Page d'accueil | Lou revelin dóu palais »

01/09/2016

Lou palais di Papo vers 1450

Le palais des Papes vers 1450
Pope's palace about 1450

181090084.jpg

Commentaires

les tours semblent plus hautes; il me semble

Écrit par : brigetoun | 01/09/2016

Belle réalisation, mais d'après quel document ?...

Écrit par : Tilia | 01/09/2016

le palais des papes était entouré de remparts, restent il des traces?

Écrit par : guima | 01/09/2016

Oui, Brigetoun :
- à gauche, derrière, la tour Trouillas est surmontée d'une tour plus petite,
- à gauche, devant, la tour de la Campane, qui a dû être rabaissée depuis, est également surmontée d'une tour plus petite et d'une tourelle accolée (ça la fait un peu ressembler à la tour Philippe le Bel),
- et surtout à droite il y a la tour de la Gâche qui fut arasée.

Tilia, Guima : je n'en sais rien...

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 01/09/2016

Je pense que cette restitution se fonde essentiellement sur la documentation purement graphique disponible à la fin du XIX° siècle, et notamment la fameuse vue d'Etienne Martellange prise à partir du Jacquemart.

Dryjart des Garniers a ainsi fidèlement reproduit le fait que chacune des deux grandes tours Nord (Campane et Trouillas) était terminée par un châtelet, et pas la tour de la Gâche. Il exagère évidemment la hauteur de ces deux édicules, mais l'idée est conforme.

Il n'oublie pas de présenter la tour de la Gâche bien plus haute qu'elle n'est de nos jours - elle a en effet été dérasée peu après que Martellange l'aie dessinée, puisqu'elle posait de longue date des problèmes de stabilité. Et comme cette tour a une fonction de "guet" sans posséder de châtelet (ici encore conformité avec le dessin de Martellange), il lui accole une tourelle qui permet la vision à 180° sans se déplacer, une idée toute militaire... et même chose pour la Campane qui masque la vision qu'a la Gâche vers le Rhône. Dispositions effectivement identiques à celles de la tour Philippe le Bel, qui avait elle aussi une fonction de surveillance.

Ainsi, pour les parties hautes, Dryjart des Garniers s'éloigne largement des "restitutions" assez fantaisistes de Viollet-le-Duc ; par contre, il semble que les fortifications basses sur la place du Palais vienne des dessins du fameux architecte, tout comme la montée vers la Cathédrale.

Écrit par : Alain Breton | 01/09/2016

Les dessins de Martellange ne montrent aucune enceinte de murs le long du palais, mais un ravelin devant l'entrée des Champeaux. Les tourelles ont disparu et des toits les remplacent.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 01/09/2016

l'état de la photo que tu as retrouvée
bravo

Écrit par : brigetoun | 02/09/2016

Michel, c'est ce que je dis : Dryjard des Garniers a suivi le dessin de Martellange pour les parties hautes, mais les fortifications au sol de sa maquette s'en éloignent et reprennent très exactement les "restitutions" de Viollet le Duc, qui n'ont, faut-il le rappeler, aucune valeur archéologique...

Quant aux tourelles, il est probable qu'elles n'ont jamais existé... Le retable de St Maximin, qui constitue la vue côté place la plus ancienne - et assez précise - ne montre rien :

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/83/Basilique-Saint-Maxilin-J%C3%A9sus_devant_H%C3%A9rode.jpg

On note par contre un ravelin, comme sur le dessin de Martellange, mais différent de celui du cliché de Baldus puisqu'il sera reconstruit dans les années 1650.

Derniers détails, d'une part Ronzen et Martellange représentent les deux tourelles des Champeaux dissymétriques, ce qui n'a pas été reproduit lors de leur reconstruction en 1933, et enfin la maquette photographiée sur la carte postale est éclairée plein Nord !

Écrit par : Alain Breton | 02/09/2016

« Dryjard des Garniers a suivi le dessin de Martellange pour les parties hautes... »
Pour moi, les parties hautes sont les tourelles. Je pense, Alain, que tu devais parler des parties hautes du palais lui-même, hors tours. http://avignon.midiblogs.com/tag/martellange
Et sur ces dessins, je ne trouve pas les deux tourelles des Champeaux dissymétriques !
Peut-être celle de droite semble-t-elle avoir une flèche légèrement plus courte... ?
Quant à l'éclairage de la maquette de Dryjard, il est effectivement impossible !

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 02/09/2016

Brigetoun, j'ai bien nettoyé l'image, uniformisé le ciel et rajouté de la couleur.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 02/09/2016

Oui, Michel, ma formulation n'est pas tout à fait claire ! Je voulais dire que DDG respectait le dessin de Martellange pour les parties hautes, MAIS ajoutait des tourelles pour vision à 180°, "une idée toute militaire".

Et pour la dissymétrie des Champeaux, elle est peu visible sur les dessin du frère jésuite, mais très accusée sur certaines vues de l'Album de Laincel. Peut-être un vestige de la guerre des Catalans...

Écrit par : Alain Breton | 02/09/2016

On peut penser que les tourelles supplémentaires sur la tour de la Campane, la tour Trouillas et sans doute sur la tour St-Laurent ont été inspirées à la fois par celle figurant sur la tour Trouillas de l'album de Laincel et par la tour Philippe-le-Bel (notamment pour les tours de guet).

Dans l'album de Laincel, les tourelles des Champeaux ne sont pas dissymétriques :
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/89/Album_Laincel_Palais_des_Papes_Avignon.jpg

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 02/09/2016

Écrire un commentaire