Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Carriero de la Re 2 | Page d'accueil | Pijoun »

16/11/2015

Bono niue...

Bonne nuit...
Good night...

2740207421.jpg

Commentaires

ne suis pas sortie hier, ne l'ai pas vu ainsi
ta photo est très belle

Écrit par : brigetoun | 16/11/2015

Théâtral !.. Avignon oblige.
Beau comme une tragédie antique.
Mais on s'en passerait bien, de cette beauté là.

Écrit par : Tilia | 16/11/2015

Très Beau très bonne idée........!

Écrit par : michel Bourgue | 16/11/2015

Peut-être théâtralise-t-on pour avoir moins peur et se sentir plus forts...

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 16/11/2015

c'est magnifique cette photo Michel.
mon cœur est lourd pour le pays de mes ancêtres.
mais c'est le monde qui est tombé.
je t'embrasse très fort dans mes prières.

Écrit par : madeleine | 16/11/2015

Madeleine, la "réflexion réfléchie du réflecteur" me fait... réfléchir ! :D)

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 16/11/2015

Quelques fois l'émotion, la rage, la tristesse,
Sont plus fortes que tout, les fanas, les fadas.
Ce soir je vous l'avoue, oui je vous le confesse,
Ce genre de photo, pour sûr c'est mon dada...
JMP

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 16/11/2015

Je n'aurais vraiment pas imaginé photographier les trois couleurs !
Un hasard, en passant par là, c'est la photo qui est venue à moi... :D

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 16/11/2015

...comme celle de demain également.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 16/11/2015

un petit texte qui fait chaud au cœur

"La France incarne tout ce que les fanatiques religieux haïssent : la jouissance de la vie ici, sur terre, d'une multitude de manières : une tasse de café qui sent bon, accompagnée d'un croissant, un matin ; de belles femmes en robes courtes souriant librement dans la rue ; l'odeur du pain chaud ; une bouteille de vin partagée avec des amis, quelques gouttes de parfum, des enfants jouant au jardin du Luxembourg, le droit de ne pas croire en aucun Dieu, de ne pas s'inquiéter des calories, de flirter et de fumer, de faire l'amour hors mariage, de prendre des vacances, de lire n'importe quel livre, d'aller à l'école gratuitement, de jouer, de rire, de débattre, de se moquer des prélats comme des hommes et des femmes politiques, de remettre les angoisses à plus tard : après la mort.
Aucun pays ne profite aussi bien de la vie sur terre que la France.
Paris, on t'aime. Nous pleurons pour toi. Tu es en deuil ce soir, et nous le sommes avec toi. Nous savons que tu riras à nouveau, et chanteras à nouveau, que tu feras l'amour, et que tu guériras, parce qu'aimer la vie fait partie de ce que tu es. Les forces du mal vont reculer. Elles vont perdre. Elle perdent toujours."

Écrit par : guima | 16/11/2015

Le beau texte cité par Guima est un commentaire laissé dans la nuit de vendredi à samedi par un certain "Blackpoodles" sur le site du New York Times :
http://www.nytimes.com/2015/11/14/world/europe/paris-shooting-attacks.html?smid=tw-share&_r=0#permid=16662404

Écrit par : Frédéric Viallon | 16/11/2015

oui j'ai trouvé la traduction sur Télérama.

Au milieu de l'horreur, apparaissent des petits coins de ciel bleu. A l'image de ce texte, posté par un internaute américain vivant à Santa Barbara, et dénommé "Blackpoodles" (littéralement "Caniches noirs"). Ce petit texte est en fait un commentaire, associé à un article du New York Times qui traite des attaques qui ont eu lieu à Paris, vendredi soir.

Un petit texte qui depuis 24 heures circule sur tous les réseaux sociaux, relayé des milliers de fois sur Twitter et Facebook par les internautes français. Et à la lecture de ce simple commentaire, on comprend cette viralité généreuse. Véritable ode et lettre d'amour à la France, et à ses valeurs, le petit texte rédigé par un Américain anonyme vous pique les yeux, et vous donne aussi un immense espoir. Une chose précieuse par les temps qui courent.

Voici donc, dans sa version originale (en anglais donc) puis traduit en français, ce commentaire posté sur le New York Times

Écrit par : guima | 16/11/2015

Et merde si on m'avait dit qu'un jour j'aimerai ce drapeau que j'ai tant méprisé...

Écrit par : wilfrid | 17/11/2015

D'autres l'ont servi au prix de leur vie!!

Écrit par : guima | 17/11/2015

le problème c'est que tous les drapeaux ont eu leurs martyrs, et qu'au nom de tous les drapeaux on a commis des atrocités....

Écrit par : wilfrid | 17/11/2015

Écrire un commentaire