Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt an après l'usino di regalisse Florent | Page d'accueil | Cènt-vint-e-cinq an après plaço dóu Reloge »

18/08/2016

Cènt-vint an après porto Sant-Ro

Cent-vingt ans après porte St-Roch
Hundred-and-twenty years after St. Roch gate

1897200461.jpg 1354559751.jpg

Commentaires

C'est embêtant, je ne reçois plus les commentaires par courriel...

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 18/08/2016

par contre, il semble que je puisse de nouveau commenter ce soir
juste pour dire pas grand chose là : assez grande pour ne pas avoir été sacrifiée à la circulation
juste le bar qui, comme les autres a disparu, et les arbres

Écrit par : brigetoun | 18/08/2016

dans la photo ancienne la porte parait encore plus imposante que maintenant.

Écrit par : guima | 18/08/2016

Je me suis fait la même réflexion que Guima.

En outre, les constructions, derrière le rempart, ont pris de l'ampleur.

Écrit par : Tilia | 18/08/2016

Quartier urbanisé tardivement, le bistrot n'aurait-il disparu, faute de clients, même si la machine bureaucratique à nettoyer les remparts ne s'était pas mise en branle?

Écrit par : wilfrid | 18/08/2016

La porte a perdu de sa fière allure avec les constructions et la mise en place du "mobilier" urbain. A gauche la buvette qui, si je ne me trompe, ne survivra pas au passage en dur qui pérennisera par contre l'activité de la buvette de droite qui deviendra un restaurant réputé (on ne la voit pas ici). Le restau de Jeannot et Marithé dont parlait MB² n'était-il pas celui dont la terrasse donnait, en arrière de Raspail, tout près de là, sur ce qui deviendra le parking du centre de cardiologie ? Il me semble qu'à l'époque l'on pouvait traverser sans problème du rempart à la Velouterie, au sud.
Sur la photo on devine à droite l'enclos pour les animaux, et au fond, entre les capes de l'homme et de la femme une bascule à plateau: l'octroi est là et l'on se souvient du cordonnier qui occupa pendant longtemps le bureau de droite en entrant. Echoppe excellemment placée car il captait toute ta clientèle qui entrait et sortait...
Des platanes et pas les habituels ormeaux. Cette porte fut très (trop !) fréquentée pour approvisionner, avant la brèche Saint-Charles, l'usine à Gaz en charbons, matériels et fournitures de toute sortes.

Écrit par : Lou Ravi | 18/08/2016

Je me souviens d'un cordonnier à l'intérieur des remparts, mais c'était porte Saint Michel.

Écrit par : guima | 18/08/2016

Cette impression de plus grande ampleur de la porte sur l'ancienne photo est sans doute due — nonobstant les éventuelles variations d'homothétie purement photographiques — au fait qu'il m'a été impossible, vu la circulation automobile, de me placer dans le même axe pour prendre ma photo.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 18/08/2016

Une échoppe à chacune de ces portes...Question. Etait-ce à Saint-Michel ou à Saint-Roch qu'il y avait ce cordonnier boïteux qui se déplaçait en tricycle (avec ce mouvement avant-arrière du volant pour avancer !) et qui venait parfois offrir ses services à l'entrée des halles ?

Écrit par : Lou Ravi | 18/08/2016

Je pensais à lui, mais cela ne doit pas être lui...
http://avignon.midiblogs.com/images/Cordonnier-aux-Halles_1996_125Fi3578_Jean-Pierre-Campomar.JPG

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 18/08/2016

https://collection-jfm.fr/uploads/product_image/48596/zoom_501.jpg

sur cette CPA on distingue sur la droite l'entrée de l'échope du cordonnier de la porte Saint Michel.

Écrit par : guima | 18/08/2016

Guima, merci pour cette carte postale dont le texte nous rappelle fort à propos que nos actuelles portes St Michel et St Roch sont surtout de grandes Viollet-le-Duc..onneries qui n'ont guère de liens avec l'état ancien -voir le plan de 1618 ou, encore, un document très parlant reproduit par Sylvestre Clap dans son ouvrage sur les remparts. C'est un plan de détail du passage du canal sous le rempart au niveau de St Roch, on y voit les soubassements de l'ancienne porte qui n'avaient ni les dimensions, ni l'alignement de la construction moderne !

Écrit par : Alain Breton | 18/08/2016

Le plan dont parle AB montre en avant de la porte une bascule à plateforme pouvant recevoir charrettes et tombereaux (celle que l'on devine sur cette photo est une simple bascule romaine dite "à talon", il y avait aussi une balance romaine). Saint-Roch devait recevoir beaucoup de pondéreux (le coke de l'usine ?) pour être ainsi équipée d'un pesage semblable à ceux de l'Oulle ou Saint-Lazare.
Oui, c'est bien le cordonnier (merci pour cette photo-souvenir !) auquel je pensais, mais je ne sais plus, indépendamment des halles, dans quelle porte il était.

Écrit par : Lou Ravi | 18/08/2016

4 envoies marqués "essai" comprend pas

Écrit par : guima | 22/08/2016

Ces derniers jours, je ne recevais plus les commentaires par courriel. J'avais donc fait plusieurs essais afin d'essayer d'en comprendre la raison. Raison que je n'ai pas repérée, mais les courriels étant revenus, j'en ai conclu à des manipulations sur les codes au niveau de midiblogs ou de talkSpirit.

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 22/08/2016

Écrire un commentaire