Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Max Morel | Page d'accueil | Foto de vacanço »

21/08/2014

Cènt-e-vint o cènt-e-trento an après carriero Thiers

Cent-vingt ou cent-trente ans après rue Thiers
Hundred-and-twenty or hundred-and-thirty years after Thiers street

970189819.jpg 215498629.jpg

Commentaires

qu'est ce que nous sommes devenus ennuyeux !

Écrit par : brigetoun | 21/08/2014

Il n'y a pas photo...!!!!
En plus je ne connaissais pas cette peinture
J'adorais cette rue qui est devenue déserte et très sale. Il y a beaucoup de questions à ce poser !!!!

Écrit par : Michel Bourgue | 21/08/2014

Quel charme d'antan et d'aujourd'hui.

Écrit par : jeandler | 21/08/2014

Je ne connaissais pas non plus le tableau, et j'aimerais que la nouvelle municipalité réflechisse à une façon de rendre vivable cette rue qui est devenue infréquentable entre voitures emballées, commerces tristes et façades grisouilles. une autre réflexion s'impose, au vu d'une autre peinture de Grivolas de la rue du Vieux Sextier. N'avons-nous pas un climat qui permette la tenue d'un marché de plein air, et l'on pourrait très bien réfléchir à une version contemporaine des vela qui abritaient nos rues du soleil et de la pluie. Avec quelques idées reprises de ce qui fut, quelle ville idéale nous aurions, et la terre entière nous l'envierait...
Jehan du Cognot

Écrit par : jehan du cognot | 21/08/2014

La photo actuelle ressemble comme deux gouttes d'eau à celle du mois de mars dernier qui reste un mystère (les trois personnages assis à la terrasse d'un café)...

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 21/08/2014

dans le temps on y trouvait entre autres les établissements Berton & Sicard qui contribuaient à faire vivre cette rue.

Écrit par : guima | 21/08/2014

Il semblerait bien, Jean-Marie, si l'architecture des maisons de gauche (côté impair) n'était pas très différente.
Or, ces maisons de la rue Thiers ont été construites bien avant notre photo mystérieuse :
http://avignon.midiblogs.com/media/01/00/909694308.jpg

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 21/08/2014

"Un Thiers vaut mieux que deux tu l'auras"

Écrit par : CELLIER | 21/08/2014

Parmi les facteurs de désertification, il y a la transformation de la rue en couloir de bus, qui a précipité la disparition des commerces devant lesquels il était impossible de laisser sa voiture quelques minutes (éternel problème !). Sans parler du comportement curieux des autorités, qui faisaient la chasse aux véhicules stationnés devant l'une des meilleures pâtisseries de la ville, et laissaient curieusement tranquilles les habitués du bar situé juste en face... L'intégration par la désintégration !

Écrit par : Alain Breton | 21/08/2014

Sur la photo, la deuxième maison en partant de la gauche serait postérieure au tableau, dans lequel elle semble manquer...

Écrit par : Tilia | 21/08/2014

Exact, Tilia, il y avait là une petite bâtisse de plain pied, au toit de tôle :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2011/05/25/cent-an-apres-carriero-thiers.html

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 21/08/2014

Le percement de la rue Thiers fut commencé en 1869.
La rue Thiers de ce tableau est donc à l'époque une assez jeune rue... de vingt ans.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 21/08/2014

Effectivement ! je n'avais pas remarqué comme telle cette maisonnette sur le tableau, la prenant pour une étal du marché sous une bâche

Écrit par : Tilia | 21/08/2014

"un" étal, évidemment !

Écrit par : Tilia | 21/08/2014

JMP relance le mystère de la terrasse de café aux 3 personnages...
Je pense que la construction légère occupait un vacant. Ce devait être un kiosque ou une buvette. D'accord avec AB : Perrier (je suppose que c'est de cette maison dont il est question) était un des meilleurs pâtissiers-confiseurs de la ville. D'accord aussi au sujet du stationnement devant les boutiques: mieux vaut être kébabeur que pâtissier...

Écrit par : Lou Ravi | 26/08/2014

Trés bel exemple de la cohabition de différents costumes.

Écrit par : josyane | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.