Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Batisme | Page d'accueil | Max Morel »

19/08/2014

Setanto an après 17 carriero de la Pichoto-Fustarié

Soixante-dix ans après 17 rue de la Petite-Fusterie
Seventy years after Petite-Fusterie street 17

2799929459.jpg 962133524.jpg

Photo Molinard.

Commentaires

Viollet-le-Duc pas mort !

Écrit par : Tilia | 19/08/2014

j'ai l'impression qu'on voyait la trace de la fenêtre à meneau central - en tout cas l'ensemble de la rue a bien été remise en état (les loyers s'en ressentent je pense)

Écrit par : brigetoun | 19/08/2014

Rue que je connais très mal...même pas du tout.

Écrit par : Michel Bourgue | 19/08/2014

Il y a de la reconstitution dans l'air ou de re-création.

Écrit par : jeandler | 19/08/2014

C'est peut-être un peu mieux, maintenant, non ?

Écrit par : Claude | 19/08/2014

Je n'était pas née à l'époque, mais je suppose qu'il ne devait pas y avoir beaucoup de vétérinaires dans Avignon aux alentours de 1944...
Par contre, je sais qu'il y en avait un bon qui exerçait dans la rue Favart, avant qu'elle change totalement de figure, mais impossible de me souvenir de son nom !

Écrit par : Tilia | 19/08/2014

Fusterie, petite, il y a du meneau dans l'air . Mais le meneau convient-il au voisinage de Tonduty. Question à poser à Hervé Baume...Drôle de penser que cette rue fut quai romain, puis rue médiévale. Allez voir la chapelle des abbés de Senanque chez Yann-Eric Sérignan. Cette ville est un sacré patchwork.
Jehan du Cognot

Écrit par : jehan du cognot | 19/08/2014

Lou Ravi a peut-être quelque chose dans ses archives sur cette clinique vétérinaire de la rue Petite-Fusterie...

Quant à moi, j'ai fini par retrouver le nom du vétérinaire de la rue Favart.
C'était le Dr Folcher, un très bon praticien qui, en 1976, avait sauvé l’œil de notre chat (qui n'était alors qu'un chaton un peu tout fou) au coin duquel s'était fiché une barbe de graminée.

Écrit par : Tilia | 19/08/2014

Diantre Jehan, entre romanité et gothique que ne cataloguons-nous pas les trésors de cette rue ?!

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 19/08/2014

triste hier les jardins de Provence soldaient avant de fermer - que vais je devenir sans ses vitrines

Écrit par : brigetoun | 21/08/2014

Je découvre avec retard quelques papiers et photos du blog. Est-ce bien « clinique vétérinaire » qui est écrit ? Car je n’ai trouvé aucune trace d’une telle clinique dans cet hôtel aux locataires variés : Chambre de commerce, Indirectes, bureaux divers, médecins (dont Dr Poux) etc.. En 1944 deux cabinets médicaux dont celui du docteur Sarran qui était spécialisé dans les maladies infantiles. Il fut rejoint par le docteur Tan Ham (abusivement appelé familièrement Le Chinois) qui migra ensuite à La Balance après achèvement de celle-ci. Son fils, Jean Tanham, avocat, décédé en 2011 était un ancien de Mistral.

Écrit par : Lou Ravi | 26/08/2014

Le fils, Michel Sarran, un conscrit, est, à son tour, pédiatre à Avignon.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 26/08/2014

robert Sarran, c'était mon pédiatre. Ma mère m'y enmenait une fois par an. J'avais peur d'aller voir ce médecin. il était pourtant gentil

Écrit par : josyane | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.