Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Printèms | Page d'accueil | Ounte siéu ? »

25/04/2016

Setant'an après porto de la Republico

Soixante-dix ans après porte de la République
Seventy years after Republic gate

501091016.jpg 1539408400.jpg

Commentaires

seul l'environnement a changé

Écrit par : brigetoun | 25/04/2016

je n'arrive pas à distinguer le nom de l'hotel derrière la tourelle .

c'est bien l'usine à gaz et sa cheminée que l'on aperçoit?

Écrit par : guima | 25/04/2016

il se peut que se soit le restaurant de l'Alcazar??

http://avignon.midiblogs.com/archive/2014/09/22/atmousfero-1900-l-alcazar-d-estieu-815898.html

Écrit par : guima | 25/04/2016

Oui, mais l'Alcazar n'est pas un hôtel... et n'était-il pas sur le boulevard St-Roch ?

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 25/04/2016

oui on le situe boulevard saint Roch, je doit confondre avec cette salle de spectacle située porte de la république qui a à une époque,45, 50 accueilli une salle de cinéma, le Rex me semble-t-il.

Écrit par : guima | 25/04/2016

Les bombardements qui ont touché d’un côté Champfleury et de l’autre le boulevard Raspail on par chance épargné l’ancienne usine à gaz dont on aperçoit effectivement la cheminée. On remarquera aussi la très grande hauteur des poteaux dont les fils passent par-dessus les constructions. Autre nette modification de ce quartier avec la disparition de l’hôtel-restaurant que l’on voit derrière la porte. Il s’agissait de l’hôtel Continental (nous avons eu depuis un autre hôtel Continental près du Bar Américain) qui occupait l’espace qui est aujourd’hui entre la CCI et le rempart. Cet îlot bâti abrita, derrière l’hôtel et à la place d’une terrasse des jardins de Saint-Louis, le premier cinéma de la ville, l’Alhambra, qui deviendra plus tard le Rex comme le rappelle Guima. Curieusement les ouvrages de Jean Mazet, comme les annuaires que je connais sont muets sur ces établissements très bien placés à la sortie de la gare et agrémentés d‘un kiosque sur le trottoir. Tout cela sera rasé pour faire place à la nouvelle poste.

Écrit par : Lou Ravi | 25/04/2016

D"apres Mazet ce n'était pas une maison close mais un hôtel de filles montantes.... La différence ?

Écrit par : michel Bourgue | 25/04/2016

Je dirais qu'une maison close, c'est une petite entreprise qui propose ses services avec sa propre équipe dans ses propres locaux, tandis qu'un hôtel de filles montantes, c'est un hôtel de passe où le service est restreint à la location du lieu, et donc ouvert à tout professionnel, voire aux amateurs ...

Écrit par : Frédéric Viallon | 25/04/2016

Mais cet hôtel Continental n'était-il pas au contraire un peu select, placé sur l'artère principale de la ville ?
Et puis le quartier des bordels, c'était la Balance, non ?

Écrit par : Frédéric Viallon | 25/04/2016

Moi je remarque surtout le mobilier urbain et en particulier le style des réverbères. Bien dans son époque autrefois, faisant genre ancien aujourd'hui. Au nom des remparts on a refusé d'assumer la modernité.

Écrit par : nathalie | 26/04/2016

À regarder de plus près, on voit, Nathalie, au centre, les nouveaux réverbères-périscopes à 90° qui assument la modernité. :D
Ce qui est rigolo, c'est qu'ils rappellent les potences des câbles du tramway :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2015/04/22/cent-an-apres-porto-de-la-republico-831901.html

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 26/04/2016

maison close ou établissement à filles montantes ne sont que euphémismes pour parler de la dégradation de la prostitution, excusez moi si je parais faire mon père la pudeur mais la réalité de ce business c'est 99% de l'esclavage et 1% de libertinage qui fait passer la pilule, la prostitution c'est un business ou les femmes sont sacrifiées, de grès ou de force, et le plus souvent de force.

Écrit par : wilfrid | 05/05/2016

C'est toujours intéressant d'avoir l'avis d'un spécialiste. :D

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 05/05/2016

Écrire un commentaire