Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Cènt an après 20 plaço dóu Càmbi | Page d'accueil | Ounte sian ? »

25/04/2014

Cènt an après plaço dóu Càmbi

Cent ans après place du Change
A hundred years after Change square

2969758604.jpg
1315386853.jpg

Commentaires

Oui là, à la place de l'horlogerie n'y a t-il pas eu une pâtisserie?

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 25/04/2014

la maison du fond a perdu (pas un mal à vrai dire) le bandeau, et la boutique de frusques est tristounette par rapport à l'horlogerie
quand au bar il a envahi deux boutiques et un immeuble et demi
mais on a droit à un lampadaire sur le modèle de celui qui n'existait pas

Écrit par : brigetoun | 25/04/2014

Ce réverbère a vraiment l'air incongru.
On se demande ce qu'il fait planté là au milieu, les bras étendus, tel un agent en train de régler la circulation !

Écrit par : Tilia | 25/04/2014

J'ai toujours connu qu'une bijouterie à la place du magasin gris et en face la boulangerie Podevigne belle sœur de Mr Gilles ...
A La place du marchand de tapenade il y avait le Chausseur Poisson
Mais rue Rouge "Jean Sport "tu allais acheté la tenue bleu à la bande blanche (signe de l'Elite sportive de lycée Mistral)
Je préférais avant........

Écrit par : Michel Bourgue | 25/04/2014

Et toujours ces sols glissant de chez glissant quand il pleut! Heureusement c'est Avignon...

Écrit par : Chri | 25/04/2014

Ce lampadaire est vraiment d’un ridicule achevé. Les volets ont presque tous disparu, sauf ceux, partiellement pleins à droite, inusables donc. "Tabacs et Liqueurs": rare. Frétière était une cordonnerie chic.
Au sol ni Ali ni Delaunay mais de la glissade assurée. Quand au nom de l’horloger il va bien sûr nous remettre en mémoire la piscine (La Palmeraie aujourd’hui). Nous disions «Aller chez Cassan».

Écrit par : Lou Ravi | 25/04/2014

Je croyais que le bijoutier était Vincent, un autre Vincent, pas celui de la rue de la Ré.

Écrit par : Françoise | 25/04/2014

Moins de commerces. Et encore un réverbère hors du temps. Incongru.

Écrit par : jeandler | 25/04/2014

Bonjour,

et un peu en retrait le magasin Quimo qui appartenait à Berton-Sicard.

Écrit par : Wilfrid | 25/04/2014

Je crois que Françoise a raison ...

Écrit par : Michel Bourgue | 25/04/2014

Michel, le magasin "Jean Sport" était tenu par les De Araujo, dont le fils Denis était à l'école avec moi. Les De Araujo transportèrent ensuite leur magasin au début de la rue des Fourbisseurs. Quant à Denis, j'ai retrouvé sa trace grâce au net. Il est capîtaine de yacht : https://www.linkedin.com/pub/denis-de-araujo/45/432/b82

Wilfrid, le côté Berton Sicard avant et après Quimo :
http://avignon.midiblogs.com/archive/2011/08/15/quatre-vint-an-apres-placo-dou-change.html

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 25/04/2014

Uniformité des façades, y compris celles des enseignes commerciales, et tout blanc... Si je comprends bien il y avait des magasins en étage.

Écrit par : Fardoise | 25/04/2014

Je ne faisais pas partie de l'élite, mais j'ai porté le maillot bleu à bande blanche du lycée F. Mistral.
En 1964 une équipe de cross country, composée de Michel Augier, Gérard Gelas, Jean Michel Barnicaud, JM Pautrat et d'autres a remporté le Championnat d'Académie, à Hyères si mes souvenirs ne me trahissent pas.
J'ai encore la médaille de cet évènement.

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 25/04/2014

archives.vaucluse.fr/include/viewFile.php?idtf=15077&path...pdf

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 25/04/2014

archives.vaucluse.fr/include/viewFile.php?idtf=15077&path...pdf

Écrit par : Pautrat Jean Marie | 25/04/2014

le magasin gris etait bien la bijouterie de madame vincent epouse du patron des etablissement cabassu qui etait face aux halles a coté de merlan le marchand de fromages

Écrit par : caruso | 20/11/2015

Les commentaires sont fermés.