Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Lis ancian dóu licèu Mistrau soun pas di triste ! | Page d'accueil | L'ome dóu 6 routo de Lyon »

12/06/2015

Fenèstro Reneissènço : li murado (11)

Fenêtres Renaissance : les murées (11)
Renaissance windows : the bricked up (11)

1738960733.jpg 1447982528.jpg 2481539918.jpg
3251725545.jpg 4030299764.jpg 899563770.jpg

Repérées par Patricia Jalade-Ricci. Merci !

Commentaires

Certains de leurs orifices pourraient servir de nichoirs aux martinets.

Écrit par : Tilia | 12/06/2015

murées et malmenées - les murs aussi parfois

Écrit par : brigetoun | 12/06/2015

Est-on toujours dans le "lupanar" de la rue des Bains, sur la Sorguette ?

Écrit par : Lou ravi | 12/06/2015

on a l'impression que cette façade est devenu un mur de soutènement et que derrière il n'y a plus de construction

Écrit par : guima | 12/06/2015

https://www.google.fr/maps/@43.950946,4.80923,3a,37.5y,313.68h,132.46t/data=!3m6!1e1!3m4!1s7SzlDVuCH1ZoYBs9VDEtFQ!2e0!7i13312!8i6656?hl=fr

sommes nous dans ce coin où des fenêtres aussi ont été murées

Écrit par : guima | 12/06/2015

Nous sommes bien loin de la rue du Four, Guima.
Derrière ces murs de la rue des Bains (et dans son zig-zag qui est au fond sur ma photo générale liée), Google Earth nous montre le bouquet d'arbres d'un jardin privé dont l'accès est rue Saluces.

Oui, Lou, ce mur est bien la continuation du mur où se situait l'inscription ISLE 85C, que tu avais commenté à propos de bains-lupanars. Les ouvertures murées y sont en plein cintre, assez peu hautes et dans un petit appareil.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 12/06/2015

si j'ai bien situer nous serions là?

https://www.google.fr/maps/@43.950087,4.810292,3a,75y,116.79h,86.42t/data=!3m6!1e1!3m4!1s7jgxnUH8LK7N8N9ehaIEAQ!2e0!7i13312!8i6656?hl=fr

Écrit par : guima | 12/06/2015

avec le jardin dont vous parlez

https://www.google.fr/maps/@43.950111,4.810409,3a,75y,213.39h,99.5t/data=!3m6!1e1!3m4!1sDYQYSi4bZktBTzgNJTnkDw!2e0!7i13312!8i6656?hl=fr

Écrit par : guima | 12/06/2015

Cette rue est quelque peu mystérieuse. Chargée d'histoire en tous cas. Je n'en sais pas beaucoup sur cet établissement de bains de plein air qui heurtait la pudeur. Patricia nous en dira peut-être un peu plus si elle passe par ici.

Écrit par : Lou Ravi | 12/06/2015

Désolé, Guima, mais pas du tout. Nous serions un peu plus loin, en face des Archives municipales :
https://www.google.fr/maps/@43.950142,4.810538,3a,75y,52.88h,90.09t/data=!3m4!1e1!3m2!1sqTcUXEow-HbhR9IiLhKcPw!2e0!6m1!1e1
Et un peu plus loin, où la rue Saluces tourne en direction de la rue des Bains :
https://www.google.fr/maps/@43.950117,4.810937,3a,90y,328.6h,85.64t/data=!3m4!1e1!3m2!1sMhmDgeghH_sudw8PdACqQw!2e0!6m1!1e1
Mais le pâté de maisons est peut-être loti et le jardin en question n'appartient peut-être pas à cette maison.
(Du coup je viens d'apercevoir une "fenêtre Renaissance" qui semble murée !)

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 12/06/2015

Là je suis complétement perdu.
Ce n'est pas un quartier que je connais particulièrement.
Impardonnable de la part d'un vieil avignonnais!

Écrit par : guima | 12/06/2015

Lou, voici ce qu'écrit Paul Achard en 1857 :
« Nom donné en 1843 à une rue qui n’en avait pas. »
Nos "bains-lupanars" seraient donc postérieurs à 1843 ?
Peut-être pas, car Hervé Aliquot écrit :
« (...) À la fin du XIVe siècle, y demeurait Jean de la Vergne, évêque de Lodève, à côté de la livrée du cardinal de Saluces. C'est sans doute Jean Bellard, évêque de Fréjus, qui lui succède au début du XVe siècle, époque où la rue s'appelait alors la "Carriera Aqueriorum", soit la "rue des Eaux". »
Aurions-nous pris Paul Achard en défaut ?
Viviane Michel, quant à elle, écrit :
« Les murs qui la longent protègent des jardins intérieurs, notamment celui qui se trouve au fond de l'impasse Jean-Pierre-Gras. (...) En 1398, c'était la "carriera des Aiguiers" ou "carriera Aqueriorum". »
Il s'agit bien sûr du jardin que nous avons connu comme étant du CELA, dont voici, rue Saluces, la porte du fond :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2014/05/28/la-porto-807964.html
Mais si on regarde le plan, les fenêtres qui nous occupent aujourd'hui cachent manifestement un bâti :
https://www.google.fr/maps/place/Impasse+Jean+Pierre+Gras,+84000+Avignon/@43.9506371,4.8107947,19z/data=!4m2!3m1!1s0x12b5eb8766aee939:0x17a1fdd1e2c90c02
Viviane ajoute : « Un établissement thermal, dont quelques voûtes restent visibles sur une façade, existait encore il y a quelques dizaines d'années dans cette rue. »
Encore tout chaud, le lupanar...
Paul Pansier n'apporte pas d'éléments supplémentaires.
Je n'ai rien trouvé chez Joseph Girard.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 12/06/2015

A Michel, au 6° post, si on parle de la rue des bains-lupanar on ne dit pas petit appareil mais simple appareil. :-)

Écrit par : effelle30 | 12/06/2015

J'ai relu aussi tous ces ouvrages sans y trouver d'autres éléments que ceux tu nous donnes. Cette rue reste donc bien mystérieuse...(et méconnue donc !)

Écrit par : Lou Ravi | 12/06/2015

Écrire un commentaire