Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

« 1935 : la destribucioun dóu courrié | Page d'accueil | Cènt an après lis Escalié Santo-Ano »

14/02/2014

Lachas li chin !

Lâchez les chiens !
Release the dogs !

4047549789.jpg

Commentaires

Effectivement, on pourrait l'interpréter comme ça!

Écrit par : sand | 14/02/2014

vous pouvez, je suis passée

Écrit par : brigetoun | 14/02/2014

Je n'y suis jamais passe...par ou le prend -t-on ?

Écrit par : Michel Bourgue | 14/02/2014

Avec un panneau simple, vu l'incivisme ambiant, des petits malins se seraient crus autorisés en mettant une laisse à leur chien...
Pas possible que MB² ne le connaisse pas !

Écrit par : Lou Ravi | 14/02/2014

Non Michel, il ne semble pas possible que tu ne soit jamais passé par les escaliers Ste-Anne ! Ou alors tu ne t'en souviens pas...

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 14/02/2014

En fait, dans tous ces coins et recoins, c'est plutot les chiens qui se lâchent...

Écrit par : Alain Breton | 14/02/2014

Pour moi les escaliers St Anne sont face au bac à traille ?
Pour ceux ci je ne vais jamais dans ce coin...

Écrit par : bourgue michel | 14/02/2014

Non, non, non, Michel ! Les escaliers dont tu parles sont les escaliers du Rhône.
Les escaliers de Ste-Anne commencent derrière la Manutention (Utopia) !
Là où se trouvent le théâtre des Doms, l'AJMI et Inouï.

Écrit par : ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ | 14/02/2014

Dans mes notes et j'y repense en ce jour de Saint-Valentin: 1863. Le mur à gauche, dont le haut est derrière le portail. Des garnements jouent et tirent sur un cordeau tendu (pour dresser le haut du mur) entre deux lourdes pierres. Une se détache et tombe en contre-bas, rebondit. Et vient tuer le lieutenant Pinguet qui avait rendez-vous là avec son amoureuse. C'était un peu avant la grille, entre l'Ajmi et l'entrée des Doms là où les théâtreux s'assoient en attendant les spectacles. Sans se douter que ce joli escalier, ancien sentier muletier fréquenté par les frotadous, vit mourir un jeune soldat et pleurer une belle.

Écrit par : Lou Ravi | 14/02/2014

En voyant la photo je pense que c'est plutôt le mur du haut.

Écrit par : Lou Ravi | 14/02/2014

Les commentaires sont fermés.