Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Brosso à dènt e cinema poulounés | Page d'accueil | Seguissès l'estello 1 »

22/03/2014

Un sucès de fada !

Un succès fou !
A huge success !

1384231648.jpg

Commentaires

qu'est ce qu'il avait fait pour ça ?
parce que d'habitude... c'est nettement plus calme cet étal

Écrit par : brigetoun | 22/03/2014

Je croyais que tu faisais que l'extérieur?
Spectacle permanent pour adultes ,ados et très petits.....Le mieux c'est quand il jette les plumes
Ton titre lui va très bien ........

Écrit par : Michel Bourgue | 22/03/2014

???

Écrit par : Fardoise | 22/03/2014

Sympathique et tant mieux si cela peut donner l'envie à ces jeunes d'aller plus tard faire leurs courses ailleurs qu'en supermarché et de manger de la vraie volaille plutôt que des nuggets. Mais attention à ne pas transformer les Halles en lieu de visite. Les commerçants ont besoin de clients pour vivre, pas de touristes qui vont au mieux t'acheter une bricole après avoir passé une heure à la choisir. A Barcelone au célèbre marché de La Boqueria la clientèle catalane commence à déserter les lieux pris d'assaut par les curieux. Nombre de commerçants arborent ostensiblement un appareil photo barré. On ne peut que les comprendre. Heureusement on n'en est pas encore là ici.

Écrit par : lou Ravi | 22/03/2014

Merci pour la réponse !
Je ne pense pas que ce soit des touristes mais plutôt des collégiens qui découvriraient un marché couvert.
C'est un lieu de convivialité. Il faut pouvoir y faire ses emplettes relativement dans le calme même s'il y a foule.
Dans mes pérégrinations, j'aime bien et mon Chéri aussi, aller dans les marché couverts ou pas d'ailleurs. C'est le marché ce matin en ville ùais je n'irai pas il pleut.
Bon week-end !

Écrit par : Claude | 22/03/2014

Les Halles font désormais partie de la visite de la ville lors des excursions scolaires et les élèves en sont enchantés car c'est du "vivant" !!!

Écrit par : Françoise | 22/03/2014

Le spectacle de la société du spectacle sous l'objectif du photographe.
Une belle image de notre temps de nuggets qui vaut bien en humanité celui de la vraie volaille. Pourvu qu'on sache la reconnaitre.
C'est à dire: à condition qu'on ne s'enferme pas dans une nostalgie à la papa donneur de leçons. Qu'on le veuille ou non, le pittoresque se déplace.
Mine de rien celui d'aujourd'hui communique avec celui d'hier pour peu que cela soit, comme ici, réciproque dans la jubilation.
C'est je crois ce qu'on peut déduire de la composition baroque de cette photo ordonnée selon 3 plans : celui du regardé, celui des regardeurs, celui du photographe qui englobe toute les interactions.

Écrit par : un touriste | 22/03/2014

Merci Touriste de cette analyse.

Je me bornerai, quant à moi à croire que le volailler n'est pas un singe dans une cage, mais plutôt une source pour la reconquête d'une authenticité.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/03/2014

P.S. : après tout, l'authenticité, Touriste, n'est-ce pas ce que nous recherchons ? ;-)

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 22/03/2014

Tant mieux si ce sont des scolaires, les sacs "Avignon souvenirs" m'ont fait penser à de jeunes touristes. Je n'entends que peu de choses en photo et n'avais pu su en décrypter la composition. Un peu trop attiré aussi par la chevelure blonde de la jeunette. Quand on a connu les halles grouillantes, noires de monde le samedi, regorgeant des produits du terroir proche d'Avignon on ne peut avoir qu'un peu ou ou beaucoup de nostalgie...Désolé d'être attentif à tout ce qui peut faire basculer notre marché couvert en réserve des derniers indiens pourvoyeurs de nourriture...La municipalité sortante (et sortie, ouf, j'anticipe !) semble avoir voulu jouer le tout-tourisme. Heureusement certains résistent et n'aimeraient probablement pas se contenter du rôle de commerçants pittoresques...Sourire...Je ne sais qui Martine a reçu ce matin, sa Petite Cuisine est toujours très prisée.

Écrit par : Lou Ravi | 22/03/2014

Les commentaires sont fermés.