Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Marroun caud | Page d'accueil | Ounte sian ? »

15/01/2016

Lou Costo-dóu-Rose n'es plus aquèu qu'èro

Le Côtes-du-Rhône n'est plus ce qu'il était
The Côtes-du-Rhône is no more what it was

3085376631.jpg

Commentaires

va devenir doré le rouge

Écrit par : brigetoun | 15/01/2016

doit s'ouvrir dans l'ancienne banque de France en principe.

http://www.vins-rhone.com/static/2014/05/12/ir_06470_a5.jpg?DQAXa529UGKDBEbs9SDQBQ:S1DrctcVTYchgxmCMyxpLkt2ewE:MVsDIjomgMEqPZnNXZcGtw:abf672g280

Écrit par : guima | 15/01/2016

Vendu à prix d'or, l'hôtel de la BDF ?..

Quant au "carré du palais" il est comme le bâtiment, en plein travaux :D
http://carredupalais.com/

Écrit par : Tilia | 15/01/2016

http://www.vitisphere.com/actualite-73413-InterRhone-louverture-du-Carre-du-Palais-repoussee-a-avril-2016.htm

belle réalisation , mais ouverture repoussée

Écrit par : guima | 15/01/2016

Peut paraître grandiloquent mais après tout, pour nous latins, le vin et monde du vin c’est bien notre culture. Je me souviens de ce moment rituel dans ma famille où pour la première fois de leur vie les garçonnets avaient l’autorisation, à table, de mettre quelques gouttes de vin dans leur eau. A Boulouris (la célèbre colonie de la ville d’Avignon) les plus grands se mettaient parfois autour des monos (les monos avaient droits à ¼ de vin rouge) qui les gratifiaient d’un peu de vin mélangé à la fin du repas. Ils en tiraient quelque gloire d’autant plus que c’était à peu près l’âge ou leurs pères leur avaient offert leur premier couteau de poche. Tout cela passerait pour «criminel» aujourd’hui !
Quant au Carré je sais d’autant moins qu’en penser que l’on me propose d’acheter quelques lots de la partie qui est « hors Inter-Rhône et opérateurs privés ». 1020 € le lot de 10 titres. Rendement de 5,47 % brut annoncé, mais non garanti…
Sur la belle plaquette de présentation de ce tout nouveau Palais à venir on placé deux palmiers à l’entrée principale place de l’Horloge. Deux palmiers ! Oh, Chapoutier ça va la tête ?

Écrit par : Lou Ravi | 15/01/2016

Lou, pour moi le problème n'est pas de savoir si le vin est bon (ou pas) pour la santé des jeunes gens, ou si l'opération constitue (ou pas) un bon placement...

La vraie question est l'impudeur totale avec laquelle s'affiche cet énorme message sur un site comme la place du Palais...

Les "intelligents" avaient critiqué, à l'époque, cette mode venue d'Italie. J'ai souvenir du Palais des Doges transformé en publicité pour l'Oréal, sous le même prétexte qu'ici : mettre à profit un échafaudage... Profit, tiens, d'ailleurs, le mot m'est venu spontanément à l'esprit...

Écrit par : Alain Breton | 15/01/2016

Comme le montre la photo du lien de Guima, les palmiers étaient déjà là... Ils allaient très bien d'ailleurs je trouve devant cette entrée qui a une gueule de casino !

L'hôtel Calvet de La Palun appartient sans doute maintenant à une société d'économie mixte. Le demandeur du permis de construire est Inter Rhône, le syndicat interprofessionnel des Côtes-du-Rhône. Le dossier est consultable en mairie...

Le nouveau président Chapoutier a fait repenser le projet pour donner la préférence aux boutiques de produits "ferments" plutôt qu'à celles de produits de luxe. Ce qui me semble tout à fait sympathique.

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 15/01/2016

Alain (nous commentons en simultané) je trouve qu'avoir profité de l'échafaudage et du filet de protection pour informer est une idée excellente ! Et le gigantisme qui en ressort (provisoire) a quelque chose de surprenant qui n'est pas pour me déplaire.

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 15/01/2016

une idée des travaux:

http://www.vins-rhone.com/planete-rhone/article/carre-du-palais-les-travaux-sont-lances

Écrit par : guima | 15/01/2016

trouvé la:

http://www.avignon.fr/fr/actu/detail.donut?id=13300


PROJET BANQUE DE FRANCE
HÔTEL CALVET DE LA PALUN

Les services proposés
-------------------------
- Bar à vins des Côtes du Rhône et Vallée du Rhône
- Ecole des vins Inter Rhône : Le club Vins-Rhône
- Restaurant gastronomique et espace de réception - Côtes du Rhône et
Vallée du Rhône
- Résidence para-hôtelière
- Boutiques et marques haut de gamme

Organisation du site en quatre lots de copropriété :
---------------------------------------------------------
• Rdc côté Palais, espaces Inter-Rhône (lot 1) :
Bar à vins et école des vins
Exploitant et investisseur : Inter-Rhône
• Autour de la cour, côté Horloge (lot 2 ) :
Boutiques et marques haut de gamme.
Exploitants pressentis : Boutiques et enseignes haut de gamme (groupement
d’investisseurs)
• 1er étage (lot 3) :
Restaurant gastronomique et espaces de réception
Exploitant pressenti : Bruno d’Angelis
Investisseurs : groupement d’investisseurs, Inter-Rhône et Bruno d’Angelis
• 2ème étage (lot 4) :
Résidence para-hôtelière
Exploitant et investisseur : Pascal Lieutaud
Les dispositifs permettant le respect de la vocation
du site :
• Un cahier des charges de cession et de location: agrément obligatoire
sur toute cession ou location
• Un règlement de copropriété,
• Le comité de pilotage commun aux deux bâtiments

Calendrier :
-------------
Janvier 2013 : Signature d’une promesse de vente entre Citadis et un
groupement temporaire de maîtrise d’ouvrage préfigurant une SCI
d’attribution et constituée d’investisseurs .
Prix: 2 750 000 €
Janvier/ février 2013 : Organisation de la maîtrise d’ouvrage, finalisation du
projet en cours par l’équipe d’architectes d’Inter-Rhône ;
Février/ mars 2013 : Dépôt du permis de construire et constitution de la SCI
d’attribution
Décembre 2013 : Obtention du permis de construire purgé de tout recours.
Janvier 2014 : Signature de l’acte de vente
Février 2014 : Début des travaux ;
Juin 2015 : Livraison Hôtel Calvet de la Palun (ex Banque de France)

Écrit par : guima | 15/01/2016

Bon, bref, juste deux ans de retard au démarrage du chantier... ce sera dur de rattraper le temps perdu...

Écrit par : Alain Breton | 15/01/2016

bonjour MIchel,
c'est magnifiue d'utiliser ces edifices historiquesd'une facon pratiquede la commerce.

Ici l'histoire des edifices nous manque la grande majorite de temps.on a beaucoupde nouveau gratte ciels qui coutent tres cher comme pres de ma place un million dollars pur le meilleur condominium de un edifice mais pour moi mon apartment est tres modeste nouveau et dans les arbres dun gratte ciel comme je dis mais les arbres de cette communite sont historiques haha les plus anciens de la ville.
oui les edifices coutent chers mais ils sont les boites retilinaires il faut faire la decorations dans nos coeurs et a linterieur dun apartemet!

merci

je t'embrasse.

Écrit par : madeleine | 15/01/2016

Je ne sais trop quelles sont les règles à Avignon en la matière. Mais à Paris on peut se voir imposer une obligation de masquer travaux et échafaudages sur les monuments historiques. Il parait que certains en profitent pour vendre à des publicitaires les immenses emplacements créés. D'autres jouent le jeu en ne mettant en scène que leur propre enseigne et je me souviens de celle très esthétique de la boutique Gucci près de La Madeleine. Ici c'est sobre et réussi me semble-t-il, bien calqué sur le gigantisme du Palais.

J'en reviens à ces palmiers : ils me déplaisent fortement. Et un ZERO POINTE à Christophe Grilhé et à l'agence Terreneuve.com qui, sur la plaquette vantant le projet, en illustration de bouteilles présentées en rayon sur des étagères, n'ont rien trouvé de mieux à mettre que des BOUTEILLES DE BORDEAUX !

Écrit par : Lou Ravi | 15/01/2016

Désolée, Michel, mais je suis de l'Avis d'Alain Breton. La pollution visuelle des sites historiques par de gigantesques panneaux publicitaires m'agace fortement.
Dans mon coin, on a eu l'exemple du château de Versailles "utilisé" par Dior.
Heureusement, depuis le printemps 2015 les bâches publicitaires géantes sur les immeubles classés sont désormais interdites : http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/interdiction-des-baches-publicitaires-geantes-sur-les-immeubles-classes-685517.html

Écrit par : Tilia | 15/01/2016

Ce qui est choquant et qui a fini par être interdit c'est, à la suite des dévoiements constatés, la location des bâches pour de la publicité sans rapport avec les bâtiments concernés. Ce n'est pas le cas ici. Et ce gigantesque carré pour le Carré est par, la graphie et sa sobriété, réussi à mon goût.
Heu, sobriété pour ce Palais des Vins...

Écrit par : Lou Ravi | 15/01/2016

Lou, dans ce cas, j'aurais préféré une bâche totalement illustrée, qui couvre la totalité des travaux, telle celle du futur musée Magritte à Bruxelles en 2008-2009 :
http://bdmurales.skynetblogs.be/archive/2008/05/31/musee-d-art-moderne-musee-magritte.html

Le panneau du Carré du palais ne masque pas les travaux, on voit l'échafaudage de chaque côté, c'est moche !

Écrit par : Tilia | 15/01/2016

Moi je préférais notre fresque

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.952979944772046.1073741858.226517294084985&type=3

Écrit par : Polo | 16/01/2016

Mais qu'est devenue cette fresque Polo ???

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 16/01/2016

Oulaaaa>.... longue histoire toujours en stand by ... pour faire court, InterRhone l'a démonté 2 jours après notre réalisation pour le stocker qqpart et en ce moment la mairie essaye de le récupérer pour éventuellement le mettre au nouveau skatepark (ile piot) afin que les jeunes aient un nouveau mur d'expression ... cette action serait bloquée par Les bâtiments de france pour une sombre raison, que l'on pourrait prendre en photo ce mur ET le palais en fond !!! (On notera pour nos amis des BF que du parking des italiens on peut aisément prendre des photos d'un graff ET du palais des papes... )

du coup les 25 m de mur dorment au chaud chez interRhone

Écrit par : Polo | 18/01/2016

Très intéressant ce que nous dit Polo. La "liberté de panorama" dont il a été question récemment au parlement européen permettrait-elle le télé-scopage des images évoqué ?

Écrit par : Lou Ravi | 20/01/2016

Mmmmhhh... ça me parait plus d'être (encore) une guerre de nom et de petit pouvoir ... qui veut embêter l'autre en empiétant sur ce qu'il peut, qui peut empêcher le projet d'untel en sortant des arguments inargumentables ... il faut savoir que l'administration Roig avait fait construire un mur graffiti sur le site de l'ancien skatepark (donc au même endroit à 20 m près) et là ça n'avait gêné personne, en tout cas pas les Bâtiments de France.
Enfin si, j'ai été gêné que ce simple mur de parpaings ait coûté 8000€ pour une durée de 8 mois seulement (car rasé ensuite !!!)

Écrit par : Polo | 21/01/2016

Écrire un commentaire