Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« La desafetacioun descarga pas de l'entre-tenènço... | Page d'accueil | Atmousphèro 1900 : de que fan ? »

17/02/2016

Cinquant'an après carriero de la Balanço

Cinquante ans après rue de la Balance
Fifty years after La Balance street

2903323383.jpg 523006240.jpg
2617221636.jpg 4067640313.jpg

A.M.A. 108Fi40 et 41. Photos Émile Marfoure.

Commentaires

De Profondis
regrets éternels

Écrit par : brigetoun | 17/02/2016

À rapprocher de cette publication-ci :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2012/09/09/setanto-an-apres-15-carriero-balanco.html

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 17/02/2016

C'est clean, net, et blanc. La rue a-t-elle pour autant retrouvé une âme ?

Écrit par : jeandler | 17/02/2016

Les photos parlent d'elle-mêmes, le mal est fait, c'était la fin d'une époque où l'on croyait au progrès, au plastique et au formica... :-)

Écrit par : wilfrid | 17/02/2016

ça balance pas mal à Avignon !

Écrit par : Claude | 17/02/2016

sans vouloir défendre cette "réhabilitation" mal conçue il faut tout de même reconnaître que l'on a nettoyer la ville d'un quartier particulièrement dégradé et nids de problèmes aussi bien sanitaires que sociaux ou de petits trafics mais qui avait une âme et ses traditions..

Quelques années plus tard on en a créé des pires avec ces cités sans âmes devenues depuis des zones de non droit.

Écrit par : guima | 17/02/2016

D'autant que si une quelconque municipalité décidait de vider de ses habitants le Terminus Monclar ou les allées Clarefond pour que les descendants des populations que l'on a expulsé de la Balance s'y installent, les mêmes qui se plaignent de ce que la Balance est devenues se plaindraient à nouveau !!!

Écrit par : PPZ | 17/02/2016

Guima, tout à fait d'accord. On a bouché un trou en en creusant un autre ailleurs... Bien plus gros, en plus !

Ceci étant, il faut rappeler que les "dégradations" de la Balance posent bien des questions. Elles se sont produites sur une longue durée, et il est bien difficile de se dire que les pouvoirs publics n'y pouvaient rien et qu'il leur était impossible , que ce soit pour des raisons juridiques ou financières, de faire plus que le peu qu'ils ont tenté...

Une question au hasard des mille et une que pose ce dossier. Sait-on pourquoi la plupart des habitations de ce quartier, au lendemain de la guerre de 14 (époque, faut-il le rappeler, où commence l'affaire de la Balance, qui est loin de se limiter aux années 50 et 60 !), donc, pourquoi la plupart des habitations étaient dépourvues d'eau courante et de réseau d'égouts ? Il s'agit pourtant là d'équipements publics !!!

Écrit par : Alain Breton | 17/02/2016

Écrire un commentaire