Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Nostro vilo parlo lou Prouvènçau !!! | Page d'accueil | Carriero Flourènço i'a cènt-vint an »

28/04/2015

Quaranto-dous an après carriero dóu Pous-de-l'Arelha

Quarante-deux ans après rue du Puits-de-la-Reille
Fourty-two years after Puits-de-la-Reille street

850298920.jpg 1725662568.jpg

Commentaires

un cyprès cache la porte (et le jardin empiète sur la rue), et un arbre masque la vierge

Écrit par : brigetoun | 28/04/2015

Septembre 1973 ? Les affiches à gauche ont tout l'air de celles d'une campagne électorale. Je penche pour 1973 année de législatives et cantonales. Je penche aussi pour ces dernières car il me semble reconnaître les lunettes de Paul Travail l'Instit recouvrant celles de Pierre (P) Duplan le Marchand de meubles. Sans certitude mais....

Écrit par : Lou Ravi | 28/04/2015

Beaucoup mieux maintenant.

Écrit par : Claude | 28/04/2015

Bonjour,
après une capture d'écran et un zoom, je confirme:
c'est bien l'affiche électorale de Duplan.

Écrit par : guima | 28/04/2015

Merci Guima, nous avons ainsi confirmation de la date approximative de ce cliché (les affiches ont pu rester en place quelques semaines). Pierre Duplan avait un commerce de meuble et tissus d'ameublement rue des 3 Faucons. Ce très droitier membre du CNIP gagna la cantonale de 1973 contre Paul Travail. Il fut adjoint de notre maire "socialiste" Henri Duffaut..Il perdit par contre son siège (au profit de Travail) lors des cantonales suivantes.

Écrit par : Lou Ravi | 28/04/2015

Brigetoun : il n'y aurait pas l'arbre, on ne verrait pas mieux la vierge. La photo ancienne a été prise d'un peu plus loin et un peu plus haut (avec une focale un peu plus longue), endroit auquel il est impossible d'accéder aujourd'hui.

Lou, Guima : bien vu ! J'ai affiné la date.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 28/04/2015

En effet, il suffit de regarder les positions respectives des trois corniches dépassant de l'angle de la maison de gauche, par rapport aux "horizontales" de l'hôtel de Sudre (toiture, frontons des fenêtres, leurs appuis...) pour voir que la perspective n'est pas du tout la même. Et comme nous pouvons faire confiance à Michel pour retrouver les "bons" points de vue quand cela est possible... une conclusion s'impose : nous sommes face à un nouveau témoin de la révision anarchique des alignements et du viol du parcellaire ancien qui ont défiguré la Balance. Sans parler de l'agression esthétique que constitue une partie de l'opération !

Écrit par : Alain Breton | 28/04/2015

A propos d'esthétique je trouve ridicules ces pots avec une touffe de verdure. Bravo pour avoir trouvé la date. Il faut vraiment bien connaitre Avignon pour deviner ces gens sur les affiches.

Écrit par : Corinne Daniel | 28/04/2015

à l'époque ont trouvait des bornes fontaines un peu partout.(une à coté du garage)
heureuse époque où nous pouvions nous désaltérer à peu de frais

Écrit par : guima | 28/04/2015

Boire et pisser sont prohibés de nos jours, sauf à payer!

Écrit par : wilfrid | 29/04/2015

Écrire un commentaire