Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt an après carriero Calvet | Page d'accueil | Louis Montagné e lou pont Sant-Benezet »

26/11/2014

Louis Montagné plaço dóu Palais

Louis Montagné place du Palais
Louis Montagné at Palais square

997127341.jpg 2472981550.jpg

Louis Agricol Montagné (1879-1960) "Le château des papes".

Commentaires

Même si les tourelles manquent à l'appel, je préfère le flou artistique de Montagné

Écrit par : Tilia | 26/11/2014

un tremblé qui donne vie et l'absence de ces tourelles qui me gênent toujours un peu, par leur rigidité reconstituée

Écrit par : brigetoun | 26/11/2014

Sur le mur soutenant l'escalier, Montagné a représenté deux culs-de-lampe, comme une réplique (en plus petit) de ceux des tourelles manquantes...

Écrit par : Tilia | 26/11/2014

Aurait-on démoli la réplique du départ des deux tourelles après achèvement de celles-ci en 1933 ? Lors du réaménagement du double escalier dont on remarque, sur l’aquarelle, que la grille épouse leur contour ? Et pourquoi les avoir démolis ? Culs-de-lampe si l’on considère comme le dit Tilia qu’ils supportaient chacun un bec de gaz. La touche verte devant semble indiquer que ce coin de place (où il y a toujours eu, au pied du mur de l’escalier, un peu de terre et poussières accumulés dans le cheminement d’écoulement des eaux pluviales) est délaissé. La place avait été mise nickel pour la visite de Poincaré en 1913. Peint par LM avant cette année là ? Juste avant sa mobilisation en 1914, ou à son retour ? Toujours cette belle sûreté de touche chez ce grand artiste. Mais exit la vierge alors que les créneaux n'ont pas été reconstitués. Cadrage légèrement différent (on ne voit pas non plus l'entrée des Doms) ou volonté de la gommer ?

Écrit par : Lou Ravi | 26/11/2014

Un flou dans le trait mais avec une grande précision dans le rendu.

Écrit par : jeandler | 26/11/2014

Pour la "disparition" de la Vierge, je pense qu'en fait le cliché moderne est pris avec un tout petit peu plus de recul (voir la position du cul de lampe le plus septentrional par rapport à l'arcature qu'il masque en partie).

De toutes façons, nous avons déjà vu (Clocher de St Pierre) que les points de vue de Montagné sont un peu "interprétés" et doonc optiquement pas très facile à rendre par la photo.

En fait de culs de lampe de la rampe (création du XIX°, vu que jusqu'à la Révolution on entrait au Palais via un ravelin XVII° dû à Paul de la Valfenière), je pensais que leur disparition datait de l'époque du parking sous la place du Palais, qui a entièrement bouleversé cette zone - on y avait au passage retrouvé les fondations dudit ravelin, marquées volontairement au remontage de la calade par une zone plus foncée.

Or sur ce sujet je me trompe, des photos des années 1950-1960 montrent déjà une rampe au mur de soutènement rectiligne... il faut donc en revenir à l'hypothèse d'une suppression lors de la restauration des tourelles, en 1933. Il faut dire qu'esthétiquement, c'était une initiative assez curieuse, que de recopier un élément de l'élévation du Palais pour soutenir des réverbères. Mais le feu Pont du Royaume, avec ses pseudo-tourelles de rempart au droit de chaque pile, était de la même eau !!! (sans jeu de m'eaux...)

Écrit par : Alain Breton | 26/11/2014

A près quelques recherches j'arrive à ceci: si la démolition des "culs" est contemporaine de celle de la rampe (ce qui paraît logique) elle est peut-être postérieure à 1938 : on aperçoit la rampe ancienne, au bas de l'escalier, sur une photo prise lors de la visite de quelques officiels cette année là. Déposée cette rampe n'a été remplacée que bien longtemps après. Il me semble bien, mais Michel tu vas nous aider, que dans les années 1970 on pouvait encore s'assoir au bord jambes pendantes.
Montagné avait moins de recul et peut-être qu'il ne pouvait apercevoir ni la Vierge ni le porche. Mais on l'a vu pour l'aquarelle de la place Carnot, il était aussi capable de prendre quelques libertés pour mieux mettre en valeur l'essentiel.

Écrit par : Lou Ravi | 26/11/2014

J'ai trouvé 1972. Voir ton blog 2-02-2012.

Écrit par : Lou Ravi | 26/11/2014

En 1974, au tout début des travaux du parking, il n'y a ni rampe, ni culs-de-lampe.
http://avignon.midiblogs.com/media/02/00/388262252.jpg
(Je n'ai pas trouvé mieux pour l'instant.)
Et effectivement, je ne me souviens ni de culs-de-lampe, ni de rampe, mais je me souviens que nous montions sur le bord de l'escalier à l'à-pic et que nombre de personnes s'y asseyaient jambes pendantes.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 26/11/2014

Une fois de plus, on peut appeler à la rescousse les vues aériennes de l'IGN...

1926 : photo à petite échelle, définition et contraste OK. Les deux demi-lunes sont là.

1942 : photo à grande échelle pas très détaillée, mais grâce à une prise de vue en fin de matinée, on distingue très clairement l'ombre des deux demi-lunes qui porte sur le sol de la Place du Palais...

1956 : photo à petite échelle, définition et contraste OK, la muraille qui borde les escaliers est rigoureusement lisse et rectiligne...

Donc démontage des culs de lampe entre 1942 et 1956... dommage, il n'y a pas d'autre campagne de photos aériennes sur l'extra-muros dans cet intervalle !

Écrit par : Alain Breton | 26/11/2014

Les commentaires sont fermés.