Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« German | Page d'accueil | Sèn enebi 94 »

27/12/2015

Setant'an après Clastro Sant-Pèire

Soixante-dix ans après Cloître St-Pierre
Seventy years after St. Peter Cloister

114662183.jpg 1754792762.jpg

Commentaires

ne reste que l'amorce d'une arcade

Écrit par : brigetoun | 27/12/2015

Les immeubles dont on voit les arrachements spectaculaires sur le cliché ancien - notamment à cause des deux conduits de cheminée - existaient encore en 1926, s'étendant jusqu'à l'angle de la rue Petite-Saunerie. Autrement dit, la place du cloître St Pierre était à cette époque fermée coté levant, seulement traversée côté Nord par la rue Peyrolerie.

Cette disposition n'existe plus en 1945, où les immeubles en cause se présentent alignés comme de nos jours (détail tiré d'une vue aérienne et confirmé par le film anglais sur la Résistance que nous avions évoqué il y a quelque temps, une scène y était tournée).

Tout ceci pour dire que le cliché ancien doit être bien plus vieux que 60 ans, compte tenu des arrachements que l'on y voit tout frais, je pense qu'il est contemporain de la fin des travaux (ce que confirmerait la présence d'un camion ??), auquel cas il a de 70 à 80 ans...

Écrit par : Alain Breton | 27/12/2015

Merci Alain. Mes "soixante-dix ans après" seraient donc corrects. Serait-il plus juste de titrer "quatre-vingts ans après" ?
La ville semble suffisamment désertique pour penser que la photo a peut-être été prise sous l'occupation.

Écrit par : │ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ˉˉˉˉ│ | 27/12/2015

Autant (au temps...) pour moi, j'avais lu 60...

Pour l'Occupation, je ne sais pas. Jusqu'à une date récente, avec un taux de chômage très bas, en milieu d'après-midi bien des rues de la ville étaient désertiques, les travailleurs et travailleuses à leur travail, les femmes au foyer à leurs foyers, et les enfants à l'école (tous !). De plus, la vue est visiblement hivernale (rien sur les arbres), le temps est bas (pas d'ombre portée...), on peut penser que la température n'encourage pas à mettre le nez dehors.

Sans parler du fait que, si l'ouverture de la place est récente, comme je le suppose, le public ne s'est sans doute pas encore approprié un espace jusqu'alors clos et isolé des grands axes urbains.

Bref, on ne peut rien dire (tout ça pour ça !).

Écrit par : Alain Breton | 27/12/2015

en tout cas la danse de larbre est delicat.
je tembrasse cher Michel

Écrit par : madeleine | 27/12/2015

Écrire un commentaire