Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt an après 6 carriero Pitchoto Muso | Page d'accueil | Istòri »

22/10/2014

La traucado Favart

La percée Favart
The breakthrough Favart

3679123367.jpg
1981 - Photo Patricia Jalade Ricci
1141464395.jpg
Octobre 1985 - Photo Patricia Jalade Ricci
452221201.jpg
1985 - A.M.A. 68Fi0089 - Photo Jean-Pierre Campomar
3131392140.jpg
Octobre 2014

Commentaires

L'important, dans la vie, c'est de percer...

Blague à part, ce qui n'est pas évident sur la succession de clichés, en raison de la végétation, c'est la reconstruction en retrait de la façade du Khédive, dont les caves furent d'ailleurs à l'origine d'une superbe découverte archéologique...

Pour le reste, une rue étroitissime devenue un couloir de bus, avec en prime de nouvelles constructions balnéaires totalement hors sujet, comme à la Balance. Mais le "velum" a probablement été respecté !

Écrit par : Alain Breton | 22/10/2014

ah mais oui ! je comprends, en arrivant j'avais une impression de pas normal, devais avoir un souvenir inconscient des maisons manquantes
zut ! pourquoi ?

Écrit par : brigetoun | 22/10/2014

En dehors de la vue sur le clocher de St Pierre, je préfère avant.
Comme ALAIN Breton, je déplore grandement les nouveaux bâtiments.

Souvenir de la rue Favart : le cabinet du Dr Folcher, vétérinaire des plus compétents. Il a sauvé l’œil du chat ayant partagé notre vie durant près de 20 ans, alors qu'il n'était encore qu'un jeune chat, tout fou au point d'aller se planter une barbe de graminée dans le coin de l’œil !

Écrit par : Tilia | 22/10/2014

On s’échauffa lorsque le projet fut révélé. On se bagarra lors de sa réalisation. On s’étripa au sujet du sens de circulation ! Je n’avais pas d’avis tranché sur ce coup de sabre dans nos vieilles rues. Les ayatollahs du sans-voitures transformeraient vite Avignon, si on les laissaient faire, en une ville-musée pour touristes et bobos. D’un autre côté voir ces énormes bus emprunter la rue comme des tanks dans une trouée te refroidit d’aimer, et les véhicules à moteur, et les transports collectifs…Le côté fermé et forum, de la place avait un certain charme. Elle a comme perdu une dent avec cette percée dont le courant d’air nous porte aussitôt vers une ré-urbanisation des plus moches. Comment a-t-on pu laisser construire cet immeuble fort laid qui, en plus, défigure la place Nicolas Saboly ? On aurait pus poser la question à Jean Yvan notre adjoint qui connaissait tout de même un peu le patrimoine et qui s’empressa de déménager son activité dans le dit mochimeuble. (Hum…). Cerise sur le baklava on a laissé ouvrir un stand de bouffe du meilleur effet à l’entrée de la percée (face à la poubelle débordante de papiers gras, à droite, on ne le voit pas sur la photo) là où on aurait pu avoir la pudeur, après cette chirurgie, de laisser la Favard respirer autre chose que du graillon !

Écrit par : Lou Ravi | 22/10/2014

Métamorphose.
Pas à pas, la rue s'agrandit.

Écrit par : jeandler | 22/10/2014

Les petites ruelles ont du soucis à se faire.
C'est comme ici, la rénovation de la grande place de la ville est une vraie catastrophe.
Aucun respect du style environnant.

Écrit par : Claude | 22/10/2014

Tiens, j'ai mis un d à la Favart. Comme à doigt. Normal, je pensais à la courtisane...

Écrit par : Lou Ravi | 22/10/2014

Alain, mais de quelle découverte archéologique s'agit-il ?

Oui, Tilia, j'ai connu Folcher le vétérinaire.

Qui est donc la courtisane nommée Favard, Lou ?
Un "d" à "doigt" ? Où ça ? Où ça ?

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/10/2014

le Kédive lui seul a résistè

Écrit par : guima | 22/10/2014

j'aime bien le vieil Avignon, mais la percée Favart est une belle réalisation, qui a supprimé cette petite rue laide, sale et mal famée.

le nouveau passage désengorge ,un peu, le centre ville, notamment la rue Saint Agricol;
maintenant question propreté c'est comme le reste de la ville surtout à cause de l'incivilité des usagers.

(il est question de faire un grand bâtiment pour transférer la mairie le lieu n'est pas précisé )

Écrit par : guima | 22/10/2014

Transférer la mairie, oui, j'en ai entendu parler, mais je crois que ce ne sera pas avant le premier avril.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/10/2014

http://archives.avignon.fr/expo/panneaux.donut?cid=18

à lire (avec de bonnes lunettes!)

Écrit par : guima | 22/10/2014

Si je me souviens bien, il y avait des arcade antiques dans la cave du Khédive. Il a du y avoir une étude de Dominique Carru.

Écrit par : Alain Breton | 22/10/2014

La Favart eut quelques amants et pas que le maréchal de Saxe. Suis assez d'accord finalement avec Guima: cette rue aère la circulation. Ce qui me fait bondir c'est ce que l'on a fait des immeubles. L'incivilité n'en parlons, sujet est tabou ! Avis très divers sur cette percée. Relire le blog au 16-11-2012.

Écrit par : Lou Ravi | 22/10/2014

Relire le blog au 16-11-2012.

je suis allé voir ce blog mais il doit y avoir une petite erreur sur la date:

16/11/2012
Cuiero

Cuillère
Spoon

Écrit par : guima | 22/10/2014

Guima, la référence au blog du 16 novembre 2012 "Nis d'aiglo 11" est exacte, nous y avons entre autres discuté des tracés antiques... Mon message (au milieu à peu près) donne les références d'une étude de Dominique Carru sur l'Avignon antique, les arcades et substructions du sud-est de la Place de l'Horloge (qui était aussi, apparemment, le coin sud-est du forum antique) y sont citées avec un plan de localisation de l'ensemble des découvertes archéologiques dans cette partie de la ville.

Écrit par : Alain Breton | 22/10/2014

je ne trouve pas ce fameux blog du 16 novembre 2012, j'aurais bien aimé le consulter.
si vous avez un lien merci de le mettre.

Écrit par : guima | 22/10/2014

Il y a eu, Guima, deux notes ce jour-là.
La cuillère est la première, le nid d'aigle est la seconde :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2012/11/06/nis-d-aiglo-11.html#comments

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/10/2014

merci.

Écrit par : guima | 22/10/2014

Eh! Et la grande Mado? Et Lulu-langue-de-velours? Et Madame Laure? La rue Favart était une petite ruelle gourmande bordées de quelques discrets lupanars fort sympathiques.

Eh... Les chenus, avouez que vous y êtes allés à la rue Favart, et pas pour regarder les vielles pierres mais plutôt les accortes hétaïres!!!

Écrit par : victor | 23/10/2014

"Eh! Et la grande Mado? Et Lulu-langue-de-velours? Et Madame Laure? La rue Favart était une petite ruelle gourmande bordées de quelques discrets lupanars fort sympathiques."

nous avons là un connaisseur, qui lui non plus ne devait pas admirer les vieilles pierres pour savoir le nom de ces petites dames!!

mais comme disait le regretté H Salvador, "faut rigoler, faut rigoler...............

Écrit par : guima | 23/10/2014

Je venais d'arriver en Avignon, encore parigot tête de veau, et la moutarde me monta au nez. Je me souviens d'être rentré dans toutes les maisons qui devaient être alignées, faire un dossier transmis à Yvan que je prenais pour le messie, et assister la mort dans l'äme à cette aberration.Pauvre Catherine le Couey qui se prenait pour la réincarnation de Madame Favart, comme elle a du souffrir, moi itou.
Jehan du Cognot.

Écrit par : jehan du cognot | 23/10/2014

Oui, très rigolo la prostitution!

Écrit par : Prosper | 26/10/2014

On se souvient de Prosper (Yop la boum !). C'est le chéri de ces dames...

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 26/10/2014

https://www.youtube.com/watch?v=kYLESonykOU

pour les nostalgiques!

Écrit par : guima | 26/10/2014

Les commentaires sont fermés.