Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« La soucieta au jour de vuei : estubaduro e freiour | Page d'accueil | o.O »

19/03/2016

Pont d'Avignoun : la traversado dóu tèms

Pont d'Avignon : la traversée du temps
Avignon's bridge : crossing the time


Pont d'Avignon : la traversée du temps par CNRS

Voir aussi :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2014/11/29/la-recous...

Commentaires

fascinante l'histoire du pont,
la construction, les arches, les îles qui ont changé, le revêtement, les destructions successives etc…
l'avais lu, appris, mais la vidéo le résume bien

Écrit par : brigetoun | 19/03/2016

et pose d'autres questions

Écrit par : brigetoun | 19/03/2016

Excellente vidéo...du pain béni pour nos historiens Alain et Lou pour ne citer qu'eux

Écrit par : michel Bourgue | 19/03/2016

Moui... comme l'indiquent les auteurs de la vidéo, après quatre ans d'une enquête très fouillée et multi-disciplinaire, faisant appel aux dernières ressources de la technologie, le vieil ouvrage n'a toujours pas livré tous ses secrets.

Il est vrai que malgré cette débauche de moyens intellectuels, humains et matériels, certains écueils n'ont pas été évités, bien qu'ils soient visibles à des yeux sans nul doute bien moins aguerris... Je n'en citerai qu'un pour ne pas entamer une longue liste : pourquoi nous rebattre les oreilles tant dans l'émission que dans la documentation écrite qu'a produit ce long travail, sur le fait que le "plan aux personnages" montre 20 arches ? Toute personne un peu investie dans la recherche en matière de topographie avignonnaise sait que ce plan n'est que la copie servile du plan de Belleforest, copie établie par quelqu'un qui n'a jamais mis les pieds dans la ville.

Mais le copiste a cru utile d'agrémenter son plagiat d'une évocation absolument imaginaire de Villeneuve, à peine traitée par Belleforest ; inutile de préciser que cette amplification est totalement dépourvue de valeur archéologique.

Or l'original de Belleforest ne montre que 18 arches... preuve évidente que le nombre d'arches n'était pas la tasse de thé du dessinateur de cet original, l'étude concluant à un nombre réel de 21 à 23 arches ! Et que son copiste, qui en met deux de plus (pendant qu'on y est...), doit encore moins servir de base à une réflexion sérieuse !

Par contre, les dossiers de l'ingénieur Maurette aux AN recèlent un relevé du pont au début du 17° qui me semble précieux pour la question, puisqu'il met en évidence les "petites" arches si intrigantes, ainsi que l'orientation pour le moins déconcertante de certaines piles. Ce document n'a pas été exploité et n'est même pas mentionné...

Bref, toutes proportions gardées, le pont Saint Bénezet restera sans doute encore longtemps notre "Grande Pyramide" - une construction que nous ne pouvons expliquer que très partiellement et pour laquelle des théories opposées s'affronteront sans fin... sans parler des querelles de chapelles, et ce n'est pas de la chapelle Saint Nicolas que je parle !

Écrit par : Alain Breton | 19/03/2016

Les commentaires sont fermés.