Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Croix des Oiseaux, mars 1998 (1) | Page d'accueil | Festenau andalous »

11/03/2015

Croix des Oiseaux, mars 1998 (2)

Commentaires

toujours chouette d'entendre les gens parler de leur vie - et de la ville
je découvre (enfin, le cas de la Croix des oiseaux - connu ou approché le similaire)

Écrit par : brigetoun | 11/03/2015

Merci pour ces deux séquences, Michel, qui ont ravivé bien des souvenirs en moi... la cahute des Ramade, leur fière devise ("on sert bien, on s'en souvient, on y revient"), et tout ce petit monde qui dont les enfants étaient en classe avec moi, et qui a brutalement changé vers 1967/1968...

Et aussi Fenateau le poissonnier - il y avait encore Révérend le boucher-charcutier, l'inévitable Bon Lait, et j'en oublie...

Manque le Mistral, ce vent extraordinaire qui s'engouffrait entre les deux barres, renversait les Solex et arrachait les capotes de 2CV (les deux vus de mes yeux...) .

Souvenir auditif pour terminer, celui que l'on n'entend pas mais que vient raviver Nadine, la fille des Rochette - j'étais leur voisin et comme elle j'ai eu droit, tout jeune, pendant de long jours, au bruit lancinant des moutons diesel qui fonçaient les pieux béton !

Et après... plus de soleil en hiver ! Merci M. Daladier qui, contre le projet "diffus" de Pouillon, imposa celui des hautes constructions préfabriquées préconisées par la Socotec - où travaillait son fils.

Écrit par : Alain Breton | 11/03/2015

Qui a connu le quartier et ce qu'il est devenu!

Véritable zone de non droit où le corps médical n'ose plus entrer.

Des guetteurs sous le porche principal qui signale votre arrivée; dealer qui "exercent" sans se cacher dans les entrées en toute impunité!

Le malheur pour les familles honnêtes qui ne peuvent trouver un autre lieu de vie et doivent subir la loi de ces petites racailles sous peine de représailles.

Maintenant les intégristes sévissent aussi prés de ces "djeuns" vulnérables à leurs discours

Écrit par : guima | 11/03/2015

Une petite couche de "racailles" avant les élections, ça rappelle de bons souvenirs.

Écrit par : Fun again | 12/03/2015

J'ai lu des commentaires il y a un certain temps parlants d'une famille Boissin.
J'aimerai bien trouver de qu'elle note il s'agit pour les faire lire à la famille du même nom que je connais et dont les parents auraient habité Avignon aux alentours de 1950.

Écrit par : Arécol | 03/05/2015

Le moteur de recherche ne donne aucun Boissin dans ce blog... :(

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 03/05/2015

Dommage. Je me suis peut être trompee.Merci excusez moi

Écrit par : arecol | 03/05/2015

j'ai connu une famille Boissin à cette époque.
un des fils travaillait à la menuiserie Cartoux route de Tarascon
un autre s'était tué au moto-ball.

aucune idée de ce qu'ils sont devenus

Écrit par : guima | 03/05/2015

Merci Guima ; celui que j'ai connu, Christian Boissin est décédé l'année dernière, sa femme (jeannette) m'a dit qu'il avait vécu en Avignon (il a du naitre dans les années 40) il m'aurait été agréable de lui dire que j'avais trouvé des traces de sa jeunesse sur un blog.

Écrit par : Arécol | 03/05/2015

j'aurais bien aimé vous en dire plus mais ce ne sont que des souvenirs bien lointains surtout marqués à l'époque par l'accident mortel d'un des enfants.
celui qui travaillait chez Cartoux était le plus âgé il doit bien avoir dans les 80 ans s'il est toujours de ce monde.

Écrit par : guima | 03/05/2015

Merci, très bonne soirée à vous.

Écrit par : Arécol | 03/05/2015

Les commentaires sont fermés.