Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt an après plaço dóu Càmbi | Page d'accueil | Li massacre de la Glaciero »

16/10/2014

Cènt an après porto dóu Rose

Cent ans après porte du Rhône
Hundred years after Rhône gate

2086486744.jpg 2418593405.jpg

Commentaires

Le rempart mis à nu.
La métropole en entier.
Le réverbère bien grandi.

Écrit par : Tilia | 16/10/2014

si bien dit par Tilla
ajoute : haut rempart en allé à droite et démolitions également intra muros
changement de mode féminine itou

Écrit par : brgetoun | 16/10/2014

Peut être la moins connue...... ?

Écrit par : Michel Bourgue | 16/10/2014

J'aime beaucoup ces bicoques adossées aux remparts, elles les humanisent et en font autre chose qu'un bêta mur.

Écrit par : Chri | 16/10/2014

Telles de mauvaises herbes
les murs débarrassés de leurs adventices.

Écrit par : jeandler | 16/10/2014

belle vue dégagée sur Notre-Dame des Doms, mais l'ancien a plus le charme du vieil AVIGNON

Écrit par : guima | 16/10/2014

Becs de gaz en dehors et en dedans du rempart. C'était un endroit très passager entre les deux ponts, devant ce qui fut le débarcadère des voyageurs, près du bateau-lavoir, de la piscine «flottante» et du plan d’eau des targaïres (à quand leur retour à Avignon ?). Le rempart est encore encombré de remises, appentis, entrepôts (il y avait celui des joutes), ateliers mais surtout de ces bicoques insalubres, avec rats et humidité, qui seront délaissées dès que les possibilités d’un meilleur habitat apparaîtront. Leur démolition dégagea heureusement le rempart dont on mesure mal l’importance aujourd’hui à cause des exhaussements de sols successifs. L’octroi est là avec deux potelets qui supportent la barre de bois que l’on voit posée sur les cercles à droite. On aperçoit le bureau à gauche et la potence triangulaire de la grande balance romaine que l’on sortait pour les pesées. Les marchandises les plus lourdes étaient dirigées vers le pont-bascule de la porte de l’Oulle. Le gros anneau permettait d’amarrer les barques du côté des préposés de l’octroi lors des crues du Rhône.

Écrit par : Lou Ravi | 16/10/2014

Les commentaires sont fermés.