Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Bàrri Sant-Michèu | Page d'accueil | L'endu es recènt, la signaturo es anciano »

23/01/2015

Cènt an après la Taverno Alsacenco

Cent ans après la Taverne Alsacienne
Hundred years after the Alsatian Tavern

951608667.jpg 2065008611.jpg

Commentaires

et maintenant, surtout en été, la rue de la République manque furieusement d'endroit où s'asseoir et boire (quoique à vrai dire là il y en a un juste en face)

Écrit par : brigetoun | 23/01/2015

En voilà une bonne idée !
Une taverne alsacienne à Avignon, ça changerait des asiatiques et des pizzas, ou autres "mangeoires" comme dit Lou Ravi ;-)
Mais y aurait-il encore des amateurs de choucroute parmi les avignonnais ?

Écrit par : Tilia | 23/01/2015

Tilia, comme tu le dis, ce n'était pas une mangeoire. Voilà le genre d’établissement qui nous manque grandement aujourd’hui. Cette taverne chic et animée avait grande réputation. Nos historiens de la petite Histoire de la ville (qui éclaire souvent la grande) en ont souvent parlé (Mazet, Longuet, Bonnard, Maynègre, etc.). Bernard Lasseigne (Si Bernard nous lit il doit pouvoir nous en dire plus ! ) a consacré un article du Méridional à cette brasserie qui était devenue le quartier général des gens de presse et de plume de la ville. Elle était tenue par la famille Mortz originaire de Barr en Alsace. Henri Mortz était un homme affable qui offrait à sa clientèle des spécialités de sa lointaine région mais aussi des plats bien provençaux. Il se piquait d’ailleurs d’une parfaite intégration dans notre Midi et avait fait apprendre le provençal à sa fille. Cette dernière venait souvent à la Taverne en tenue des filles d’Arles et elle intègrera, après la mort de son père, le groupe Lou Riban de Prouvènço. N’oublions pas qu’il n’y avait que la rue à traverser pour se rendre au Roure chez Jeanne de Flandreysy. Les Mortz habitaient rue du Rempart Saint-Lazare où ils avaient leur dépôt. C’est de là qu’ils envoyaient leur chien dans le Gard où était leur principal établissement fournisseur. La brave bête connaissait le chemin par cœur, empruntait le bac à traille toute seule en portant au collier la liste des commandes. Elle traversait donc le Rhône et empruntait la route de Sauveterre toujours toute seule, revenant avec un employé et le chargement de boissons. Mortz brassait sa bière. Il arrive que l’on trouve aux Puces de Bonpas ou ailleurs des bouteilles de bière ancienne, en verre vert, avec un bouchon mécanique à rondelle de caoutchouc. Ces bouteilles sont marquées MORTZ BRASSEUR (attention ne pas confondre avec la bière Moritz). Elles sont à la fois méconnues et recherchées.
On peut remarquer sur la photo, à droite :
-les possibles couleurs de la Provence (il y a quand même beaucoup de rayures) ce qui correspondrait bien à la volonté de la famille de s’intégrer à notre culture tout en nous faisant partager la sienne.
-l’éclairage électrique est arrivé (globes blanc). N’a-t-on pas « décroché » la lanterne du bec de gaz pour la monter en lampe électrique ?
Ce que j’aimerai savoir : c’est si il y a un lien entre cette taverne et la famille du regretté docteur Heurtematte.

Écrit par : Lou Ravi | 23/01/2015

Une fille Mortz a épousé un Heurtematte !
C.Q.F.D.

Écrit par : Nicole Basset | 19/10/2016

Lou, il y a trop de rayures, comme tu le dis ! C'est peut-être la bâche latérale...
Pourquoi selon toi y aurait-il un lien entre les Mortz et les Heurtematte ?

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 23/01/2015

Duel dommage ! Une chaude ambiance que ces tavernes de l'Est.

Écrit par : jeandler | 23/01/2015

Trop pressé pour corriger... comme toujours. Lire QUEL.

Écrit par : jeandler | 23/01/2015

http://images-01.delcampe-static.net/img_large/auction/000/286/324/692_001.jpg

Le Grenier à Sel en tant que tel a fermé ses portes avec la loi du 10 mai 1790 abolissant la gabelle.
Au fil des propriétaires, il y eut Eugène Mortz qui l’acquit en 1897 pour établir une brasserie

Écrit par : guima | 23/01/2015

http://secure.delcampe.be/page/item/id,0286324692,language,F.html

Écrit par : guima | 23/01/2015

sur cette facture on ne pas trouver l'adresse même en zoomant au maximum reste à supposer que c'était donc le Grenier à Sel.

Écrit par : guima | 23/01/2015

http://images-01.delcampe-static.net/img_large/auction/000/284/846/712_001.jpg

facture brasserie alsacienne E.MORTZ avignon 1901 pour flandin entrepot de bieres a viviers

Écrit par : guima | 23/01/2015

je n'ai pas résister:

http://www.yvettedefrance.com/Photos-du-monde/FRANCE/avignon/Avignon.htm

Écrit par : guima | 23/01/2015

Merci Nicole pour l'info. Mais qui par rapport au docteur Heurtematte ?

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 19/10/2016

Louise Elisabeth Mortz, fille d'Henri Mortz, a épousé Jules Clément Heurtematte le 12.9.1910 à Avignon : ma grand-mère, mon grand père. Mon père, André Heurtematte, "le regretté Docteur Heurtematte", est né le 11 juillet 2017 à Bissy en Savoie. Si l'un d'entre vous a une photo de la maison des Mortz au 59 bd Monclar, merci.

Écrit par : Catherine Heurtematte | 20/10/2016

Merci Catherine. En espérant qu'une telle photo attende quelque part... :D)

Écrit par : ˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉ | 20/10/2016

Dans mon souvenir, le docteur Heurtematte avait son cabinet à l'angle du boulevard Raspail et de la rue Saint-Charles (situation approximative, vu le nombre d'années écoulées depuis, pas loin d'une soixantaine !). Je ne pense pas qu'il était médecin généraliste, sa spécialité était sans doute ORL, ou sinon c'était l'ophtalmologie.

Mais à bien y réfléchir, il me semble que l'ophtalmo se trouvait au n° 17 de la rue des Lices (à moins que ce ne fut un dentiste qui opérait là.. :-))

https://www.google.fr/maps/@43.945098,4.8083964,3a,40.9y,37.61h,90.11t/data=!3m6!1e1!3m4!1sQt2-Hvxn0wj5UbGSTJDqhQ!2e0!7i13312!8i6656

Écrit par : Tilia | 20/10/2016

Les commentaires sont fermés.