Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Di nouvello de l'Oustau dóu Pavoun | Page d'accueil | Mama Béa »

22/08/2015

Ounte sian ?

Où sommes-nous ?
Where are we ?

1539282644.jpg

Photo M. Richet 16.10.1962.

Commentaires

Champfleury?

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 22/08/2015

je repasserai voir l'avis des experts

Écrit par : brigetoun | 22/08/2015

Je pense que JM Pautrat a mis en plein dans le mille.

Le photographe est dans l'avenue de la foire, tourné vers le levant ; devant lui un peu à gauche l'impasse Champfleury. Devant nous une maison Napoléon III/Belle époque qui a été depuis lors victime de la pression foncière (nom par lequel les élus qui délivrent les permis de démolir/de construire désignent l'appétit insatiable des promoteurs immobiliers. Souhaitons que ledit appétit ne s'accompagne pas de sa boisson préférée, le pot de vin).

Et, enfin et surtout, les quatre piliers béton marquent l'entrée de l'ancien "parc des expositions" avant qu'il ne déménage à Châteaublanc.

J'ai une photo aérienne hyper-détaillée du coin en 1947, l'ombre portée du portique d'entrée est sans ambiguïté.

Encore bravo Jean-Marie !

Écrit par : Alain Breton | 22/08/2015

tout est dit!

la "foire de printemps" était toujours une grande attraction à Champfleury, elle a beaucoup perdu de son attrait depuis qu'elle a déménagé à Châteaublanc.

Écrit par : guima | 22/08/2015

Bravo à JMP qui a dû aller au cirque dans le quartier comme nombre de petits avignnnais. Il y a bien sûr le portique mais pour moi c'est surtout le cirque avec son autobus-caisse et la voiture à hauts parleurs que l'on voit au fond. Car le cirque et sa ménagerie c'étaient, dans ces années là, Champfleury. L'immeuble que l'on voit avait eu à souffrir des bombardements sur sa partie la plus exposée. Peut-être que ces bombardements eurent bon dos pour les spéculations évoquées par AB...Le Palais Paul Vidal fut érigé en 1955 sous Daladier. Quelques années après Duffaut poursuivait l'urbanisation du quartier, sans grâce et sans plan d'ensemble, ce fut apparemment du coup par coup...

Écrit par : Lou Ravi | 22/08/2015

Bravo Jean-Marie !

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/08/2015

Alors là je suis espanté!

Écrit par : wilfrid | 22/08/2015

C'est effectivement l'entrée de la foire qui m'a aussitôt frappé.
La dernière fois que j'ai vu ce lieu dans cet état c'est en 1966, j'étais en terminale à Mistral, et en face, plutôt vers nous par rapport à la photo, il y avait dans une boîte un concert de Claude Luter.
Quel pied!!!
Depuis j'ai raccompagné un soir une amie à Champfleury et je n'ai rien reconnu...

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 22/08/2015

La boîte: je ne vois que le Palais Paul Vidal. Dans les années 80 encore on y donnait des concerts de rock.

Écrit par : Lou Ravi | 22/08/2015

Actuellement, dans le palais Paul-Vidal, et depuis 2003, on trouve l' "Oustau de la culturo provençalo" :

http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ACTION=Rechercher&HI_PAGE=1&HI_COMPTEUR=0&original_method=get&WHAT=OUSTAU+DE+LA+CULTURO+PROVENCALO&JTH_ID=006000&JAN_BD_CP=&JRE_ID=&JAN_LIEU_DECL=&JTY_ID=&JTY_WALDEC=&JTY_SIREN=&JPA_D_D=&JPA_D_F=&rechercher.x=26&rechercher.y=5

Pour ma part, j'aurais écrit "prouvençalo"... C'est bizarre, non ?

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/08/2015

http://www.avignon.fr/fr/culture/tourisme/provence.php

oui vous avez raison.
dans le bulletin correctement orthographié.

Écrit par : guima | 22/08/2015

Prouvençalo of course...Avec Féraud (adjoint ad hoc de MJR) on était dans l'à-peu-près. Aujourd'hui on est tombé encore plus bas, et même dans la culture tout court...
Les concerts à Paul Vidal: le gars qui avait Symphonia 2000 rue J. Vernet et dont j'ai oublié le nom n'en n'était-il pas une des chevilles ouvrières ?

Écrit par : Lou Ravi | 22/08/2015

Je ne me souviens plus non plus du nom du tenant de Symphonia 2000. On pouvait y trouver des 33 tours brésiliens d'importation. J'y ai découvert, rue Joseph-Vernet, la bossa-nova, Vinicius de Moraes et la Samba da Bênção...
Quand il quitta la rue Joseph-Vernet, il s'installa 2 place de l'Horloge (on y trouve maintenant Hermès).

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/08/2015

Il s'est fait piéger en prenant ce local place de l'Horloge: le renouvellement du bail commercial lui fut fatal. Un peu comme Dominique Fattaccioli avec le Bourg Neuf mais pour des raisons différentes. Dans le cas de Symphonia 2000 l'affaire est allée jusqu'en cassation...

Écrit par : Lou Ravi | 23/08/2015

Écrire un commentaire