Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Ounte sian ? | Page d'accueil | Pascaleto de Pasco »

27/03/2016

Cènt an après 5 carriero dóu Pourtau-Mataron

Cent ans après 5 rue du Portail-Matheron
A hundred years after Portail-Matheron street 5

4228451151.jpg 1733066129.jpg

Commentaires

nourriture toujours mais différente
et les bandeaux peints s'e sont allés

Écrit par : brigetoun | 27/03/2016

autre temps, autres moeurs... je trouve plus élégant la devanture "laiteries Raguet", plutôt que "Wok & Box", formule qui aurait été assez hermétique pour mon grand père !

Écrit par : Lucien | 27/03/2016

Autre temps autres mœurs ...Quand mes parents ont débuté dans une épicerie au Pigeonnier les gens venaient avec leurs bouteilles leurs pots ou autres et ma mère les remplissait de lait livre du matin en bidons de fer ..personne n'ai jamais mort !!! Aujourd'hui hygiène sur tout et surtout dans les commerces .Alors expliquez moi la chaine de froid ? une cliente achète un pain de beurre deux yaourts et de la brousse fraiche à une température de 8 ° .Elle part rencontre Pierre ou Paul blague 5 mm à l'un et 5 mm à l'autre puis rentre chez elle .Dehors il fait 25 ° .Chez elle elle vire encore 10 mm pour ranger ses produits ..Sur que ses yaourts et sa brousse ont pris un coup de chaud ..! Est ce le commerçant le responsable ?

Écrit par : michel Bourgue | 27/03/2016

des générations de maçons ont simplifié, simplifié, simplifié...

Écrit par : wilfrid | 27/03/2016

Bien vu Michel Bourgue ! Et le pire est à venir...
Raguet "récoltait" le lait de pluisieurs fermes alentours. Ce fut plus tard un dépôt du "Bon Lait" je crois.
Après guerre le lait départageait deux catégories d'Avignonnais. Les bourges ou les proches du Pontet qui buvaient du Saint-Tronquet. Les autres qui allaient à la ferme ou têtaient du Scalacta (Montfavet)...St Tronquet survit longtemps avec même de la vente en carton. Puis Auchan s'installa dans les jolis près de Saint-Tronquet. Pour nous vendre du lait aseptisé, sans goût ni gouste...

Écrit par : Lou Ravi | 27/03/2016

j'ai été élevé avec le lait de FRASSE à montclar

Écrit par : guima | 27/03/2016

Si ces gens revenaient là où ils ont été photographiés, ils auraient de quoi pleurer en voyant la laideur de cette "mangeoire" (clin d’œil à Lou Ravi ;-))

À Paris il y a des commerces qui reviennent au style 1900 pour le décor de leurs enseigne et vitrine

http://vivrelemarais.typepad.fr/blog/2016/03/devantures-et-enseignes-dans-le-marais-dispositions-du-psmv-plan-de-sauvegarde-et-de-mise-en-valeur-.html


Tandis qu'à Avignon... (gros soupir)

Écrit par : Tilia | 27/03/2016

Certains doivent se souvenir du laitier COUME(S?),situé en bordure de courtine, où l'on pouvait se procurer du lait pendant l'occupation.

Écrit par : guima | 27/03/2016

J'ai des photos de Scalacta ...le lait St Tronquet est à St Andiol mais les vaches ne sortent plus ...Quant à Mr Coumes il nous a quitte après beaucoup d'ennuis de sante et familiaux
Quand nous avons débuté aux halles nous vendions environ 60 litres de lait frais par jour et le double en fin de semaine aujourd'hui il doit être à peine 10 l

Écrit par : michel Bourgue | 27/03/2016

Écrire un commentaire