Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt an après avengudo de Sant-Ru | Page d'accueil | Cènt an après plaço dóu Reloge »

21/05/2016

Vole escampa d'aigo !

Je veux faire pipi !
I want to pee !

567395238.jpg

Pica sus la foto Cliquer sur la photo Click on the photo.

Commentaires

d'urgence (les remises en état)

Écrit par : brigetoun | 21/05/2016

Je n'ai toujours aucune réponse de www.avignon.fr/contact/
... Mais je les ressaisirais autant que nécessaire !

Écrit par : Lucien | 21/05/2016

Je n'aime pas trop aller dans ces machins là.
L'an passé à Béziers, mon Chéri est allé faire pipi dans une colonne Morris, derrière le théâtre.

Écrit par : Claude | 21/05/2016

Lucien : moi non plus !

En ce qui concerne les fontaines, celle de la place Pasteur a été remise en eau.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 21/05/2016

Peut-être doit-on pisser dedans ?...

Écrit par : Lucien | 21/05/2016

Déjà faut payer...

Écrit par : wilfrid | 21/05/2016

Lucien : très mauvaise idée. Je suis tombé dedans tout habillé étant enfant et je sais que d'autres fréquentent aussi cette eau :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2009/07/21/dounas-nous-di-font-donnez-nous-des-fontaines-give-us-founta.html

Wilfrid : les trois sanisettes que j'ai sollicitées (et qui étaient toutes hors-service) étaient devenues... gratuites !

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 21/05/2016

si je la situe bien il s'agit de la sanisette sur le parking à coté du CA.
elle est régulièrement vandalisée tout comme l'abris bus à coté.

Écrit par : guima | 21/05/2016

Le commentaire de Guima montre le problème sous un angle différent. Le vandalisme récurrent peut expliquer l'abandon en état "hors service" de ces sanisettes. Je dis bien "expliquer" et non "excuser".

Je suppose que lorsque Guima dit "elle est régulièrement vandalisée" il veut dire qu'à chaque fois qu'elle est remise en état de fonctionner des individus font en sorte qu'elle redevienne hors service. N'y a-t-il pas de caméra de surveillance à cet endroit ?

Il y a certainement une solution pour protéger du vandalisme ces installation. Encore faudrait-il avoir la volonté de se donner les moyens de les mettre en œuvre....

Écrit par : Tilia | 21/05/2016

c'est le même problème que celui des abris bus refaits à neuf qui sont brisés uniquement pour le plaisir de détruire!
tout le monde connaît la bande de jeune casseurs, mais pas d'incident surtout , par ordres supérieurs!

Écrit par : guima | 21/05/2016

Claude, je suppose que c'est de l'humour. Ton chéri ne pisse pas n'importe où, comme les chiens ou alors ce n'est pas ton chéri ...Ou comme ceux qui le font sans trop se cacher à Marseille dans les escaliers qui relient le Vieux Port à la rue Caisserie (qui mène au Panier). Je me gare régulièrement au parking de la mairie dont les alentours ne sont surveillés que d'un côté...Entre les poubelles abandonnées et les odeurs de pisse l'arrivée dans le quartier Pouillon est des plus pittoresque. Côté MUCEM par contre, tourisme oblige, c'est surveillé et il y a des toilettes publiques gratuites nickels.
Quant aux caméras vidéo dont parle Tilia je doute fort de leur utilité. A quoi peuvent-elles servir ? Les mecs qui vandalisent ou souillent n'en n'ont cure !

Écrit par : Lou Ravi | 21/05/2016

mon opinion-
tous les hommes pissent n'importe ou de temps en temp ils sont comme les chien quand ils pissent dans ces cages.


je t'embrasse MIchel.en tout cas c'est un sens interdit.

Écrit par : madeleine | 22/05/2016

Evidemment on n'a pas connu cette époque mais la Brasserie des Arts a laissé des traces dans l'histoire de la vie festive, musicale, artistique et sportive de la ville. On y faisait des boeufs, on y exposait, on rencontrait une grande partie du Tout Avignon. Le Central fut créé plus tardivement me semble-t-il. Sur la photo la percée Favart dont nous parle AB n'est pas encore réalisée. De part et d'autre on voit le Tabacs Biscarrat, le salon Roche et la bâche du bureau annexe des Postes. On se souviendra par contre du Tabacs-Journaux-Souvenirs Jalade (avec ses boîtes de cigares pour quelques amateurs de la mairie et de la préfecture, ses cigales, ses fanions et autocollants pour les voitures et caravanes des touristes, "marqueurs" des voyages que l'on avait fait...) et bien sûr aussi de la maison Jarroux où l'on trouvait croix Capucine et roses de Provence, maison qui se réinstalla rue des marchands victime du vide obligé de la trouée qui fit couler tant d'encre...

Écrit par : Lou Ravi | 22/05/2016

Écrire un commentaire