Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Tèsto velado o tèsto usado ? | Page d'accueil | Istòri de façado »

09/03/2016

Subre lis anciano empielado dóu pont Sant-Benezet

Sur les anciennes piles du pont St-Bénezet
On the ruins of the St. Benezet bridge's piles

2588881465.jpg
A.M.A. 67Fi0260 - Photo Jean-Baptiste Michel.

2023349742.jpg
A.M.A. 93Fi0378.

Vestiges sur l'ancien bras "mort" du Rhône, côté Gard.

Commentaires

bien sûr il fallait libérer l'espace mais quel dommage de ne pas les avoir gardé (même simplement les poser sur la rive en mémoire)

Écrit par : brigetoun | 09/03/2016

belles photos, à part ça si ces connards du Midi Libre (pas tant libre que ça) pouvaient réparer la fonction se souvenir de moi et ben ça m'arrangerait!

Écrit par : wilfrid | 09/03/2016

Bravo Wilfrid, pour avoir dit tout haut ce que je pense tout bas depuis des mois !

Avoir à retaper nom et email à chaque commentaire, ça m'horripile (de pont) !

Écrit par : Tilia | 09/03/2016

Merci .Je découvre

Écrit par : michel Bourgue | 09/03/2016

Chercher dans les étiages des années 80 pour avoir une idée de la date de la photo 2 ? (Michel 1832-1899).
Wilfrid: Avec Baylet, Tapie et un ancien bras droit de Pascal Lamy aux commandes (DL) les lecteurs de la PQR du Midi sont servis ! Je ne cite même pas La Marseillaise dont certains articles virent carrément à la défense du communautarisme…

Écrit par : Lou Ravi | 09/03/2016

Le Midi Libre c'est le batau ivre en ce moment, une hémorragie de journalistes qui ont profité du rachat du journal pour partir avec indemnité, est-ce-que ce sont les meilleurs qui sont resté? Pas de ligne éditoriale claire, des correspondants livrés à eux-mêmes, des économies de bouts de chandelles etc. je le vois bien je suis correspondant à Roquemaure... ;-)

Écrit par : wilfrid | 09/03/2016

Si ces piles sont côté Villeneuve elles sont submergées dans le bras vif, sans doute ont-elles été démontées pour ne pas faire obstacle à la navigation.

Lou Ravi La Marseillaise n'existe pour ainsi dire plus. Reste le dauph le Ml et la provence, tous ces titres vendent de moins en moins, quand je fais un papier les gens me demandent la date de parution pour acheter le journal ce jour là. Il n'y a plus que les vieux qui l'achètent tous les jours. Un jour les journaux papier seront un souvenir, ça sera bien pour la nostalgie!

Écrit par : wilfrid | 09/03/2016

Eh bien, d'après les commentaires on est partis sur la presse plutôt que sur les piles, ce matin ! Moi je suis épatée parce que j'ai toujours connu le Rhône canalisé avec le bras vif côté Gard, alors ces photos me semblent très exotiques. Je regrette de ne pas avoir connu ça. C'est très émouvant.

Écrit par : nathalie | 09/03/2016

La PQR est pour moi un mystère, pour l'avoir bien (très bien même) connue il y a 25 ans de ça on disait alors exactement la même chose "les ventes baissent" "ça n'intéresse que les vieux". Et pourtant elle est toujours là, toujours aussi intéressante dans certaines pages (rares) et toujours aussi exaspérantes dans certaines pages (nombreuses). Visiblement le mystère continue.

Et sinon "pile de pont" en anglais se dit tout simplement "bridge pile"

Écrit par : Philippe | 09/03/2016

avec l'aménagement du Rhône, tous ces vestiges ont disparu.
il est regrettable que l'on en ai pas conservé dans un lieu dédié.
il y a encore quelques décennies on pouvait en voir aussi sur l'île de la Barthelasse

Écrit par : guima | 09/03/2016

puisque vous parlez de la presse, un journal que j'ai mis à l'index c'est la Provence, journal dédié à l'OM, qui n'a plus rien à voir ave le Provençal, dont je possède une édition spéciale sur une page datée du 8 mai 1945 pour annoncer la capitulation et la reddition de l'Allemagne.

Écrit par : guima | 09/03/2016

Oui, Brigetoun ? Où sont-elle donc ? Qui le sait ?

Oui, Wilfrid, Tilia, exaspérante fonction inopérante. Mais vos explorateurs ne mémorisent-ils pas les contenus saisis ? Personnellement, un double clic dans la case les fait revenir.
Je retire "connards" pour Wilfrid dont je crois comprendre l'exaspération !

Bien sûr Wilfrid que ces piles sont du côté Villeneuve : c'est écrit sous la photo !
Je les ai vues étant enfant en balade avec mon père, mais le Rhône était moins bas...

Il m'apparaît clairement que la presse papier, à l'instar de beaucoup d'autres choses comme le moteur à explosion par exemple, fait partie de choses révolues qui s'accrochent désespérément au présent.

Philippe, si j'utilise "bridge pile" dois-je faire une répétition du mot "bridge" ou bien écrire :
"On the bridges piles from the St. Benezet" ou "On the piles from St. Benezet bridge" ?

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 09/03/2016

Michel, I bet the second sentence is better..

Ceci étant (de Berre), les vestiges des piles, qui existaient au début des années 1960 à peu près dans le même étant - en tout cas, celle-ci était bien encore debout, très facilement reconnaissable à la fois par son avant-bec totalement isolé du massif principal de la pile, et par cet énigmatique glacis plaqué contre le parement.

Le tout avait fait l'objet d'une étude archéologique par Sylvain Gagnière et Robert Perrot, parue dans les Mémoires de l'Académie de Vaucluse, je crois en 1971. C'est à dire au moment précis où la CNR finissait d'enlever ces vestiges par dragage.

Brigetoun, vu la taille et la masse de ces ensembles (cf les personnages juchés au sommet...) , je pense que les "poser" intacts sur la rive relevait des travaux d'Hercule...

Pour le reste, je ne sais plus qui raillait il y a déjà 30 ou 40 ans la presse à grande diffusion "qui a des lecteurs mais pas d'opinion", et l'autre, "qui a des opinions mais pas de lecteurs".

Écrit par : Alain Breton | 09/03/2016

En fait, j'ai changé ma traduction du mot "piles" par "piers"... que j'aime bien parce qu'il évoque "piles" et "pierres" en même temps... :D)

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 09/03/2016

En appelant les photos aériennes à la rescousse, on se rend compte que des quatre à cinq piles qui subsistaient dans le bras "mort" jusqu'aux années 1960, celui-ci est le seul qui émergeait en temps normal, tous les autres étant recouverts lors des eaux moyennes.

Je vérifierai ce qu'en disait Gagnière, mais il me semble que c'est sur elle que le pont se "cassait" dans l'autre sens (en gros, "à peu près" rectiligne jusqu'à la Barthelasse, le pont s'incurvait ensuite vers l'amont puis tournait assez sec vers l'aval pour rejoindre la tour Philippe le Bel).

Cette pile était d'ailleurs orientée à peu près à 45° par rapport au fil de l'eau...

Écrit par : Alain Breton | 09/03/2016

https://geomorphologie.revues.org/10300

très intéressant à consulter un dossier sur le pont.

Écrit par : guima | 09/03/2016

https://geomorphologie.revues.org/10300#tocto2n1

si on développe le sujet ci dessus

Écrit par : guima | 09/03/2016

Excellent lien Guima ! Belle découverte pour moi...

Écrit par : Lou Ravi | 09/03/2016

Merci Guima, très intéressant même si je ne maîtrise pas les explications techniques!

Écrit par : wilfrid | 10/03/2016

Oui, très intéressant. Je me demande dans quelle mesure cette étude est intervenue dans la reconstitution virtuelle du pont de ces derniers temps.

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 10/03/2016

Excellent, mais ardu !!
Je ne sais plus si c'est ici (chez Michel) qu'on m'avait orienté sur le site suivant, qui doit ressortir de la même étude que l'article trouvé par Guima, mais dont la lecture est peut-être plus aisée car elle est plus illustrée et plus segmentée :
http://www.pavage.map.archi.fr/Le_Pont_dAvignon/Blog_PAVAGE/Blog_PAVAGE.html

Écrit par : Frédéric Viallon | 10/03/2016

Pardon pour le retard dans ma réponse "pier" dont j'aime bien aussi la sonorité c'est plutôt une jetée. Et je dirais "On the ruins of the St. Benezet bridge's piles".

Écrit par : Philippe | 12/03/2016

Et la phrase est du coup plus précise encore... Je prends, Philippe. Merci !

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 12/03/2016

Les commentaires sont fermés.