Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Tregen festenau andalous | Page d'accueil | Service poulounés »

16/03/2014

Setanto-vue an après porto Sant-Michèu

Soixante-dix ans après porte St-Michel
Seventy-eight years after St. Michel gate

578801652.jpg 866156971.jpg

Commentaires

manquent les arbres, la petite baraque, et curieusement les créneaux (là suis étonnée, je croyais les manques beaucoup plus anciens)

Écrit par : brigetoun | 16/03/2014

Les gens traversent sans regarder..
A quel heure part le car ?

Écrit par : Michel Bourgue | 16/03/2014

Si c’est en 1944 il n’y a évidemment que peu de voitures…Le kiosque que l’on voit était face au bureau d’octroi qui a disparu. On devine le bar voisin tout à droite. Il me semble apercevoir, derrière le rempart, toujours à droite, le début des anciens immeubles de la rue. Détruits lors du bombardement du 2 août ils furent remplacés par l’immeuble que nous connaissons, là où il y a le cabinet vétérinaire. Le cliché pourrait donc dater du printemps (platanes en jeunes feuilles, jupes courtes -restrictions obligent-, tenues, rareté des véhicules) ? Je ne vois pas que peut être ce type en uniforme. L’usure du sommet de la porte aujourd’hui est, hélas, des plus frappantes. Endroit sec et froid, comme à l’abandon, où l’on ne fait que passer, alors qu’il fut un lieu animé avec petits marchands et les nouveaux commerces qui s’ouvrirent à St Ruf. On devine le plot vu l'autre jour à côté de la borne-fontaine: il servait à quelque signalisation de la nouvelle "gare routière" provisoire.

Écrit par : Lou Ravi | 16/03/2014

bonjour,

le kiosque à journaux avec la publicité "Royal Pneus Vulcanisation" ,au droit de la porte, était tenu par la famille DUMOND qui faisait le portage à domicile du Provençal.

Écrit par : guima | 16/03/2014

dans l'intérieur de la porte , il y avait aussi un cordonnier.

Écrit par : guima | 16/03/2014

Lou, j'ai l'impression que tu n'as pas cliqué sur la photo pour l'avoir en grand...
À droit il s'agit manifestement du créneau et le plot se voit très bien.
J'imagine que la disparition des créneaux de la porte est due aux bombardements.
Ce qui daterait la photo d'avant l'été 44. (J'ai mis "soixante-dix ans" à la louche.)

Merci Guima pour ces infos.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 16/03/2014

Exact, ce n'est pas l'immeuble détruit. Les bombardements ne sont apparemment pour rien dans la disparition des créneaux. Une CPA nous montre leur intégrité alors que l'on construit l'immeuble dont je parlais. Le dernier cordonnier "dans les murs" fut celui de la porte St Roch ?

Écrit par : Lou Ravi | 16/03/2014

Exact, ce n'est pas l'immeuble détruit. Les bombardements ne sont apparemment pour rien dans la disparition des créneaux. Une CPA nous montre leur intégrité alors que l'on construit l'immeuble dont je parlais. Le dernier cordonnier "dans les murs" fut celui de la porte St Roch ?

Écrit par : Lou Ravi | 16/03/2014

si mes souvenirs ne me trahissent pas, le bar que l'on distingue se nommer "le bar saint Michel" et le car était un car SINARD qui allait jusqu'à AUBENAS en passant par PONT SAINT ESPRIT (je l'ai souvent pris tout gamin avec ma grand'mère)

Écrit par : guima | 16/03/2014

Ce qui m'avait frappée c'est la signalétique omniprésente aujourd'hui.

Écrit par : Fardoise | 16/03/2014

Comme Michel Bourgue, j'ai remarqué le gars qui traverse en regardant du mauvais côté...
Côté qui doit être le bon pour lui, vu comment la jouvencelle traversant en sens inverse attire son regard ;-)

Écrit par : Tilia | 17/03/2014

Il y a eu une période où il y avait un bar contre le rempart mais je doute, est ce porte Saint Michel ou porte Magnanen.Si mes souvenirs sont bon, je dirai qu'il était là aux alentours des années 1960

Écrit par : Sohn Michelle | 18/06/2014

Les commentaires sont fermés.