Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt an après 16 avengudo Monclar | Page d'accueil | Atmousfèro 1900 : Crun-Crun e la carreto à chin »

29/11/2015

Trent'an après plaço Sant-Deidié

Trente ans après place St-Didier
Thirty years after St-Didier square

2497292955.jpg 1304640237.jpg

Commentaires

en attente d'une fresque

Écrit par : brigetoun | 29/11/2015

Aucun regret, cette fois

Écrit par : Tilia | 29/11/2015

Intéressant graphisme, genre Dewasme, pour cette publicité du Clair Logis. Mais l’immeuble des 2D s’en passe vraiment bien (et des cartons abandonnés aussi...). Souvenir de cette ruche qu’était ce magasin de papiers peints et de son parking (la cour de la Maison des Vins aujourd’hui) où il y avait presque toujours une place pour ma 2CV ! Bientôt (?) les travaux qui vont redessiner une place qui a bien besoin d’un coup de neuf.

Écrit par : Lou Ravi | 29/11/2015

Je suis d'accord avec ce que je lis par vos commentaires .Mais à force que Pierre ou Paul déménage pour X raisons ..que reste t il au centre ville ?
En semaine tout passe !!!mais les Dimanches ?
Sommes nous vraiment une ville touristique ? Refaire cette place oui ..mais il devrait y avoir des projets !!!!(allez à Aix en Provence un Samedi matin et vous comprendrez )

Écrit par : michel Bourgue | 29/11/2015

Me suis toujours demandé à quoi rimait ce grand bout de mur presque totalement aveugle, qui ne ressemble à rien... ou plus exactement évoque une muraille séparatoire entre deux immeubles, mise au jour par une démolition.

Mais j'ai vérifié le cadastre de 1823, les alignements sont déjà ceux que nous connaissons. Si démolition il y a eu, elle est antérieure...

Lou, effectivement la pub est graphiquement "datée". Et mensongère, puisque le parking est à bien plus de 10 mètres de l'angle de la place !

MB², nous sommes tous témoins de la mort programmée du centre-ville... Mille et une raisons à cela, à commencer par la couronne de supermarchés dont est ceinte la cité. Couronne à laquelle se superpose une autre, celle des limites administratives aberrantes (je pense qu'Avignon est le seul chef-lieu de Département où l'on change de département en faisant 2 km au Sud, et où l'on en trouve un troisième, et une autre région, 500 m à l'Ouest !) qui ont eu pour résultat de faire peser les budgets sur un nombre extrêmement réduit d'habitants, d'où une pression fiscale délirante... Au beau milieu des trente glorieuses, il aurait fallu réussir le virage de l'intercommunalité, une vraie interco et non pas la couche de trop que nous connaissons ! Il est vrai que cela aurait obligé certains barons à laisser leurs prébendes - je lisais récemment que l'organisation politique de notre pays génère 628.000 mandats, on ne le dit pas assez !

Bref, résultat, bien des commerçants, pour cesser de se faire racketter par la municipalité, sont partis se faire racketter par Auchan...

Écrit par : Alain Breton | 29/11/2015

Je lis Alain Breton et je suis d'accord .
Je vais vous écrire une réponse que m'a faite François Mariani Président de la chambre de commerce de Vaucluse ( je me plaignais du manque d'énergie commerciale de la chambre vis à vis de notre ville et des commerçants )
Il m'a répondu
Les commerçants vous n'avez rien compris ,si vous voulez vivre il faut vous rapprocher d' Auchan et de vivre avec lui ..!

Écrit par : michel Bourgue | 29/11/2015

D’ailleurs combien de commerçants au bureau de la CCI ? Nada. Ah, si Auchan et Intermarché…Mais la CCI n’aurait rien pu faire au profit des grandes surfaces sans la volonté complice des élus. Et parfois de certains commerçants. On taira par pudeur les noms de ceux qui sont à l’origine des hypers Montlaur (Mistral 7) et Euromarché (Courtine). Et qui au bout du compte se sont fait avoir. Quant à Auchan on évitera aussi, pour Saint Tronquet comme pour la Castelette, de trop se poser de questions sur les assiettes foncières et leurs différents propriétaires…Et puis s’il n’y avait eu que des histoires de foncier, cela aurait été simple

Écrit par : Lou Ravi | 29/11/2015

Écrire un commentaire