Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Souvenènço de la plaço Sant-Deidié | Page d'accueil | PUB ! »

30/08/2016

Atmousfèro 1900 : avignounenco au lavadou

Atmosphère 1900 : avignonnaises au lavoir
Atmosphere 1900 : avignonnaises at washhouse

312506194.jpg

Photo Franceline Chabrier de Lafongt.

Commentaires

j'aime ces retours en arrière
et puis : quelle belle photo ! la façon dont la lumière touche les visages

Écrit par : brigetoun | 30/08/2016

Elles n'ont pas l'air très contentes de leur sort...

Et le lavoir (pour ce qui en est visible) semble n'être qu'une fontaine à deux bassins, comme dans les villages d'antan.

Écrit par : Tilia | 30/08/2016

La photo était publiée avec ce titre (en Français).
Il s'agit manifestement d'un lavoir privé...
Qui est (était) peut-être rue Velouterie, mais cela n'engage que moi.
Peut-être ici :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2014/05/01/atmousfero-1900-un-councert-improuvisa-805407.html
Et peut-être là :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2014/04/06/carriero-veloutarie-803333.html

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 30/08/2016

Pas facile à trouver. Mais il y a des indices comme ces hautes maisons et peut-être même un départ de construction (?) encore plus haut là où un homme met le nez à la (petite) fenêtre. Le décroché des façades, le platane, le jardin derrière et surtout la "source" font plutôt penser à la banlieue. Une délibération de 1884 avait demandé la fermeture des lavoirs privés. Le grand lavoir public de Monclar a ouvert ses portes en 1887. Deux bateaux lavoirs existaient sur le Rhône. Mais dans les annuaires on trouve encore une quinzaine de lavoirs privés signalés, tous en banlieue: chemins des Sources, du Blanchissage, de l'Arrousaire essentiellement.
Les eaux de pluie sont dirigées dans la vasque, qui doit alors largement déborder dans le bassin-fossé d'écoulement que l'on devine. La femme au bras cassé tient une fleur. Que fait celle de droite ? Des légumes à laver (artichauts ?). A gauche du linge blanc dans un panier. Mais que fait la femme avec cette sorte de pilon qui ne ressemble pas à un battoir, posé sur deux petits billots ? Pas de grosse lessive en vue mais un moment de pause, de repos surpris par l''oeil de la photographe qui vient troubler peut-être leurs bavardages intimes.

Écrit par : Lou Ravi | 30/08/2016

Très belle photo ....Mon père légendait toutes ses photos et cela nous faisait rire mais en définitive ç'a rend bien service ....

Écrit par : michel Bourgue | 30/08/2016

Ce que Lou Ravi décrit comme "sorte de pilon (...) posé sur deux petits billots" pour moi, c'est un balai de branchages...

L'écharpe de celle qui tient une rose est bizarrement nouée pour soutenir un bras cassé. Logiquement le nœud devrait se trouver sur l'épaule (et pas sous le bras valide) non ?...
Et il y a une béquille entre les deux femmes du milieu.

Il semble y avoir une hiérarchie entre les femmes selon leur position. Celle qui est assise sur le rebord du bassin parait dominer les autres, au propre comme au figuré.

Écrit par : Tilia | 30/08/2016

Oui, c'est peut être une escoubette et non un "pilon".

Écrit par : Lou Ravi | 31/08/2016

Écrire un commentaire