Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt an après 31 plaço Sant-Lazàri | Page d'accueil | Lou tresor di papo s'empli à cha pau »

30/03/2016

Vuetant'an après plaço Carnot

Quatre-vingts ans après place Carnot
Eighty years after Carnot square

1431415448.jpg 2946019684.jpg

Photo Pierre Benoit vers 1935.

Commentaires

les cyprès que j'aime bien avec leur effort pour rejoindre l'élan de l'église n'étaient pas encore là

Écrit par : brigetoun | 30/03/2016

Les constructions cachant l'église ont disparu, l'arrêt de bus aussi
mais l'horloge est toujours là, dieu merci ;-)

Écrit par : Tilia | 30/03/2016

On ne peut pas dire Place Carnot sans ajouter "Les élégants "....Je ne me rappelle pas être entrer dans ce magasin car mes parents nous habillaient une à deux fois par an chez Valadier puis Bayard et plus tard au stock américain dans la même rue .Quand je vois tous les magasins que Michel nous pose je me rends compte que je sors vraiment de la campagne même si je n'habitais qu'à 4 km d'Avignon . "Nous venions nous habiller à la ville " et vous ?

Écrit par : michel Bourgue | 30/03/2016

C'est pas mal maintenant !

Écrit par : Claude | 30/03/2016

le panneau arrêt d'autobus en 1935, correspondait à quelle ligne d'autobus?

Écrit par : guima | 30/03/2016

La réponse sera sans doute ici, Guima !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Compagnie_des_tramways_%C3%A9lectriques_d'Avignon

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 30/03/2016

j'ai bien vu sur le site des trams.
Mais sur votre photo, aucun rail sous le panneau qui indique autobus et non tram et sur le site la ligne de tram est de l'autre coté. il doit y avoir certainement une explication, que les grands spécialistes du vieil Avignon vont trouver.(sourire)

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e3/Tramway_avignon_place_Spierre.jpg

Écrit par : guima | 30/03/2016

Euh... Guima, j'ai confondu bus et tram ! o.O

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 30/03/2016

D'autant plus que l'exploitation du réseau de tramways prit fin en 1932 !!!

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 30/03/2016

ce n'est pas grave, mais alors cette ligne d'autobus correspondait à quelle ligne car nulle part on parle de bus à cette époque.

Écrit par : guima | 30/03/2016

MB², nous sommes à peu près de la même génération... une génération qui "venait s'habiller en ville", puisque les boutiques de vêtements étaient fort peu répandues en banlieue.

Et pour la rentrée, c'était Rullière et ses incomparables odeurs de cuir tanné !

Pour en revenir aux clichés, il me semble que nous avions évoqué ailleurs le bar qui trônait devant le chevet de Saint-Pierre, un bar aux mauvaises fréquentations...

Et je ne partage pas l'admiration de Brigetoun pour les cyprès, que je trouve totalement déplacés hors des cimetières. En plus, je suis allergique à leur pollen (ceci explique probablement cela !)

Écrit par : Alain Breton | 30/03/2016

Le bus: probablement la ligne Carnot-Rotondes qui devait emprunter la rue Thiers puis descendre la rue Guillaume Puy avant de rejoindre la route de Marseille. 30 aller-retour par jour assurés par Sud Automobile dont il me semble que nous avons vu une photo dans le blog (Bd Saint-Roch).
Tiens, une niche vide sur bar Carnot ?

Écrit par : Lou Ravi | 30/03/2016

Je dirais : Mattéoda, Armand Thierry & Sigrand, Nicoroi, Pantashop, Stock Américain... !

Bien vu, Lou, la niche vide !

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 30/03/2016

la ligne Carnot-Rotondes qui faisait 30 aller-retour pa jour! c'est énorme pour l'époque!
aujourd'hui je sais pas si la TCRA en fait autant.

Écrit par : guima | 31/03/2016

Pour les horaires et trajets: Les Tablettes et les guides de l'époque. Jean Mazet parle de service assuré de 7h00 à 21h00 avec un départ toutes les 1/2h. Cela a l'air de coller avec les 30 AR. Pas mal pour l'époque...

Écrit par : Lou Ravi | 31/03/2016

comme vous dites pas mal pour l'époque.
mais pourquoi autant d'AR pour les rotondes qui à l'époque étaient encore la campagne? Employés du PLM?

Écrit par : guima | 31/03/2016

Si je me souviens bien l'école des Rotondes, où était le terminus, date des années 30. Le quartier était en pleine expansion notamment avec les cités du PLM. Je viens de relire Mazet qui nous parle d'une ligne Carnot-Limbert-Rotondes. Je ne suis pas sûr que le trajet se soit toujours fait par la rue Guillaume Puy depuis la rue Thiers. Les Rotondes étaient desservies par une autre ligne qui partait de l'Hôtel de Ville et traversait Saint-Ruf. A propos de la cadence des bus J. Mazet signale que sur la ligne Place de l'Horloge-Croix Verte il y avait un départ tous les 1/4 d'heure !

Écrit par : Lou Ravi | 31/03/2016

tout cela me laisse sidéré!
quand aujourd'hui pour aller de saint Ruf au CH il faut faire le tour de ville en changeant 2 fois de bus!
la TCRA devrait lire votre livre et en prendre exemple!!

Écrit par : guima | 31/03/2016

Les commentaires sont fermés.