Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Fenèstro Reneissènço : li murado (27) | Page d'accueil | La Balanço en mai 1969 »

07/11/2015

Cènt-e-dès-e-sèt an après carriero Jan-Enri Fabre

Cent-dix-sept ans après rue Jean-Henri Fabre
Hundred-and-seventeen years after Jean-Henri Fabre street

928003259.jpg 2027160272.jpg

Commentaires

je me demande si l'immeuble d'angle abritait déjà le syndicat d'initiative

Écrit par : brigetoun | 07/11/2015

sous les pavés la plage, sous le macadam....................

Écrit par : wilfrid | 07/11/2015

Étonnant ce lampadaire ! jamais remarqué jusqu'ici.
Bien mieux que ceux du boulevard Jean-Jaurès, à deux pas de là, de l'autre côté du carrefour.
Il a l'air d'être unique en son genre...

Écrit par : Tilia | 07/11/2015

Tilia: unique si c'est une caméra de vidéo-surveillance: elle n'éclaire que ceux chargés de veiller à notre sécurité !
La date: on doit être avant 1900 et non en 1905: la ligne de tram n° 1 a été inaugurée en 1898. Si ce que l"on voit au sol au bord du trottoir ce sont des rails près à être installés on est pile dans cette année là.

Écrit par : Lou Ravi | 07/11/2015

Brigetoun, l'immeuble "d'angle" a abrité la poste centrale d'Avignon jusqu'aux années 1950, date de construction du grand batiment proche de la porte de la République.

Je mets le mot angle entre guillemets, car cette disposition est tout à fait artificielle : le bâtiment en cause s'étendait tout en longueur jusqu'au coin de la rue des Vieilles Etudes. Lors du percement de la rue de la République, il se trouvait donc complètement en travers de la trouée, il a alors été démonté pierre à pierre et remonté plié à angle droit (et même au delà, l'angle est franchement obtus...), faisant ainsi disparaître le portail central de la construction, qui était dessinée au départ sur le schéma classique d'un grand portique axial flanqué de deux ailes symétriques.

Bon, on ne va pas trop pleurer, il aurait pu être purement et simplement rasé...

Au lendemain de la Révolution, ledit bâtiment (qui faisait partie du couvent de Saint-Martial) abrita l'éphémère premier musée de la ville, puis le musée Calvet (déplacé en 1833 là où il est de nos jours) et le musée Requien. La cause d'abandon officielle fut l'étroitesse des lieux et surtout leur insalubrité, la construction étant établie pile au dessus de la Sorgue. La reconstruction des années 1850 amena d'ailleurs un réhaussement du bâtiment, ce qui explique pourquoi sa corniche n'est pas au même niveau que celle du portail de l'église, ce qui n'était pas le cas initialement !

Écrit par : Alain Breton | 07/11/2015

que était il écrit sur le fronton du temple Saint Martial?

Écrit par : guima | 07/11/2015

génial !

Écrit par : Lucien | 07/11/2015

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/98/Avignon_-_St_Martial.JPG

sur cette vue on distingue mieux le texte mais il faut des yeux de lynx pour e déchiffrer!

Écrit par : guima | 07/11/2015

Les intéressantes précisions d'AB me font penser que ce que l'on voit à droite contre le bâtiment ressemble à une palissade. Les travaux d'aménagement de la poste datent de 1898. Une autre confirmation de la date ?

Écrit par : Lou Ravi | 07/11/2015

Brigetoun, Alain a répondu : la Poste !

Tilia, Lou a répondu : caméra !

Lou, Alain, précisions bien intéressantes (j'apprends des choses !).
La date de 1898 semble s'imposer, grâce effectivement aux rails et à la palissade.
En tout cas elle est effectivement beaucoup plus cohérente que mon estimation grossière de 110 ans.
J'affine mon titre.

Guima, il va être bien difficile aujourd'hui de déchiffrer ces lignes gravées dans la pierre, car elles ont été soigneusement martelées à la Révolution... À l'instar du portrait sculpté qui est au-dessous...

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 07/11/2015

Le médaillon était un profil de saint Martial.

L'inscription dédicatoire... je dois l'avoir notée dans mes paperasses, faudra que je remette la main dessus. Je crois me souvenir qu'elle posait problème quant à la date...

Écrit par : Alain Breton | 07/11/2015

Une caméra uniquement destinée à surveiller les alentours de la BNP ?
Y en a t-il de semblables ailleurs dans Avignon ?...

Concernant l'inscription du fronton, on en a parlé ici :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2009/12/07/de-qu-es-eu-2.html

et là :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2009/11/06/de-qu-es-eu.html

(yvelinoise : mon précédent pseudo)

Écrit par : Tilia | 07/11/2015

Tilia : des caméras il y en a partout intramuros !

Yvelinoise : Merci pour tes liens de rappel.
À l'époque nous n'avions pas la chance d'avoir les commentaires d'Alain Breton !

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 07/11/2015

Pour la caméra, je voulais dire "exactement" semblables à celle-ci, qui ressemble à un lampadaire.
De mémoire (plus très performante, je l'avoue) je ne me souviens pas en avoir vu d'autres en regardant dans la globoule...
Un exemple ?

Écrit par : Tilia | 07/11/2015

JE n'arrive pas à remettre la main sur mon article vieux de 30 ans...

Néanmoins sur la photo du 7 décembre 2009, on malgré tout pas mal de choses :

DIVO MARTIALIS
HANC ECCLESIA xx xx
ET CONSECRAVIT
xx xx TERRIN
xx xx MONASTERI COLLEGII
ANNO MDCCXXIV

(Terrin était le nom du Prieur du monastère-collège de St Martial dans les années 1720).

Je vois au passage qu'en 2009, beaucoup se sont interrogés sur la date du bûchage de l'inscription, du buste et du symbole religieux tout en haut : mais si c'était l'œuvre des protestants lors de l'affectation du local en 1881, ils auraient soigneusement rebouché les trous !

Ce massacre est bien entendu à porter au "crédit" des révolutionnaires, on à là-dessus le témoignage d'Esprit Calvet. Nombre d'édifices religieux en ont "bénéficié": voir quelques centaines de mètres plus loin la façade de la chapelle du Verbe Incarné, pour citer le premier exemple qui me vient à l'esprit, et ce qu'est devenu le superbe bas-relief de l'Annonciation qui ornait son tympan.

Michel, tu n'as pas dans ta redoute quelque photo des années 1930 à 50 où l'on voit bien le clocher ?

Écrit par : Alain Breton | 07/11/2015

Michel, nos commentaires se sont croisés... mais de toutes façons, avec Internet, pas moyen de voir que je rougis...

Écrit par : Alain Breton | 07/11/2015

Quelques caméras, Tilia l'yvelinoise :
Ici :
https://www.google.fr/maps/@43.9480007,4.8099438,3a,75y,164.16h,84.34t/data=!3m6!1e1!3m4!1sN6X146kwlfi32W0y4wTxjQ!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1
ou ici :
https://www.google.fr/maps/@43.9491283,4.8101167,3a,75y,301.51h,106.82t/data=!3m6!1e1!3m4!1s5wXtaa-q7D5O9v8wqtfufw!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1
ou encore ici :
https://www.google.fr/maps/@43.9488416,4.8084762,3a,67.7y,83.14h,90.31t/data=!3m6!1e1!3m4!1sQH2CDpjnJyBQEzSM2PDseA!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1
Tout ça à deux pas de chez moi, pas la peine d'aller chercher bien loin.
Et il y en a d'autres... Partout.

Le clocher, Alain... de St-Martial ?
J'en ai publié plusieurs, je n'en ai pas d'autre sous la main :
1907 :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2013/11/04/cent-e-sieis-an-apres-carriero-enri-fabre-787891.html
Années 30 (je pense) :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2012/11/13/quatre-vint-an-apres-sant-martial.html
Années 50 (à peu près) :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2012/11/13/setanto-an-apres-sant-marciau.html

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 07/11/2015

Bon, je viens de remettre la main sur mon article (vieux exactement de 30 ans...), zut, je n'y donne pas le texte de la dédicace. Mais on doit la trouver chez de Véras ou l'abbé de Massilian...

Écrit par : Alain Breton | 07/11/2015

Bon décidément on passe son temps à se croiser...

Merci pour les photos, la seconde série est très instructive quant aux isolateurs que portait le clocher. C'est là que je voulais en venir car, manifestement, sur la photo ancienne de ce jour, il n'y a rien : ce qui tendrait à confirmer à nouveau la datation proposée par Lou Ravi, c'est à dire cliché contemporain des travaux d'aménagement de la Poste (et Télégraphe et Téléphone...) !

Écrit par : Alain Breton | 07/11/2015

Je me souviens que dans un post précédent, vous supposiez, M. Breton, que la forme triangulaire du bâtiment qui sépare le cours Jean-Jaurès, la rue Joseph-Vernet et la rue des Vieilles-études était due au fait qu'il reposait sur l'extrémité ouest des fondations de la façade de Saint-Martial.
Le hasard a voulu que, juste après cela, je regarde attentivement les panneaux d'information que la municipalité avait fait placer le long du cours Jean-Jaurès à la suite de l'abattage des platanes. Il y avait des reproductions de cadastre ancien du quartier : vous aviez évidemment raison, la limite ouest du couvent de Saint-Martial suivait exactement la rue des Vieilles-études.
Désolé d'avoir oublié de vous le dire avant !

Écrit par : Frédéric Viallon | 07/11/2015

Merci, Michel, pour les caméras déguisées en lampadaire.
Celle de la place Carnot est exactement du même modèle que celle de l'angle République-Henri Fabre.
D'après les dates des photos de la globoule, ces deux là ont été installées en 2008 (ou un peu avant).
Leur style est plus élégant (et surtout plus discret !) que celle qui se trouvait à deux pas de là, en septembre 2014 :
https://www.google.fr/maps/@43.9488113,4.8084149,3a,27.6y,124.43h,96.65t/data=!3m6!1e1!3m4!1sibX0ukDDSkH35icaw1Pm3g!2e0!7i13312!8i6656

et qui a été remplacée depuis, par le même modèle que l'autre, mais dans une taille plus petite :
https://www.google.fr/maps/@43.9488058,4.808514,3a,22.6y,220.04h,102.78t/data=!3m7!1e1!3m5!1sUbU070T-WT_CJsnxfszAzA!2e0!5s20150601T000000!7i13312!8i6656

Écrit par : Tilia | 07/11/2015

Attentat: dans les années 60 il y a eu un attentat rue Jean Henri Fabre au domicile d'un conseiller municipal.
A quelques minutes prés j'étais mort et mon père avec...
Je suis Paris...

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 14/11/2015

c'était un attentat de l'OAS?

Écrit par : guima | 14/11/2015

Oui.

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 14/11/2015

moi j'assisté à "l'interpellation" d'un membre important de l'OAS par la DGSE ou se faisant pour en réalité le S.A.C.
ils ont sonné à sa porte et lâché une rafale de PM.
il a prescription maintenant!

Écrit par : guima | 14/11/2015

Écrire un commentaire