Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Dissate 24 mai | Page d'accueil | I'a cènt-e-sieissanto an au jour de vuei neissié Yves Delage »

12/05/2014

Cènt an après plaço di Carme

Cent ans après place des Carmes
Hundred years after Carmes square

2052568946.jpg 637461719.jpg

Commentaires

donc la maison du théâtre des Carmes est moderne, ou presque

Écrit par : brigetoun | 12/05/2014

Malgré ses gros étais, le clocher devait inquiéter plus ou moins ses voisins ainsi que les piétons passant à proximité..

Écrit par : Tilia | 12/05/2014

Un peu dur Michel....tu remplaces les deux Dames par des jardinières...enfin toujours de "belles plantes"

Écrit par : Michel Bourgue | 12/05/2014

Et les coiffes, amidonnées, au Musée désormais.

Écrit par : jeandler | 12/05/2014

On portait encore la couiffo et l’habit comtadin ! On reconnaît la petite halle de la place St Jean le Vieux, dont la reconstruction, ici, a été achevée en 1903. Après la vente par lots des anciens bâtiments conventuels la partie entre l'église et la Carreterie va être, au fil des ans, largement modifiée. Au fond le salon de coiffure Germand. A gauche on devine à côté du groupe d’hommes l’horrible (mais utile !) pissotière probablement installée là, comme celle de la Belle Croix, par Pourquery de Boisserin (le pire fut sans doute atteint à St Agricol). Rue et trottoir sont propres, plus qu’aujourd’hui ! Tout au fond les gros étais de bois nous rappellent que le clocher des Augustins a été fragilisé par le tremblement de terre de 1909 et que l’on s’inquiète pour sa solidité. Il ne restait pour les voitures d’alors qu’un étroit passage entre l’échafaudage et les rails du tram.

Écrit par : Lou Ravi | 12/05/2014

La pissotière a donc été déplacée ?
http://avignon.midiblogs.com/media/02/01/1482785147.jpg

Ah, non ! Pas déplacée j'ai confondu avec cet appentis qui la cache !

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 12/05/2014

LOL michel bourgue.
Merci à Yvelinoise pour son oeil de lynx auquel rien n'échappe et à Lou ravi pour ses récits toujours si précis.

Écrit par : nathalie | 13/05/2014

Les commentaires sont fermés.