Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« Journado dóu timbre 1968 | Page d'accueil | Cènt an après Tavan »

10/03/2014

Ounte sian ?

Où sommes-nous ?
Where are we ?

1090186518.jpg

Commentaires

devant une ancienne boutique, en plan serré, qui ne permet de déterminer l'emplacement que si on connaît l'histoire d'Avignon et de Tavan

Écrit par : brigetoun | 10/03/2014

Rue du Vieux Sextier ?

Écrit par : sand | 10/03/2014

Ce n’est pas la Vieux Sextier même si c'est une rue commerçante et de même orientation car j’ai la réponse. Seuls témoins: les fixations, aujourd’hui enlevées, de la machine montée au mur, en enseigne, à l’étage, ont laissé des traces de rebouchage. Tu pourras aller voir sans trop avoir à marcher car je pense que ces traces y sont toujours…Je n’en dirai pas plus, autant faire durer le suspens. J’avais cherché un éventuel lien avec la famille d’Anfos Tavan, un des 7 Primadié. Apparemment aucun, le père d’Alphonse était paysan et venait des Alpes.

Écrit par : Lou Ravi | 10/03/2014

Ce n’est pas la Vieux Sextier. Pas facile à trouver, mais j’ai la réponse…Seuls témoins: les fixations, aujourd’hui enlevées, de la machine montée au mur, en enseigne, à l’étage, ont laissé des traces de rebouchage. Tu pourras aller voir sans trop avoir à marcher car je pense que ces traces y sont toujours…Je n’en dirai pas plus autant faire durer le suspens. J’avais cherché un éventuel lien avec la famille d’Anfos Tavan, un des 7 Primadié. Apparemment aucun, le père d’Alphonse était paysan et venait des Alpes.

Écrit par : Lou Ravi | 10/03/2014

Tavan Louise rentière
Tavan Pierre rentier et un Tavan Louis "bon" trois Tavan pour le prix d'un mais lequel est le bon ?
Comme dit Lou pas loin de Chez toi
Et sur la photo deux hommes "qui est tu Mr Tavan " ?
J'adore ta photo

Écrit par : Michel Bourgue | 10/03/2014

Anfos Tavan n’eût pas de descendance son fils Ludovic ayant été tué dans les Dardanelles en 1917. Le type (Tavan ?) qui pose à l’entrée de la boutique ressemble à Panisse (Fernand Charpin) ! J’avais noté, je ne sais pourquoi, 1913 à propos de cette photo. Je ne sais pas non plus si les traces de scellement que j’avais relevées au n°9 de la rue y sont toujours.

Écrit par : Lou Ravi | 10/03/2014

Excellente idée de faire durer le suspense... :D
J'ai, grâce à toi Lou, assez vite trouvé. Je ferai un "cent ans après" bientôt. Merci !
P.S. : les traces y sont toujours sur Streetview.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 10/03/2014

Michel, j'attends avec impatience ton Tavan-Taprès, ou ton après Tavan :D
Suis bien curieuse de lire les commentaires que ne manquera pas de susciter la photo à venir, si le club présent sur celle de la google-car en 2012 est toujours là...

Écrit par : Tilia | 10/03/2014

Il est toujours là.
"Après Tavan" :D

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 10/03/2014

je pense à la rue de la bonneterie.

Écrit par : guima | 10/03/2014

Tavan, c'est l'inventeur de la tarière ?

Écrit par : Alain Breton | 10/03/2014

Tu as un jour de retard...c'était hier la journée de la femme. Donc l'occasion d'offrir une machine à coudre...........................!

Écrit par : Michel Bourgue | 10/03/2014

Alain : sans doute, mais ça c'était avant.

À propos de la journée de la femme, savez-vous pourquoi elles se marient en blanc ?
Pour qu'elles soient assorties au frigo, à la cuisinière, au lave-linge, etc.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 10/03/2014

Tavan a-t-il un lien de parenté avec le poète provençal?

Paysan sans éducation autre que celle qu'il a reçue à l'école communale, il compose ses poèmes en cultivant la terre. Ses vers le font bientôt remarquer et, invité par son voisin Paul Giéra, il assiste aux réunions que tiennent entre eux un petit groupe de poètes provençaux. C'est ainsi qu'à la création du Félibrige, le 21 mai 1854, il se retrouve aux côtés de Joseph Roumanille, Frédéric Mistral, Théodore Aubanel, Jean Brunet, Paul Giéra et Anselme Mathieu. Vers la même époque, il est rattrapé par la conscription et envoyé à Rome, alors occupée par les troupes françaises. Il y contracte la malaria et doit être réformé. De retour en Provence, devenu inapte au travail des champs, il entre comme employé de chemin de fer à la PLM, d'abord à Rognac et ensuite à Marseille. Le malheur le frappe de nouveau lorsque, en 1868 et 1872, il perd successivement sa femme et sa fille.

Écrit par : guima | 10/03/2014

Peu après Tavan Alphonse (1833-1905) poète, fils de paysan, dont Guima vient de parler, né Émile Tavan (1849-1929) compositeur, fils de cordonnier, petit-fils de maçon et arrière petit-fils de boulanger :
http://ruesdaix.ag13.pagesperso-orange.fr/html/TAVAN.html

Écrit par : Tilia | 10/03/2014

Vers la fin du XIXe siècle, les fabricants de machines à coudre "Hurtu & Hautin" se sont recyclés dans les cycles, puis dans les automobiles :
http://stubs-auto.fr/divers/hurtu-1896-1929/

Écrit par : Tilia | 10/03/2014

Pour Émile Tavan, il faut lire "naquit" au lieu de "né"

Écrit par : Tilia | 10/03/2014

Tilia : belles images chez Stubs...

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 10/03/2014

l'histoire des machines à coudre Hurtu & hautin :

http://correspondances.saint-chef.dauphine.pagesperso-orange.fr/ANTOINE%20BONNAZ.htm

Écrit par : guima | 10/03/2014

Je pencherais pour la rue Thiers, mais ce n'est qu'une idée.

Écrit par : Ledu Dominique | 11/03/2014

C'est la rue Carnot. Regarder la publication suivante.
( http://avignon.midiblogs.com/archive/2014/03/10/cent-an-apres-tavan-800363.html )

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 11/03/2014

Les commentaires sont fermés.